►Test
VTG

Sclash, le test sur Playstation 4

Une fois de plus, je me suis fait appâter par un trailer pour un jeu « différent » et comme à mon habitude, j’aime tester ce type de jeu qui passe en dehors des radars. L’occasion pour moi de tester Sclash un jeu de combat en 2D loin des standards du genre. Shogunat et guerres Sclash se déroule à l’époque d’un Japon féodal ou des clans issus d’une même famille en viennent à lutter entre elles. Inspiré de l’Histoire japonaise, le jeu s’en inspire pour y apporter une touche mystique avec l’intégration de dieux. C’est ainsi que nous retrouverons un jeune samuraï du nom de Jinmu. Il sera en quête de vérité suite à son exil forcé des terres de sa grand mère Susanoo. Durant son voyage, il en apprendra plus sur les différents membres de sa famille. S’agissant à la base d’un jeu de combat, on sait que le scénario n’est pas toujours le point fort du jeu. Toutefois, on regrettera que le mode histoire soit si court (moins de trois heures) sans réel moment épique. Le mode histoire pourra être de nouveau rejoué avec différentes pénalités/options pour rendre le jeu plus difficile. Bushido Blade 2D Sclash est un jeu de

Lire la suite »
✎Interview
VTG

Notre interview de Raúl Rubio Munárriz sur GYLT

Interview en français Vous le savez surement avec le temps mais lorsqu’un jeu me plait, j’ai forcément tendance à en parler beaucoup. Parmi ce premier trimestre 2024 un peu morne dans les sorties jeux vidéo, j’ai découvert le jeu GYLT sur Nintendo Switch, jeu que j’ai adoré sur de nombreux points. Vous pourrez d’ailleurs retrouver mon test si vous n’aviez pas encore sauté le pas de l’acheter. C’est alors que je fis le lien avec le studio TEQUILA WORKS, déja auteur de nombreux jeux à succès tel que Deadlight, Rime, Song of nunu et récemment GYLT. L’occasion pour moi d’échanger avec Raúl Rubio Munárriz sur certains aspects de GYLT. Air-Gaming : Il y a beaucoup de références Jeux vidéo dans GYLT. On ressent certaines influences comme The Last of Us par la manière dont le personnage se faufile dans les lieux, de Resident Evil par les livres qui résument l’histoire d’Emily. Pouvez-vous m’en dire plus sur vos influences ? Raúl Rubio Munárriz : Stephen King a été une grande source d’inspiration pour GYLT et sur la façon dont les choses les plus sombres peuvent être cachées à la vue de tous dans notre vie ordinaire (c’est pourquoi l’école de Sally

Lire la suite »
►Test
VTG

Farenheit, le test sur Playstation 2

Ces derniers mois sont un peu plus creux au niveau des sorties donc je me jète sur mon backlog en fouillant le patrimoine du jeu vidéo. Alors que ma fille parcourait avec délectation le dernier Detroit : Become Human sur Playstation 4, je me suis décidé à tester un des premiers jeux de Quantic Dream à savoir Fahrenheit. Destins croisés Fahrenheit se veut, dans son approche, différent des jeux de l’époque. A contrario des jeux qui misent tout soit sur les graphismes, soit sur le gameplay, Il s’agit avant tout d’un jeu d’ambiance ou l’histoire constituera le socle du soft. Le joueur incarnera à différentes intervalles trois personnages ou chaque décision pourra avoir un éventuel impact sur la suite de l’histoire et de facto des autres personnages. D’une part, le principal protagoniste sera Lucas. C’est un trentenaire lambda qui sera pris d’une crise de démence et en viendra à tuer un client dans les toilettes d’un restaurant. Ignorant totalement les raisons qui l’ont poussé à ce crime, le joueur partira via à son prisme dans une recherche de la vérité. Ainsi, vous alternerez entre des crises de folie pure, des luttes externes ou d’autres élucubrations. Nous reviendrons sur ces points

Lire la suite »
►Test
VTG

GYLT, le test sur Nintendo Switch

GYLT m’est apparu au coin d’un trailer lors de sa sortie il y a plusieurs années sur PC. C’est alors que je découvris récemment que ce jeu venait d’être porté sur la console de Nintendo pour mon plus grand plaisir. Son ambiance sombre fut le leitmotiv de mon choix et nous allons vérifier ensemble si cette première impression fut la bonne. Un petit cauchemar Notre aventure démarre dans une petite ville minière imaginaire. Un groupe d’adolescents ne cesse d’harceler notre personnage principal, la petite Sally. Durant sa fuite, notre héroïne prendra un téléphérique qui l’emmènera dans sa ville en version « alternative » à la manière d’un Stranger Things. C’est alors qu’elle tombera sur sa cousine Emily, récemment disparue pour des raisons encore indéterminées à ce jour. Notre protagoniste arrivera tout d’abord dans son village puis dans son école dans une ambiance glauque à souhait. Ainsi, vous devrez découvrir ce qui est arrivé à votre cousine et ferez face à des monstres. L’univers vient entremêler un univers sombre à la manière d’un film de Tim Burton tout en ajoutant des références à la vie réelle subie par Emily. Le joueur devra alors comprendre cette histoire torturée pour arriver au terme de cette

Lire la suite »
►Test
VTG

Lords of Exile, le test sur Nintendo Switch

La Nintendo Switch se porte toujours comme un charme en ce début d’année avec pléthore de jeux indépendants. C’est dans cette lignée que j’ai découvert Lords of Exile. Ode au 8 bits Vous incarnerez Gabriel, un chevalier maudit cherchant à sauver les terres d’Exilia, peuplées de créatures démoniaques. A la manière d’un Simon Belmont, vous devrez parcourir les niveaux mélangeant action et plateforme. Au delà de votre arme principale, vous aurez accès à des armes supplémentaires cachées dans des boites en bois ou dans les niveaux. Par exemple, le joueur pourra lancer des faux ou autres pouvoirs glanés durant l’aventure. Ainsi, vous alternerez entre le corps à corps et les attaques à distance. A l’instar de jeux modernes, le soft propose un aspect légèrement RPG, façon retrogaming moderne. En effet, chaque ennemi vaincu vous permettra d’accumuler des points. Ainsi, le joueur pourra acheter à des endroits définis des points de vie mais également des armes spécifiques. Ceci vise à rendre le jeu plus accessible qu’un vieux jeu NES aux vies limitées. Castlevania mon amour Lords of Exile propose une approche en 2D horizontale aux forts accents Shadow Warrior mais également Castlevania. Les couleurs fleurent bon les jeux d’antan de la

Lire la suite »
►Test
VTG

SnowRunner, le test sur Nintendo Switch

On continue à enchainer les tests sur ce mois de Mars mais avec un style de jeu totalement différent. En effet, SnowRunner a attiré l’oeil de notre famille du fait de son aspect simulation. Après le test d’une simulation de police autoroutière, on enchaine donc sur cette simulation de véhicules off-road dans des contrées reculées américaine. SnowRunner, un univers impitoyable ? Open world américain SnowRunner vous mettra au volant de quarante véhicules off-road de marques américaines type Pick up Ford, Chevrolet et autres gros camions. Le premier objectif sera de collectionner, d’améliorer ses véhicules afin d’en acquérir de nouveaux aux spécificités uniques. Le joueur pourra par exemple faire l’acquisition de chaines afin de mieux circuler sur la neige par exemple. En effet, le postulat de départ du soft est d’apprendre chaque spécificité de chaque véhicule afin d’appréhender aux mieux les particularités des différents terrains. En outre, quand le terrain se fait difficile, vous pourrez être amené à utiliser votre treuil pour arrimer votre véhicule à un point d’ancrage pour extirper votre véhicule embourbé. Toutefois, cette fonction est trop récurrente et ne changera pas quel que soit votre véhicule. Là où on va, on n’a pas besoin de route ! L’aspect mis en avant lors de

Lire la suite »
►Test
VTG

Berserk Boy, le test sur Nintendo Switch

Parfois je scroll sur X à la recherche d’un jeu aiguisant mon oeil de vieux gamer, et de temps à autre, je tombe sur un truc qui me plait. Ce jeu, c’est Berserk Boy qui fleure bon de prime abord avec tous les codes de jeux à succès. Berserk Boy, un héros en mode SSJ Dans un futur lointain, un scientifique accompagné de son armée cherchent à asservir les habitants de la Terre. Alors que la résistance ne parvient à lutter, un jeune homme prénommé Kei va se transformer en super héros grâce à une mystérieuse énergie d’Orbe. Ce super héros, c’est BERSERK BOY ! Notre brave garçon devra affronter le diabolique Dr. Genos et son armée de sbires. Chaque boss dispose d’une énergie spécifique qui, une fois battu, conférera à notre héros un pouvoir spécifique supplémentaire. Tout commencera par la découverte d’une première orbe de pouvoir ou notre courageux personnage se transformera tel un super saiyan comme dans Dragon Ball Z. Mega Boy X Legacy Berserk Boy est un jeu fortement imprégné de ses ainés. Dans son aspect plate forme, il ressemble très fortement aux jeux Mega Man d’antan. En effet, il vous faudra être habile, vif pour enchainer

Lire la suite »
►Test
VTG

Alisa Developer’s Cut, le test sur Nintendo Switch

Pour ceux qui me suivent sur le réseau social X (instant promo), je voue une adoration aux jeux Playstation 1 au plus grand dam de mes confrères. C’est alors que surgit dans ma TL, un jeu qui s’inspire du style graphique de l’époque avec de bons gros polygones baveux. Ce jeu, du nom d’Alisa en version « developer’s cut » franchit le pas de la version console que nous allons découvrir. Alice…Alisa… On retrouve dans cette aventure un agent de la police royale prénommée Alisa durant une période des années 1920. Après avoir couru à la poursuite d’un voleur notoire, elle se réveille dans un manoir habillée à la manière d’Alice au pays des merveilles. Elle découvrira à son réveil un monde fantastique entremêlant l’horreur, le monde des poupées dans un ensemble délirant. L’histoire empreinte les codes de Silent Hill et autres jeux d’horreurs des années 90-2000. En effet, le jeu avance dans cette histoire avec des éléments propres aux jeux d’horreur. Toutefois, on notera l’absence de notes ou lore comme on l’avait dans les Resident evil par exemple. In fine, dans ce grand manoir victorien, le joueur se sentira souvent seul sans réelle réponse quant à l’histoire… Low poly et hommage

Lire la suite »
►Test
VTG

Like a Dragon: Infinite Wealth, le test sur Playstation 4

Je me suis allé depuis quelques temps à découvrir la série des Yakuza et j’ai pris un plaisir réel sur le dernier Ishin sur Playstation 4. C’est alors que je tombis sur le penchant Rpg de la série Like a dragon. Après tout, un héros délirant et charismatique, un openworld ensoleillé, tout devrait bien se passer non ? Yakuza incognito Like a Dragon : Infinite Wealth est la suite de Yakuza: Like A Dragon. Il apparait donc évident que vous avez déja joué au premier opus sous peine d’être un peu perdu dans cette nouvelle histoire. On y retrouve un yakuza repenti prénommé Ichiban, désormais salarié dans un pole emploi local. Il y retrouvera ses comparses du premier épisode qui viendront lui porter main forte. Sans en spoiler davantage, ils l’aideront à retrouver ses vraies origines qui le pousseront à migrer vers Hawaïï. C’est ainsi que lors de son arrivée sur cette île, il fera la rencontre d’autres partenaires qui l’aideront dans sa quête. Toutefois, on ressent que le scénario tire en longueur et semble être moins la trame centrale d’un Yakuza. JRPG et mandales Tout d’abord, il conviendra de dissocier les phases de combats par tour des autres phases

Lire la suite »
►Test
VTG

The Legend of Steel Empire, le test sur Nintendo Switch

On repart de plus belle dans cette année 2024 ! Après l’indigestion de fin d’année ou, il faut l’avouer, il fut difficile d’enchainer les titres. Début d’année oblige, le calendrier est plus clairsemé. ININ GAMES fit une annonce qui émoustilla mon coeur d’arcadien à savoir un nouveau shmup sur Nintendo Switch. The Decline of Western Civilization : The Metal Years On retrouve dans Legend of Steel Empire un monde à l’univers steampunk à savoir un mélange d’un monde mécanique à une vie moderne. Ainsi, à bord d’aéronefs de combats, vous devrez lutter contre des tanks, des locomotives ou dirigeables de l’Empire Motorhead. La rébellion, que vous représenterez, pourra utiliser deux types d’engins de combats aux caractéristiques propres. D’une part, vous pourrez virevolter rapidement dans les airs dans un avion. D’autre part, l’utilisation d’un Zeppelin sera lui plus lent dans les airs mais plus efficaces sur les ennemis au sol. Par devant, par dérrière Dans l’approche globale du genre, Legend of Steel empire est un shmup en 2D horizontale. Sorti initialement à l’époque 16 bits de la SEGA Megadrive, le style de jeu est simple et surement lié à la manette de l’époque à savoir l’utilisation de trois boutons. Tout d’abord,

Lire la suite »
¶Dossier
Manoloben

Les 10 Meilleurs Jeux de Société pour Enfants de Tout Âge : Découverte Ludique

Dans un monde où la technologie occupe une place prépondérante, les jeux de société pour enfants reviennent sur le devant de la scène comme une bouffée d’air frais. Non seulement ils offrent une alternative séduisante aux écrans, mais ils se révèlent être des outils pédagogiques puissants, capables de stimuler l’imagination, de développer des compétences sociales et de renforcer les liens

Lire la suite »
¶Dossier
La Team

Les 10 jeux les plus cher de la GameBoy (et non « le »)

La GameBoy est LA première console de jeux vidéo portable développée et fabriquée par Nintendo, a été lancée en 1989 (on ne compte pas les Game & Watch). Elle a connu un immense succès et a accueilli une grande variété de jeux. Et forcement aujourd’hui, elle fait des envieux, je vous comprends les jeunes, ça me foutrait la haine de

Lire la suite »
¶Dossier
La Team

Les jeux cachés des consoles Blaze Evercade VS et EXP

L’Evercade VS est une console de jeu de salon développé par Blaze Entertainment, une société spécialisée dans les consoles rétro. Sortie après le succès de l’Evercade, sa version portable, l’Evercade VS propose une expérience de jeu plus traditionnelle pour les téléviseurs. Voici quelques points clés sur l’Evercade VS : 1. Conception et matériel : Contrairement à l’Evercade portable, l’Evercade VS

Lire la suite »
A LIRE ABSOLUMENT!
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!