Phantom Fury Title Screen
►Test
Cyclobomber

PHANTOM FURY, l’enthousiasme fantôme (TEST PC)

Suite très attendue, troisième épisode de la saga de Shelly Harrison après Bombshell et Ion Fury, Phantom Fury promettait de l’action intense et variée avec un moteur en vraie 3D et une conclusion à la saga. Développé par Slipgate Ironworks (créateurs de l’original, de Rise of the Triad 2013, Graven et Wrath : Aeon of Ruin), le jeu avait fort à faire pour tenir l’excellente réputation d’Ion Fury. À la sortie… Force est de constater que le bateau prend l’eau de façon assez alarmante. Petit récapitulatif À l’origine, Shelly « Bombshell » Harrison était le nom de code de la partenaire de Duke dans le prototype de Duke Nukem Forever de 1998 à 2001 (environ). Elle fut ensuite abandonnée comme l’essentiel des promesses de 3D Realms concernant DNF. Vers 2010, un studio danois nommé Interceptor Entertainment (futurs Slipgate Ironworks) travaille sur un remake amateur de Duke3D appelé Duke Nukem Reloaded, qui se retrouve au placard. En 2014, ils annoncent Duke Nukem Mass Destruction, contré par Gearbox, qui avait entre-temps acquis les droits. En réponse, Interceptor supprime toute référence à Duke et le remplace par Shelly. Le résultat sera Bombshell en 2016, un jeu d’action vu du dessus qui relèvera du pétard mouillé. Frustrant,

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

Bears in Space, un FPS-cartoon absurde (Test PC)

Sorti le 22 mars dernier, Bears in Space, première production de Broadside Games, se veut un « FPS-Bullet Hell » à l’humour décalé. Sur fond de parodie de SF et d’hommage aux dessins animés des années 2000, le capitaine Maxwell Atoms affronte des hordes de robots accompagné de Beartana, l’ourse extraterrestre qui parle. Vers l’infini et… en-deçà L’ambiance générale est complètement imprégnée par les productions Cartoon Network et Nickelodeon du tout début des années 2000 (notamment Billy & Mandy et Bob L’Éponge –pour l’anecdote le nom de votre héros, Maxwell Atoms, est aussi le nom de plume du créateur de Billy & Mandy), avec une ambiance absurde et des gags qui parfois sortent de nulle part, le tout dans une ambiance rétrofuturiste analogue à Duck Dodgers (parodie de Buck Rogers avec Daffy Duck) et Atomic Betty. On trouvera donc des pistolets à rayon en forme de fusée, des robots avec une boule à plasma en guise de tête, de l’architecture faire de grosses plaques rivetées et de tuyaux, ainsi que tout un ensemble de panneaux de design visuels de robots fermement ancrés dans le futur tel que le rêvaient les années 50 et 60. Vous êtes donc le capitaine Maxwell Atoms, héros

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

BANISHERS: Ghosts of New Eden. Chasse aux fantômes dans le Nouveau Monde (TEST PC)

Dernier-né de Don’t Nod, édité par Focus Entertainment, Banishers ; Ghosts of New Eden témoigne de l’évolution du catalogue du studio français. Habitué précédemment des jeux majoritairement narratifs (Remember Me, Life is Strange), Don’t Nod élargit sa palette avec d’abord Vampyr, sorti en 2018, mêlant narration et ARPG, puis Jusant, sorti en octobre dernier, plus tourné vers l’exploration et la narration par le gameplay, et maintenant Banishers, qui raffine l’aspect action. Endossant le rôle d’un bannisseur, une sorte d’exorciste spécialisé dans les fantômes, vous tenterez de chasser le mal surnaturel qui hante le Nouveau Monde au XVII° siècle, tout en vous confrontant au mal naturel et ordinaire qui vous entoure. Hantise et complots en Amérique du Nord coloniale Banishers est donc un jeu d’action-aventure à la troisième personne mâtiné de RPG (équipement interchangeable et améliorable, statistiques décrivant la force de votre personnage, niveaux d’expérience), accompagné de mécaniques d’enquête. L’histoire se déroule dans le futur Massachussets en 1695, précisément (du moins au début) à New Eden, une colonie à quelques jours de Boston. La guerre entre l’Angleterre et la France fait encore rage en Europe, les colonies ne sont pas encore indépendantes de la couronne et les nations natives comme les noirs

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

Fate/Samurai Remnant (PC), un ARPG Fate au Japon médiéval

Fate est une série de jeux qui fêtera bientôt ses 20 ans (30 janvier 2004 pour la première parution de Fate/Stay Night, l’original d’où tout est parti). Si Type-Moon avait commencé par des visual novels, Fate s’est portée dans d’autres domaines, de nombreux films, animes (la liste est trop longue), manga et light novels (Fate Zero, Fate Kaleid, Apocrypha), jeux de baston (Fate/Unlimited Codes, Tiger Colosseum), beat’em up (Fate/Extella) et même RPG (Fate Grand Order -gacha-rpg/VN sur mobile, Fate/Extra -dungeon crawler sur PSP). C’est dans cette dernière catégorie que se place Fate/Samurai Remnant, dernière sortie dans l’univers Fate, produite par Koei Tecmo et développée par Omega Force. Vous aussi le nom du studio vous met la puce à l’oreille? Lisez donc la suite. Fate, un peu d’état de l’art Il faut d’abord faire le point, si vous ne connaissez pas bien l’univers, sur ce qui se passe dans Fate. Un rituel se tient à intervalles réguliers dans l’histoire: la Guerre du Saint Graal. Celle-ci confronte sept Maîtres (Masters), des mages capables d’invocation, et leurs Serviteurs (Servants) dans des combats à mort où le dernier vainqueur pourra obtenir le Graal, réputé exaucer n’importe quel souhait. Les Serviteurs sont répartis en différentes

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

Califonium (PC), un hommage interactif à Philip K. Dick?

Philip K. Dick est un auteur de science-fiction qui n’a pas eu de chance; publié uniquement dans Playboy (car oui Playboy publiait des articles de société et des nouvelles épisodiques) et dans quelques revues mineures à son époque, il a souffert d’hallucinations et de crises mystiques qui ont façonné son écriture et ses relations. Mais surtout Hollywood a impitoyablement pillé son œuvre après sa mort pour créer des films de science fiction cultes au scénario surprenant et palpitant (Blade Runner, Total Recall, Paycheck, Planète Hurlante) qui dans le même temps n’auront quasiment rien rappoté à ses descendants. Néanmoins, son influence sur l’écriture de fiction moderne est indiscutable; tout comme Lovecraft dans son domaine, il nous a ouvert une nouvelle façon d’écrire la science-fiction, en imaginant des mondes dystopiques, absurdes et mourants, débordant de complots ourdis par le pouvoir lui-même, de mutants, de clones, de cyborgs et de colonies spatiales et baignant dans un absurde qui frise l’un humour existentiel. Le présent jeu, Californium, de Darjeeling et Nova Production, édité par Arte Interactive et Neko Entertainment, se veut un hommage à cet auteur majeur du XX° siècle. Sorti d’abord gratuitement en 2016 en format épisodique sur le site d’Arte (4 installeurs

Lire la suite »
✎News
Cyclobomber

Roboquest sort d’Early Access ce mardi 7 novembre 2023

Après quelques années en EA et de nombreux ajustements et retours, Roboquest, le FPS Roguelite de Ryseup Studios sort enfin en 1.0 demain mardi 7 novembre. ATTENTION: le passage à la v1.0 s’accompagnera malheureusement d’une remise à zéro de la progression de tout le monde étant donné les changements mécaniques en profondeur opérés par les développeurs sur le build final. Donc même si vous aviez poncé la version EA jusqu’à l’os il faudra tout recommencer. D’un autre côté de nombreuses choses auront été corrigées (bugs, glitches), le système d’upgrade a été repensé et remis à plat avec une refonte également de l’inventaire des gadgets (on pourra en emporter plus avec soi plus tôt), de la génération des armes et ainsi de suite, sans compter la mise en place des conditions de déploiement d’éventuelles nouvelles features (j’ai rencontré les développeurs à la Paris Games Week et ils m’ont confirmé avoir des idées pour le futur, je vous en dirai plus bientôt). Disponible sur Steam, GOG et Microsoft Store (donc XBox Series), Roboquest est donc un FPS Roguelite (autrement dit les niveaux sont générés aléatoirement et quand on perd le run est terminé pour de bon) à upgrades persistantes (donc on ne

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

Paris Games Week 2023: résumé des premiers jours.

La Paris Games Week a lieu jusqu’à dimanche prochain, comme d’habitude Porte de Versailles. Grand-messe française du commerce des jeux vidéo elle dure 5 jours cette année. Je n’ai pas choisi mes mots au hasard, tout hurle « événement organisé par des commerciaux », du programme aux animateurs (JulienC, hélas inévitable) au tapage pour la scène « esports », à l’enchère rétrogaming de vendredi, au sponsoring Fnac, présenté comme « acteur majeur du gaming », sans compter le nombre de personnalités politiques qui s’y invitent (divers ministres mais aussi Nicolas Dupont-Aignan -va comprendre, Charles). J’en rirais si ce n’était pas aussi navrant. Néanmoins, je dois admettre qu’il y a beaucoup de démos intéressantes et pour la première fois Arc System Works est présent. Résumé des premiers jours et de la soirée presse. La PGW c’est avant tout un gros espace hypé à gros volume avec des chauffeurs de salle sur des scènes pour matches de FIFA sur le stand GamePass (on arrive à du méta là, ils n’ont rien à vendre et vous hypent pour ce qui est déjà là), des jeux-concours pour générer de l’enthousiasme autour de claviers, fauteuils et cartes graphiques gaming (d’où ma remarque sur les commerciaux).Reconnaissons aussi qu’Octogone Gaming organise la promo

Lire la suite »
►Test
Cyclobomber

Manette 8Bitdo Neo Geo, enfin le retour triomphal du microswitch?

8bitdo est devenue une marque connue et respectée dans le domaine des manettes de constructeur tiers. D’abord concentrée sur les accessoires pour consoles rétro et rééditions mini (Mega Drive, PC-Engine, NES, SNES), la société est devenue fabricant de manettes sans fil et filaires multisupports dont le rapport qualité/prix n’est plus à démontrer. Après les arcade stick, manettes switch pro compatibles X-Input et D-Input et leur série Xbox (nouveauté de l’été dernier), cette année 8bitdo sort un nouveau produit un peu inattendu, une reprise de la manette NeoGeo CD au goût du jour, sans fil, la NeoGeo Mini ainsi que le PC (accessoirement Android). Proposée en 4 modèles aux couleurs de 4 personnages emblématiques de KoF’97 (Kyo Kusanagi, Terry Bogard, Iori Yagami et Mai Shiranui) ainsi que le sobre modèle noir standard, elle se vante d’avoir reproduit fidèlement le stick microswitch SNK (technologie du stick NeoGeo d’origine ainsi que sur la NeoGeo Pocket et la NeoCD(Z) (-lire infra.) pour en conserver la précision et le confort. Qu’en est-il vraiment? J’ai testé pour vous. Avant toute chose, je n’ai pas reçu de modèle de test 8bitdo, j’ai moi-même précommandé ma manette, et j’ai choisi le modèle Iori Yagami, parce que c’est un

Lire la suite »
Lyne
►Test
Cyclobomber

LYNE, le test sur Android

La simplicité est la clé! Il ne faut pas juger un livre à sa couverture… Ça vaut aussi pour les jeux!Avec sa présentation et son système minimalistes, LYNE n’a l’air de rien, on le survole sans le repérer sur les « stores », mais on loupe alors un jeu de réflexion aussi exceptionnel que brillant! Accordez-moi quelques minutes, que je vous explique ce qui en fait un titre indispensable pour votre collection Android… On ne saurait faire plus explicite. Développé par un seul Australien dans son coin, Thomas Bowker, LYNE est un jeu de réflexion qui ne paie pas de mine. Les graphismes sont extrêmement limités, il n’y a quasiment aucun texte, et il n’y a aucun challenge particulier imposé par le jeu (ni temps, ni obstacles) en dehors du fait de compléter le tableau. À priori on serait donc tenté de passer outre pour se rabattre sur les têtes d’affiche de l’AppStore ou du Play Store. Et on se retrouverait avec un énième freemium agaçant! Mais vous commencez à me connaître, j’aime les jeux obscurs, et LYNE n’échappe pas à la règle. Pour être inconnu, on n’en est pas moins bon, voire très bon. Tout le génie de LYNE réside directement

Lire la suite »
✎Interview
VTG

Notre interview de Raúl Rubio Munárriz sur GYLT

Interview en français Vous le savez surement avec le temps mais lorsqu’un jeu me plait, j’ai forcément tendance à en parler beaucoup. Parmi ce premier trimestre 2024 un peu morne dans les sorties jeux vidéo, j’ai découvert le jeu GYLT sur Nintendo Switch, jeu que j’ai adoré sur de nombreux points. Vous pourrez d’ailleurs retrouver mon test si vous n’aviez

Lire la suite »
¶Dossier
Manoloben

Les 10 Meilleurs Jeux de Société pour Enfants de Tout Âge : Découverte Ludique

Dans un monde où la technologie occupe une place prépondérante, les jeux de société pour enfants reviennent sur le devant de la scène comme une bouffée d’air frais. Non seulement ils offrent une alternative séduisante aux écrans, mais ils se révèlent être des outils pédagogiques puissants, capables de stimuler l’imagination, de développer des compétences sociales et de renforcer les liens

Lire la suite »
¶Dossier
La Team

Les 10 jeux les plus cher de la GameBoy (et non « le »)

La GameBoy est LA première console de jeux vidéo portable développée et fabriquée par Nintendo, a été lancée en 1989 (on ne compte pas les Game & Watch). Elle a connu un immense succès et a accueilli une grande variété de jeux. Et forcement aujourd’hui, elle fait des envieux, je vous comprends les jeunes, ça me foutrait la haine de

Lire la suite »
A LIRE ABSOLUMENT!
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!