Berserk Boy, le test sur Nintendo Switch

Parfois je scroll sur X à la recherche d’un jeu aiguisant mon oeil de vieux gamer, et de temps à autre, je tombe sur un truc qui me plait. Ce jeu, c’est Berserk Boy qui fleure bon de prime abord avec tous les codes de jeux à succès.

Berserk Boy, un héros en mode SSJ

Dans un futur lointain, un scientifique accompagné de son armée cherchent à asservir les habitants de la Terre. Alors que la résistance ne parvient à lutter, un jeune homme prénommé Kei va se transformer en super héros grâce à une mystérieuse énergie d’Orbe. Ce super héros, c’est BERSERK BOY !

Notre brave garçon devra affronter le diabolique Dr. Genos et son armée de sbires. Chaque boss dispose d’une énergie spécifique qui, une fois battu, conférera à notre héros un pouvoir spécifique supplémentaire. Tout commencera par la découverte d’une première orbe de pouvoir ou notre courageux personnage se transformera tel un super saiyan comme dans Dragon Ball Z.

Mega Boy X Legacy

Berserk Boy est un jeu fortement imprégné de ses ainés. Dans son aspect plate forme, il ressemble très fortement aux jeux Mega Man d’antan. En effet, il vous faudra être habile, vif pour enchainer les sauts et vaincre certains ennemis. D’autre part, le soft s’inspire également des derniers Sonic Boom par un aspect rush et combos. Ainsi, le joueur va enchainer des combos multiples et ainsi accumuler de l’énergie pour des attaques

Le joueur récupérera auprès chaque boss de fin de zone vaincu un pouvoir supplémentaire pour un total de cinq. Par exemple, vous aurez le pouvoir du feu, de l’air et d’autres. Certains sont plus réussis que d’autres notamment celui permettant de voler facilitant ainsi les phases de sauts par certains endroits. Le joueur pourra ainsi changer de pouvoir à sa guise à n’importe quel moment du jeu en un instant.

Bref en terme de plaisir de jeu, l’ensemble est plus que complet.

Retrogaming moderne

Tout d’abord, Berserk Boy propose deux modes de jeux à savoir ancien ou moderne dans son gameplay. Le premier offre aux joueurs un gameplay plus rude, « à l’ancienne » avec vies limitées. Le gameplay « moderne » offre une sauvegarde au dernier checkpoint du niveau rendant ainsi le jeu plus accessible.

On notera la qualité des sprites en 2D et de l’animation rendant au genre un parfait hommage. Les échelles, les ennemis ainsi que les boss fleurent bon le retrogaming avec une ode forte aux Mega Man. Tout ceci s’enchaine avec une fluidité malgré un nombre hallucinant d’ennemis ou de combos à l’écran. Mention spéciale à ceux jouant par petites doses, vous pourrez finir un niveau en moins de dix minutes. Dans l’ensemble, on se retrouve dans une aventure moderne avec une grosse touche rétro et c’est réussi.

Toujours dans ce coté dynamique du soft, grosse mention au compositeur Tee Lopes, compositeur de Street of Rage 4 ou Sonic Mania. La musique de Berserk Boy est en tout point réussi et il vous arrivera de fredonner l’air du jeu une fois fini. Il est notable de le signaler tant parfois la musique de certains jeux passe au second plan.

Un vaste monde

Au delà de l’aspect action, le joueur pourra trouver et accumuler des pièces supplémentaires tout au long des niveaux. Il pourra alors acquérir à la base en échange une amélioration de ses différents pouvoirs ou augmenter ses points de santé. Par exemple, Kei pourra acheter une attaque Berserk supplémentaire augmentant nettement de facto celle de base acquise.

En outre, des soldats de la résistance seront cachés tout au long des niveaux. Il faudra alors en trouver un maximum, plus de 60% pour débloquer une zone bourrée de bonus. En effet, Berserk Boy vous poussera dans un « New game + » à trouver des items bonus marqués d’un « B » pour obtenir une fin alternative.

Enfin, mention spéciale aux joueurs aguérris en quête d’une difficulté supplémentaire. En speedrunnant le niveau et en accumulant les combos, vous obtiendrez différents grades de réussite des niveaux. A la manière d’un jeu Nintendo, finir Berserk Boy reste accessible mais le compléter vous demandera plus d’investissements et du challenge.

Avis sur Berserk Boy

Berserk Boy est une très agréable surprise. Très fortement inspiré de son ainé Mega Man mais aussi de certains jeux Sonic, on a plaisir à maitriser les différents pouvoirs pour vaincre ses ennemis et venir au bout de l'histoire. On y reviendra avec plaisir.

Berserk Boy

★Génial★ !

Version testée : 1.0.5
Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Trailer de Berserk Boy

Images de Berserk Boy

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 30,10 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!