Gekido Kintaro’s Revenge, le test sur Switch

Gekido Kintaro’s Revenge, le test sur Switch

Par Manoloben

Nintendo Switch Advance

Quel plaisir de découvrir 15 ans après sa sortie un Beat-Them-All, ce n’est pas faute d’avoir eu un.e GameBoy Advance à l’époque. Mais on était bien trop occupé par Mario Kart en link pour se soucier des sorties du moment. Alors, voir Gekido Kintaro’s Revenge sur le store de la Switch a tout de suite touché ma corde nostalgique.

Pourtant je suis rompu à l’exercice, quasi à chaque fois ce genre de portage me déçois, souvent parce que ça a mal vieillie (graphiquement encore ça passe, mais le gameplay de l’époque peut ne pas être pardonnable). Pour Kintaro, ça n’a juste pas loupé, au-delà du gameplay digne d’un jeu 68k (ah désolé Doug, tu as raison, le 68k possèdent le très bon 62th Street : A Detective Story), c’est le level design qui va vous agacer. Des niveaux conçus comme des labyrinthes, une échelle qui mène sur le toit qui lui même possède une échelle qui mène sur un autre toit. Des HitBox horribles qui rendront le moindre combat contre une foutue chauve-souris un enfer! Bref, le jeu n’est pas là pour être amicale, et visiblement les bases de Game Design n’étaient pas connues de la Naps Team de l’époque.

Alors ça serait excusable si le soft proposait une variété de coups, des enchainements et s’il ne coutait pas 14,99€… oui vous avez bien entendu, nous avons devant nous un jeu qui est aussi cher que 2,5 bons jeux NeoGeo sur Nintendo Switch. Moi, j’ai fait mon choix! (Sengoku 3 et Garou: Mark of the Wolves)

Est-ce que j’ai besoin d’en dire plus? Après 3 heures j’étais toujours bloqué dans le deuxième niveau sans trouver de sortie, ça ne vous calme toujours pas? OK, la musique est répétitive en mode chiptune bas de gamme? Convaincu? 

Le pire dans cette histoire, c’est que s’il se nomme Revenge, c’est qu’il y a déjà eu une prequel… étonnamment en 3D celui-là et sur PlayStation. Je n’arrive pas à croire qu’ils aient eu les moyens de leurs ambitions après ça.

J'ai même pas envie de m'attarder, certains jeux ne méritent pas de sortir d'outre-tombe. Mais tant qu'il y aura des nécromanciens capitalistes (bi-classé à D&D) malheureusement, le joueur devra faire attention. Bon maintenant, si vous voulez un Beat Theam Up/All qui décoiffe, y'a Sengoku 3 ou la compilation Capcom 🙂

Note:

Facebook
Twitter
WhatsApp

Manoloben

Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC (4 couleurs), puis des consoles de salon (Nes, Megadrive, PlayStation). C'est dans les années 2000 avec la découverte de Dreamcast, puis la Neogeo Pocket l'a fait sombrer chez SNK. Pire, il a eu une GP32... Manoloben a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-Gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, liberté d'expression et discussion ouverte sont ses leitmotivs.