Little Inferno, le test sur PC – Pourquoi ce genre de jeu existe?

Little Inferno, le test sur PC – Pourquoi ce genre de jeu existe?

Je ne vais pas vous faire l’affront de parler de Little Inferno pendant des heures, pour la simple et bonne raison que je n’aime pas broder. De même, je ne ferais pas de laïus sur son originalité, je préfère encore me brûler la main… Mais alors de quoi vais-je parler? De mon aversion pour ces jeux jouant sur votre dopamine, car oui Little Inferno est addictif. Et non, je n’exagère pas en disant cela.

Alors oui, c’est vrai, je ne suis pas psychologue et encore moins psychiatre. Mais si y’a bien un concept que j’apprécie étudier (et Kuk pourrait vous dire, que j’apprécie démonter), c’est la dépendance dans le jeu vidéo, je lutte même à mon niveau contre les Free2Play addictifs et ces « développeur » qui n’en ont rien à foutre de vous fournir un jeu tant que vous y dépenserez compulsivement 2€ par semaine pour – je cite – vous épanouir (merci Robin des Bois de mes Youkis). Parce que c’est bien ça le concept, on cherche à vous frustrer pour ensuite en vous débloquant, faire un petit shoot d’adrénaline suivi de dopamine. Il y a de très bonnes vidéos d’ARTE sur le sujet (vous ne vous y attendiez pas que je cite ARTE sur un site de jeu vidéo, avouez?). Et vous savez quoi je suis sérieux en plus, je prône que chacun connaisse son ennemi, et ces financiers qui tentent de vous manipuler mérite que vous leur fassiez un doigt. Bref, revenons à Little Inferno.

Un goût de brûlé

Pour faire court, Little Inferno vous demandera d’acheter avec de fausses pièces des objets à brûler, chaque objet vous redonne des pièces pour acheter d’autres objets. Pour découvrir les nombreux objets du jeu et avancer dans « l’histoire », il vous faudra découvrir des Combos d’objets à brûler. Afin de vous frustrer, ils ont mis en place un système de livraison qui peut prendre en 3 secondes et 1 minute (parfait pour faire un Free2Play, heureusement il est Premiun). Ça se débloque avec des bons qu’on récupère grâce aux combos et voilà … That’s all! C’est juste assez pour vous faire dépenser une heure de votre temps sans vous rendre compte, et pis, vous serez frustrer de ne pas être aller au bout … mais c’est normal, c’est étudier pour. Donc faites comme moi, mettez vous un coup de pied au cul et désinstaller moi cette merde.

Par Manoloben

Little Inferno, le test sur PC – Pourquoi ce genre de jeu existe?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur telegram

Toujours cette patte graphique de l'auteur des Humans Ressources Machines, World of Goo qui penche vers le mignon/moche. Little Inferno vous fera sourire avec son histoire stupide et ses vannes à deux sous. De là à payer pour cette "oeuvre" de l'esprit me faisant fortement penser aux Doodle God... il n'y a qu'un pas que je ne franchirai jamais (mince, trop tard on me dit!)

Note: