Patapon 2, le test sur PSP

Pata, Pata, Patapon ! Pata, Pata, Patapon ! Pata, Pata… Misère, de misère. Si tout comme nous, vous aviez enfin réussi à vous défaire du rythme musical du jeu Patapon sur PSP, sachez que tout est perdu. Les petites créatures belliqueuses et bicolores sont de retour ! Patapon était un jeu réellement rafraîchissant sur PSP, débarqué dans une période disette sur la console de Sony. Un cadeau pour les joueurs ! La bonne surprise passée, on était en droit de se demander ce que nous apporterait ce second volet, en termes de gameplay et de nouveautés. C’est ce que nous allons voir.

Les Patapons sont des petits personnages qui ressemblent un peu aux célébrissimes (en France tout du moins) Shadocks. Sauf qu’ici, nos petits amis ne pompent pas, ils se battent ! Avec un seul objectif dans ce nouvel épisode : atteindre le bout du monde. Et tout cela sous les ordres d’un Dieu unique : vous-même. Pour les motiver sur le champ de bataille, rien de plus efficace que des tambours de guerre, que vous martèlerez en rythme (en appuyant sur les quatre touches Croix, Carré, Triangle et Rond de votre console pour former les combinaisons attendues).

Seulement voilà, des combinaisons, il y en a de plus en plus et il faut les sortir très vite, lorsqu’il s’agit par exemple de défendre, attaquer, avancer, etc. Vous l’aurez compris, le principe de jeu reste strictement identique. Et l’on ne va pas s’en plaindre. Par contre, ce qui surprend un peu en début d’aventure, c’est la similitude quasi parfaite avec le premier opus : scénario très ressemblant, copier/coller du tutorial… Rassurez-vous, des nouveautés, il y en a tout de même.

Héros immortels en guise de nouveauté
Vous ferez rapidement la connaissance de personnages inédits : les héros. Ces super-guerriers se démarquent des autres par leurs aptitudes au combat et leur pouvoir spécial plutôt difficile à sortir (il faut réussir plusieurs séries parfaites de suite). En première ligne, ils peuvent faire un carnage ! Autre avantage non négligeable : ils sont immortels. Ou plutôt, ils tombent au combat pendant quelques secondes, avant de réapparaître comme par enchantement. Vous aurez bien des occasions de vous exercer avec ces derniers, puisqu’ils disposent d’un mode de jeu parallèle bien à eux, dans lequel vous serez épaulé par d’autres héros contrôlés par la console.

Une fois l’Arbre de Vie ressuscité, commence alors une gestion particulièrement stratégique de vos troupes. Vous créez vos unités (archers, cavaliers, etc.) en nourrissant l’arbre avec des matériaux récupérés lors de vos précédents combats. Ils augmentent de niveau en gagnant de l’expérience, on les spécialise dans certaines compétences (coups critiques par exemple) et on « booste » leurs caractéristiques grâce à quelques objets glanés ça et là armes, pièces d’armures, etc.). A ce niveau, rien de bien nouveau sous le soleil, mis à part un arbre des compétences remanié. Une bonne nouvelle toutefois pour les joueurs qui ont passé des dizaines d’heures sur le premier épisode : il est possible d’utiliser sa sauvegarde pour récupérer son argent et ses objets. Pas ses unités, mais c’est toujours ça de pris.

Patapon Plus 1.5 ?
Attention, Patapon 2 n’est pas un titre pour les petits joueurs. Le niveau de difficulté est relevé, sans doute plus que dans le premier opus. Il n’est pas rare, dès les premiers niveaux, de se faire tailler en pièces et, ce, même si la licence ne vous est pas inconnue. On recommence alors, en adoptant une autre stratégie. En solo, 60 niveaux sont proposés, ce qui vous garantira, au minimum, une bonne vingtaine d’heures de jeu. Il n’est pas rare de devoir en refaire certains, pour récupérer les objets intéressants et quasi-obligatoires pour pouvoir progresser efficacement (et il y en a une tonne !). A cela s’ajoute un mode multi-joueurs en local et en coopératif, avec quelques objets rares à la clé. Jusqu’à quatre personnes peuvent ainsi constituer une équipe de choc (deux seulement en game sharing). Intéressant, il n’y a rien à redire là-dessus, mais pourquoi ne pas avoir prévu de mode Versus ?

Au final, Patapon 2 fait un peu figure de version 1.5, avec des ajouts notables, mais pas non plus renversants. La réalisation reste similaire à ce que l’on pouvait trouver dans le premier Patapon, c'est-à-dire excellente. Les graphismes mélangent sans complexe deux styles radicalement opposés (personnages bicolores et décors qui explosent de couleurs). L’ambiance est délirante, on prend beaucoup de plaisir à lire les petites bulles de dialogues comiques et savoureux. Les petites créatures rondouillardes lancent des petits cris perçants, d'hargne ou de détresse. On s’y attaque, inévitablement. Et, question ambiance sonore, c’est vous qui imposez le tempo. On se prend au jeu, les rythmes sont entêtants, ils nous poursuivent une fois la console éteinte !

Patapon 2

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Aucun produit trouvé.


Meilleurs ventes Playstation 4/5

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Aucun produit trouvé.

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!