►Test
Kuk

Ultros, le test PS5

Dans les titres qu’on avait repérés à la Gamescom 2023, il y avait Ultros. Il s’agit d’un metroidvania où vous incarnez une combattante qui évolue dans un vaisseau spatial quasi organique. La direction artistique du titre nous avait particulièrement intéressés. Inutile de vous dire qu’on a tout fait pour pouvoir le tester. Un level design inspiré Comme nous vous le disions, il s’agit d’un jeu de plate-forme exploration à la Metroid. L’originalité est vraiment apportée ici par un level design inspiré. Vous évoluez dans un vaisseau spatial à architecture baroque et organique qui fait vraiment penser aux meilleures planches de Jean Giraud (alias Mœbius) ou de Philippe Druillet. Cette atmosphère magnifique est vraiment le meilleur atout d’Ultros. La structure du vaisseau est représentée en noir quand les décors luxuriants utilisent majoritairement des couleurs chaudes. Si au début on pouvait s’interroger sur le côté intuitif dans un décor surchargé, on comprend assez bien quoi faire. Par contre, le scénario est volontairement elliptique, et vous ne comprenez pas grand-chose au début. Plusieurs éléments vous sont bien évidemment révélés de manière progressive (mais pas toujours très claire). Un éternel recommencement Pour le coup, l’appellation Metroidvania prend ici tout son sens, car vous aurez

Lire la suite »
[Air-Bot] Communiqué ou Presque
Kuk

Metal Slug Awakening, petit retour sur la Beta test

On ne présente plus Metal Slug, l’une des meilleures séries de la NeoGeo de SNK. Ce dernier continue a faire vivre cette licence, avec plusieurs titres en préparations. En ce qui concerne l’offre Mobile c’est la société Vietnamien VNGGames International qui se charge de réalisé un free to play sur Mobile (Android et Apple), ainsi que sur les navigateurs pour ordinateurs. Metal Slug Awakening, est en bêta test du 28 mars au 10 avril. Malheureusement uniquement disponible au Usa, Brésil, Angleterre, Corée du Sud et Japon… Bon après quelques manipulation sur un VPN j’ai pu fait un petit essai sur mon PC… Un habillage de qualité La première impression est plutôt bonne, graphiquement le rendu 3D rend bien. évidemment on est loin du pixel art original, mais il y a un beau travaille de modélisation. De plus l’esprit du jeu semble respecté, le premier niveau est d’ailleurs une sorte d’hommage a un des niveaux emblématique dur premier jeu. . Autre plaisir, musical celui-là, avec une mention spéciale pour la musique très orientée métal, mais qui colle parfaitement à l’œuvre originale du musicien Haya. Un gameplay qui pose question Au niveau du gameplay, on ne pouvait utiliser que le clavier, inutile

Lire la suite »
►Test
Kuk

Llamasoft : the Jeff Minter Story, le test Switch

Jeff Minter est un des grands noms des développeurs indépendants, mais aussi l’un des précurseurs du développement des jeux vidéo européen. Vous aimez les couleurs flashy, les jeux d’arcades, le tout dans des univers improbables et « barrés » ? Cette compilation est pour vous. Llamasoft : the Jeff Minter Story nous propose une rétrospective des productions des années 1980 et 1990 sur zx81, Commodore Vic 20 et 64, Atari 800, ST, Jaguar et j’en passe. Pléthore de titres Pour le coup, la très grande majorité des titres de Jeff Minter des années 80-90 vous sont proposés, soit dans cette compilation 42 jeux . Elle intègre une multitude de supports : deux jeux Sinclair Zx81 et quatre jeux Sinclair Spectrum, neuf jeux Commodore Vic 20 et dix-sept jeux Commodore 64, cinq jeux Atari 800, trois jeux Atari ST, un jeu Atari Jaguar. Évidemment tous ne sont pas spécialement jouables, mais on retrouve certaines merveilles notamment en ce qui me concerne : Une compilation et des manques Alors un regret malgré tout quand on est dans une logique de rétrospectives, ce sont les manques. D’abord, Atari (qui a acheté Digital Eclipse) ne possède plus les droits de Defender. Ce qui fait que Defender II (Atari st) et

Lire la suite »
►Test
Kuk

Persona 3 Reload, le Test sur PS5

Dans la série des jeux Persona, le troisième opus était assez compliqué à recommander, car il datait un peu. Ce n’est désormais plus le cas, car Persona 3 Reload est la refonte 2024 de ce jeu PlayStation 2 de 2006. Et c’est tant mieux, car ce P3 a su dégager une atmosphère assez particulière. Persona 3, toujours résolument adulte Les Persona ont toujours eu un sous-texte assez sombre. Mais le 3 propose vraiment une atmosphère lugubre. Cette fois, vous incarnez un groupe d’adolescent qui lutte contre des ombres, des monstres qui apparaissent dans le monde réel à minuit. Les êtres humains sont attaqués et sont vidés de toute conscience, devenant de véritable coquille vide. Vous alternez donc comme à l’accoutumée, le quotidiens de lycéens lambda qui enchaînent des moments en classe, examens, sorties, etc. La nuit, vous investissez un donjon (presque) sans fin, et les soirs de plaines lunes un boss particulièrement puissant doit être arrêté dans la ville. Cette ambiance poisseuse est particulièrement bien retranscrite. Au fil de l’aventure, la population de la ville devient de plus en plus apathique. Le fait que les invocations de vos entités se fassent en se tirant une balle dans la tête rajoute

Lire la suite »
►Test
Kuk

Wizordum, le test PC

Bonjour à vous, lecteur. Plongée dans le monde du nouveau-rétro aujourd’hui avec un coup d’œil sur Wizordum, un jeu de tir en première personne (FPS) dans un monde de fantasy, disponible en accès anticipé depuis le 29 novembre 2023. Wizordum, c’est quoi ? Si vous avez quelques souvenirs du balbutiement des FPS sur PC, alors Wizordum est avant tout une petite balade sur le chemin de la nostalgie. En restant factuel cependant, il s’agit d’un jeu au concept simple : la ville a été envahie par les forces du chaos, vous êtes un prêtre guerrier et c’est à vous qu’il incombe de nettoyer la cité des peaux vertes qui l’ont envahie. Quoique qu’il conviendrait plus de parler des ruines de la cité, vu son état de destruction et d’abandon partiel. Disons juste pour faire simple que vous vivez une mauvaise journée : les cadavres de vos amis sont partout, des gobelins, ogres, rats géants et autres slimes polluent vos coins de balade préférés et vous n’avez sur vous que votre fidèle masse d’arme. Mauvais jour. La bonne vieille recette Des ennemis, des couloirs et des armes. Wizordum utilise presque exclusivement ces trois ingrédients, et les utilise bien. Au menu différentes

Lire la suite »
►Test
Kuk

[Lecture] Game Changers, la révolution des jeux vidéo

Noël oblige, les idées cadeaux fleurissent, comme autant d’opérations commerciales. On se retrouve donc avec pléthore d’offre éditoriale sur notre passion du jeu vidéo… Nous allons cette fois nous intéresser à l’offre de Phaidon, éditeur de livre d’art, qui propose ici une traduction d’un ouvrage anglo-saxon : Game Changers, la révolution des jeux vidéo. Ce dernier a l’ambition de présenter les éléments les plus représentatifs des années 1950 à 2022. Un beau livre C’est clairement la ligne de « Game Changers, la révolution des jeux vidéo », qui joue la carte de la belle édition. Reliure cartonnée, papier glacer, un florilège de notice, prés de 300 sujets sur 350 pages qui donne la part belle aux captures d’écran grand format.Chaque entrée se présente sous la forme de fiche, classée par ordre alphabétique, avec le titre du jeu/console/éditeurs, avec des pictogrammes descriptifs (2D/3D, styles, genre, etc.) et quelques données (nationalité, d’éditeur, année). S’en suit un petit texte qui présente assez succinctement le sujet. La forme plutôt que le fond Le principe d’une page (parfois deux) par titre sachant que celle-ci est accompagnée d’image grand format limite forcément le texte. Les données fournies sont donc de fait très succinctes. L’idée est vraiment de vous décrire

Lire la suite »
♪Reportage
Kuk

[Gamescom 2023] Terra Memoria, le RPG sauce Moutarde douce

Parmi les titres qui nous ont tapé dans l’œil quand on préparait notre visite de la Gamescom, il y avait Terra Memoria. Pour le coup, c’est l’aspect graphique qui nous avait particulièrement attirés. D’ailleurs, les développeurs ne nous sont pas inconnus puisqu’il s’agit du studio « La Moutarde », dont on avait déjà apprécié le travail graphique et sonore dans leur jeu musical Old School Musical. Nous nous sommes donc rendus sur le stand de Dear Villagers / Plug in Digital, où nous avons pu prendre en main le jeu durant une heure. Cette fois, La Moutarde s’attaque au « JRPG » tour par tour, dans un monde de Magie. Vous dirigez d’abord un seul personnage qui sera rapidement rejoint par d’autres. En tout, vous dirigerez trois personnages jouables puis trois compagnons qui viendront en soutiennent. Ces derniers épauleront de manière aléatoire les trois héros du jeu. Au niveau du gameplay, c’est assez simple puisque, comme évoqué, on est sûr du tour par tour. La subtilité vient du temps passé pour lancer vos sorts et attaque. Car vous avez une ligne de placement d’actions. Vous allez pouvoir jouer sur cette ligne, en lançant des sorts ou attaques qui retarderont ou au contraire accéléreront votre

Lire la suite »
♪Reportage
Kuk

[Gamescom 2023] Warhammer Age of Sigmar : realms of Ruin

Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin est un Wargame en temps réel (plus souvent appelé STR) basé dans l’univers fantastique Warhammer de la société Games Workshop. La trame scénaristique raconte une incursion des soldats d’élite du dieu Sigmar, les Éternels de l’orage (Stormcast Eternals) dans les terres de Ghur à la recherche d’un artefact. Se faisant, ils réveillent les Nighthaunt, des spectres serviteurs de Nagash le Nécromancien et seigneur du chaos. Petite prise en main Dans la petite présentation que nous avons eue, trois des quatre factions ont été annoncées : les Éternels de l’orage, les Orcs ( Orruk Kruleboyz), la horde spectrale des Nighthaunt. La quatrième faction n’a pas encore été annoncée. Mais comme la trame a lieu dans le Royaume des bêtes, on peut penser que les hommes bêtes ou les Skavens seront de la partie. Vu les pratiques actuelles, il y a également tout lieu de penser que des DLC seront proposés ultérieurement avec de nouvelles races. Nous avons joué le tout début de la campagne Solo de Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin, qui correspond a ce qui est évoqué dans la vidéo. On commence avec quelques escarmouches contre les Orcs. On

Lire la suite »
►Test
Kuk

Monochrome Mobius: Rights and Wrongs Forgotten, le test PS5

Atlus propose pour l’occident Monochrome Mobius: Rights and Wrongs Forgotten, un JRPG au tour par tour traduit en Anglais (uniquement). Il s’agit de la dernière production d’Aquaplus, un studio de développement Japonais plutôt spécialisé dans les jeux érotiques (notamment un de nos jeux préfère sur PS Vita, l’excellent Dungeon Travelers 2). Malheureusement (pour moi), rien de tout cela ne sera proposé ici… Un univers atypique L’univers est assez peu commun dans nos contrées occidentales. Il s’agit d’un monde heroic fantasy asiatique, qui intègre des éléments technologiques. Les personnages sont quant à eux plus classiques, et votre équipe se compose progressivement pour intégrer tous les archétypes du JRPG (compagnons fougueux, coéquipière infantile, etc.). Par contre, le héros taciturne partage régulièrement ses interrogations, ce qui donne un peu plus de poids à l’aventure. Cette dernière, sans être particulièrement épique, se laisse suivre avec plaisir grâce à l’univers et un sous-texte de civilisation disparue (et post apocalyptique). Quelques quêtes secondaires sont également proposées. Elles restent cependant basées sur la collecte de denrées ou le combat de monstre. Elles ne donnent pas vraiment de plus-value à l’intrigue. L’excellence de l’économie… La première impression de Monochrome Mobius: Rights and Wrongs Forgotten est plutôt impressionnante. La

Lire la suite »
♪Reportage
Kuk

[Gamescom 2023] Ultros, un Metroid parrainé par Metal Hurlant

Ultros est un jeu d’action-plateforme dont la direction artistique nous a, disons-le d’emblée, complètement fascinés. C’est bien simple, on a tout de suite pensé aux dessins de Philippe Druillet et de Jean Giraud / Mœbius. Plus qu’un compliment, c’est pour nous une référence. Inutile de vous dire qu’on a tout fait pour obtenir une présentation chez Hadoque, la petite société qui réalise ce bijou. Et la présentation ne nous a pas déçus. Beau et perché à la fois Concrètement, il s’agit d’un jeu d’action-plateforme, du genre Metroids. L’aventure se veut volontairement obscure et mystérieuse. D’ailleurs, le vaisseau dans lequel vous évoluez est décrit comme « un gigantesque utérus cosmique » où règne un être démoniaque appelé ULTROS… Déjà, on est pas mal. Les développeurs ont été volontairement évasifs sur le scénario. Toutes les questions qui ont été posées sur le fond ont été occultées. Par exemple, j’ai voulu savoir si des combats pouvait être évités ou influencent la trame scénaristique. Là aussi, aucune réponse ne nous a été donnée (tout juste un « qui sait ? »), augmentant encore davantage nos interrogations. Choisir un jeu sur quelques images fixes est toujours un peu une loterie. Clairement, Ultros tient bien ses promesses tant au niveau

Lire la suite »
¶Dossier
Manoloben

Les 10 Meilleurs Jeux de Société pour Enfants de Tout Âge : Découverte Ludique

Dans un monde où la technologie occupe une place prépondérante, les jeux de société pour enfants reviennent sur le devant de la scène comme une bouffée d’air frais. Non seulement ils offrent une alternative séduisante aux écrans, mais ils se révèlent être des outils pédagogiques puissants, capables de stimuler l’imagination, de développer des compétences sociales et de renforcer les liens

Lire la suite »
¶Dossier
Air-Bot

Une brève histoire de la Game Boy et de l’impact qu’elle a eu sur les jeux vidéo

‍La Nintendo Game Boy est la console de jeu vidéo portable ayant la plus belle réussite de l’histoire. Elle a connu un succès massif, se vendant à quelque 118 millions d’unités en 2001. L’appareil est tellement emblématique que son nom est devenu synonyme de « console de jeu vidéo portable » pour bon nombre de familles, tout comme « Kleenex » est devenu synonyme

Lire la suite »
¶Dossier
La Team

Les 10 jeux les plus cher de la GameBoy (et non « le »)

La GameBoy est LA première console de jeux vidéo portable développée et fabriquée par Nintendo, a été lancée en 1989 (on ne compte pas les Game & Watch). Elle a connu un immense succès et a accueilli une grande variété de jeux. Et forcement aujourd’hui, elle fait des envieux, je vous comprends les jeunes, ça me foutrait la haine de

Lire la suite »
A LIRE ABSOLUMENT!
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!