â–șTest
Manoloben

Frogger 2, le test sur Game Boy Color

Frogger 2 n’est pas la suite du titre de Take 2, en mĂȘme temps Frogger n’a pas vraiment d’histoire il est donc difficile d’en faire une « suite ». Frogger 2 est donc une adaptation de Frogger, mais vue par Majesco. On imagine que les droits se sont un peu baladĂ©s, et que quelqu’un a eu la riche idĂ©e de ressortir cette pauvre bĂȘte d’entre les morts. Mais laissez la bordel! Frogger 2 aurait dĂ» ĂȘtre la V1 Frogger 2 est donc une nouvelle vision de Frogger, une vision clairement plus travaillĂ©e que celle de Take 2. La version 2 est amĂ©liorĂ©e pour tenir compte des capacitĂ©s graphiques du Game Boy Color. Et ça se voit! Tout est plus beau, plus joli. Le choix des couleurs moins criard, la taille des sprites qui devient gigantesque (pour du Game Boy j’entends). C’est vraiment bien travaillĂ©. Comme les sprites sont plus gros, Majesco a proposĂ© un systĂšme de Scrolling verticale et un petit horizontal. Et l’arrivĂ©e du scrolling ne limite plus la crĂ©ation. On a donc des niveaux qui s’enchainent, mais ne se ressemblent pas trop, avec des alternances autoroute et riviĂšre. Mieux, on se paye le luxe de visiter plusieurs lieux proposant un

Lire la suite »
â–șTest
Manoloben

Frogger, le test sur Game Boy Color

Parmi les monuments des jeux vidĂ©o que Take 2 a rĂ©Ă©ditĂ©s sur Game Boy Color, on retrouve un titre emblĂ©matique nommĂ© Frogger. Le titre qui a participĂ© Ă  fonder l’histoire du jeu vidĂ©o dans les annĂ©es 80 est incontestablement le plus intĂ©ressant des remakes de Take 2. Cependant, l’adaptation est trĂšs conforme au titre d’origine : c’est strictement le mĂȘme Frogger. Ça reste cependant plus intĂ©ressant que les adaptations de Centipede et Super Breakout. L’adaptation facile Le principe est trĂšs simpliste : on doit mener une petite grenouille du bas vers le haut de l’écran en la dĂ©plaçant par petit bond Ă  droite, Ă  gauche, en haut, en bas. Il vous faudra Ă©viter dans un premier temps, les voitures qui vous Ă©crabouilleraient sans aucun Ă©tat d’ñme. Puis dans un second temps, traversez la riviĂšre, en sautant sur divers objets flottants. Les rondins restent en surface, tandis que les tortues peuvent plonger, expĂ©diant la grenouille vers une mort atroce… bizarre pour une grenouille. Il faudra faire cela cinq fois pour terminer un niveau. Plus on progresse dans les niveaux et plus il y a de voitures et plus elles vont vite, et moins il y a d’objets flottants. Le titre ne

Lire la suite »
â–șTest
Manoloben

Arcade Paradise, le test sur Switch

Faut ĂȘtre honnĂȘte, on n’a plus le temps de suivre les sorties. La Gamescom que nous avons suivie cette annĂ©e Ă  deux a Ă©tĂ© encore la preuve de l’abondance de jeux qui sortent chaque mois. Arcade Paradise y Ă©tait d’ailleurs prĂ©sent sur le stand de Wired Production. Je ne suis pas allĂ© le tester, dĂ©jĂ  parce qu’il est sorti depuis le 11 aout, mais surtout je l’avais qui m’attendait patiemment dans ma Nintendo Switch. Et franchement, je n’ai pas passĂ© autant d’heures sur un jeu depuis Fire Emblem. Incroyable « American dream » des annĂ©es 80-90 Arcade Paradise s’adresse trĂšs clairement aux vieux briscards comme votre rĂ©dacteur. Les trente/quarantenaire qui ont connu l’ambiance des salles d’arcade enfumĂ©e. Ces salles qui Ă©taient le lieu Ă  la mode pour dĂ©couvrir les hits de demain sur console de salon en version « tronquĂ©e » : que ce soit graphiquement ou avec un gameplay un peu diffĂ©rent. Dans Arcade Paradise, vous jouez le rĂŽle d’Ashley qui a un peu ratĂ© ses Ă©tudes, n’est pas bien vu par son pĂšre qui est « succesful » et va devoir reprendre la laverie de quartier familiale. Mais dans la piĂšce du fond se cache un vĂ©ritable trĂ©sor, deux bornes d’arcade. Et croyez-le ou

Lire la suite »
Taxi Chaos PS4
â–șTest
Manoloben

Taxi Chaos, le test sur PlayStation 4/5

J’avais Ă©tĂ© en joie quand j’ai appris la volontĂ© de Mindscape d’Ă©diter un jeu similaire Ă  Crazy Taxi, parce que faut pas se leurrer, Taxi Chaos dĂšs sa jaquette a une volontĂ© d’imiter (inspirĂ© dira le marketing) son ainĂ© de chez Sega. Mais il y a deux façons d’imiter : la mauvaise copie ou l’innovation. Dans quelle catĂ©gorie est Taxi Chaos, vous allez le savoir dans ce test! (Taxi) Chaos Ă  tous les Ă©tages Dans Taxi Chaos, vous jouez le rĂŽle du conducteur d’un Taxi qui devra amener en temps limitĂ© ses clients d’un point A Ă  un point B. Plus vous faites de cascades entre ces deux points, plus vos clients seront contents et paieront en consĂ©quence. Le jeu Ă©tant typĂ© Arcade avec un temps limitĂ©, il sera de votre devoir de maximiser tout cela pour rĂ©ussir Ă  ĂȘtre top1 mondial. Car oui, les scores sont partagĂ©s en ligne. Le titre vous proposera plusieurs mode : Le mode Arcade : qui propose un temps limitĂ©, mais surtout un GPS qui vous indiquera quand tourner. ProblĂšme, le GPS est totalement pĂ©tĂ© et aura tendance Ă  vous vous faire faire des droites-gauches inutiles. Voir mĂȘme des dĂ©tours. Le mode Pro :

Lire la suite »
â–șTest
Manoloben

Wonder Boy Collection, le test sur Switch

Si vous ĂȘtes sur cette page, c’est que vous aussi vous ĂȘtes un nostalgique de l’Ă©poque 16 bits. « Pas de panique! » comme le dit le guide du routard intergalactique. Nous sommes entre amis ici! Moi aussi j’ai Ă©tĂ© biberonnĂ© au Wonder Boy Master System et Megadrive. Moi aussi j’ai bavĂ© devant la borne d’arcade du tout premier (et j’y ai claquĂ© mes premiers francs). Alors forcement une collection de 4 jeux mythiques renommĂ©s Wonder Boy Collection, on ne pouvait pas passer outre le test mĂȘme si tout a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dit sur ce titre. Enfin tout peut ĂȘtre pas … de 8 ans Ă  88 ans AprĂšs tout, on peut aussi parler de notre expĂ©rience de jeune joueur, parce que bon le vieux de 40 ans forcement a une vision diffĂ©rente de ces jeux, mais pour un gamin de 8 ans, mĂȘme aujourd’hui ils font leur petit effet. Tout commence avec Wonder Boy, le fameux jeu de gamin en feuille de vigne. Tout va bien, on est dans les annĂ©es 80 c’est autorisĂ©! Son but retrouver sa demoiselle enlevĂ©e par un grand mĂ©chant. Pour ça, il a ses petites jambes et tous les Ă©lĂ©ments qu’il pourra trouver en chemin :

Lire la suite »
â–șTest
VTG

Andro Dunos 2, le test sur Switch et 3DS

Il y a des jeux qui passent les Ă©poques et qui apparaissent un jour comme une Ă©vidence. Ce fut mon cas pour Andro Dunos sur systĂšme Neogeo dĂ©couvert il y a quelques annĂ©es. Pour moi, sur ce systĂšme, les rĂ©fĂ©rences Ă©taient Pulstar ou Blazing Star mais l’Ă©diteur Visco dĂ©veloppa une pĂ©pite mĂ©connue. Alors, quand fut annoncĂ©e sa suite, Andros Dunos 2, il me semblait nĂ©cessaire de replonger. Un univers divin Comme Ă©voquĂ© prĂ©cĂ©demment, cette licence appartenait au dĂ©veloppeur Visco qui n’existe plus. L’intĂ©gralitĂ© des licences a Ă©tĂ©/aurait Ă©tĂ© rachetĂ©e rĂ©cemment par l’Ă©diteur PixelHeart et une suite a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e par l’Ă©quipe nippone de Picorinne Soft. La premiĂšre chose qui vous marquera sera le maintien de l’ambiance graphique de l’Ă©poque. MĂȘme si l’ensemble peut paraitre « simple », le soft regorge d’effets visuels trĂšs agrĂ©ables. Les sprites sont nombreux Ă  l’Ă©cran sans pour autant que le jeu ne ralentisse. Les explosions sont omniprĂ©sentes et on en prend plein les yeux. À cela, s’ajoute une bande sonore trĂšs orientĂ©e annĂ©es 90 Ă  base de synthĂ©tiseur et vous replongerez avec plaisir dans le sel de ce qui faisait un jeu d’arcade Ă  l’Ă©poque. Il est Ă  noter Ă©galement la prĂ©sence d’option graphique. Le jeu peut

Lire la suite »
✎Interview
VTG

Interview de Sandro Luiz de paula, créateur du jeu Slipstream

Sandro Luiz De Paula, plus connu sous le nom de Ansdor, est un dĂ©veloppeur brĂ©silien de trente trois ans. DĂ©veloppeur indĂ©pendant et autodidacte, il a rĂ©cemment produit un excellent jeu de course arcade, Slipstream. Nous avons eu l’honneur de l’interviewer pour Air-gaming et il nous partage, sans dĂ©tour, son expĂ©rience sur le dĂ©veloppement de sa derniĂšre pĂ©pite. 1. Air-gaming : Ton jeu est fortement inspirĂ© des jeux d’arcade SEGA des annĂ©es 90. Si Yu Suzuki devait jouer Ă  ton jeu, qu’aimerais tu qu’il te dise ? Sandro : Le simple fait de savoir qu’il y a jouĂ© me rendrait extrĂȘmement heureux, puisque M. Suzuki est connu pour ne pas beaucoup aimer jouer (du moins selon wikipedia). Je pense que la meilleure chose que je pourrais entendre de lui serait quelque chose comme « Vous avez compris ce qu’Ă©tait OutRun ». 2. Air gaming : Ton jeu a nĂ©cessitĂ© plusieurs annĂ©es de travail. Comment es tu arrivĂ© Ă  rester concentrĂ© sur un seul projet sur une si longue pĂ©riode ? Sandro : Depuis l’enfance, j’ai du mal Ă  rester concentrĂ©. Il est facile de commencer mille choses et de les laisser tomber au premier signe de frustration. Lorsque j’ai dĂ©cidĂ© de devenir dĂ©veloppeur

Lire la suite »
â–șTest
Angi

Tempest 4000, le test sur Switch

Dans la foulĂ©e de Centipede Recharged et autres titres du genre, les remakes modernes des classiques de l’arcade ont le vent en poupe en ce moment. Revival contemporain du classique d’Atari, Tempest 4000 dĂ©barque sur Switch, avec ses formes gĂ©omĂ©triques et ses tirs psychĂ©dĂ©liques. Le jeu est dĂ©veloppĂ© par le studio Llamasoft (dirigĂ© par Jeff Minter, dĂ©jĂ  en charge de Tempest 2000 et de TxK), et Ă©ditĂ© par Atari. L’efficacitĂ© ou la nostalgie seront-elles de mise quarante ans plus tard ? On vous dit tout. Tempest 2K4 ? Dans la tradition de l’arcade pure et dure, le jeu ne s’embarrasse d’aucune introduction ni trame scĂ©naristique. Start. Action. Course au score. C’est parti. La musique psychĂ©dĂ©lique annonce la couleur. Tempest 4000 explose de partout et multiplie les effets visuels, parfois au sacrifice de la lisibilitĂ©. Epileptiques, s’abstenir. Si vous avez connu le jeu TxK, alors vous pouvez arrĂȘter la lecture de ce test. Pour la simple raison que Tempest 4000 n’est ni plus ni moins que sa copie quasiment conforme. A l’époque de sa sortie, TxK avait gĂ©nĂ©rĂ© quelques tensions de la part d’Atari. Quelques histoires de copyright et nĂ©gociations plus tard, Tempest 4000 s’annonce donc comme le titre de la

Lire la suite »
â–șTest
VTG

Arcade Club, la nouvelle bd de Baptiste Pagani

Pendant que votre serviteur trainait avec ses gosses Ă  l’espace culturel, ma fille se mit Ă  m’appeler en me disant qu’il y avait une bande dessinĂ©e qui parle de « Bornes d’arcades » (et nommĂ©e Arcade Club). Premier volet d’une sĂ©rie Ă©ditĂ©e par AUZOU, il fallait forcĂ©ment que je lise cette nouveautĂ© de Baptiste Pagani et AurĂ©lien Ducoudray. Le shonen europĂ©en du jeux vidĂ©o Vicky est une jeune fille passionnĂ©e de jeux vidĂ©os. Avec deux de ses amis, Ă©galement fans de jeux vidĂ©os, ils passent l’essentiel de leurs temps dans la salle de jeux d’arcades de leur quartier. Ils ont pour rĂȘve ultime de rejoindre un club secret et renommĂ© des joueurs : l’Arcade Club. Alors qu’une manifestation type eSport arrive en localitĂ©, un de ses amis vient Ă  quitter leur troupe pour rejoindre l’Ă©quipe qui dĂ©tient tous les records de la salle de jeux. C’est alors que Vicky trouvera le soutien d’un jeune Ă©tranger arrivĂ© en ville. Tel un shonen, notre hĂ©roĂŻne trouvera dans ce nouveau partenaire un as du jeu vidĂ©o. Ainsi, notre trio tentera donc sa chance lors de ce tournoi pour se dĂ©faire des meilleurs joueurs. Ou est Charlie ? Tout d’abord, ce qui marque Ă  la lecture

Lire la suite »
â–șTest
Angi

Cake Invaders, le test Switch

Est-ce que vous connaissez le Baumkuchen ? C’est un gĂąteau Ă  la broche, de forme arrondie et trĂšs populaire en Allemagne. Sauf qu’aujourd’hui, les Baumkuchen subissent une attaque alien. Heureusement, une Ă©quipe d’hĂ©roĂŻnes spatiales et totalement kawaii vient Ă  leur secours. Le meilleur pĂątissier de la galaxie Oui, c’est absurde. Mais c’est ainsi que s’ouvre le pitch de Cake Invaders, dĂ©veloppĂ© par Zoo Corporation et Ă©ditĂ© par Eastasiasoft Limited. Comme vous pourrez le constater sur les screens, l’ambiance du jeu se veut rĂ©tro-japonisante. La direction artistique en pixel art est plutĂŽt rĂ©ussie, accompagnĂ©e par des (deux) musiques du mĂȘme accabit. Le gameplay est assez simple, directement inspirĂ© de Missile Command. Vous contrĂŽlez une petite armada d’hĂ©roĂŻnes. Vous devez protĂ©ger cinq demi-Baumkuchen, qui perdent chacun une couche (un rayon) de gĂąteau Ă  chaque contact alien. Enfin, vous dirigez surtout le curseur de visĂ©e, soit l’orientation du tir. Les personnages jouables, eux, sont en permanence statiques. Plus on est de fous, plus on cuit La gĂąchette droite sert Ă  tirer, et les boutons A ou X Ă  dĂ©clencher des boots de tir prĂ©alablement ramassĂ©s. Au rayon des autres bonus disponibles, vous pourrez Ă©galement disposer d’une couche de sucre sur les Baumkuchen, faisant office

Lire la suite »
✎Interview
VTG

Interview de l’Ă©quipe Joymasher, DĂ©veloppeurs de Vengeful Guardian: Moonrider

Interview en français Bonjour Ă  toute l’équipe de Joymasher ! Je vous remercie de nous avoir accordĂ© cette interview. Nous profitons de la sortie de Vengeful Guardian: Moonrider et de son succĂšs auprĂšs des joueurs pour en savoir un peu plus sur l’équipe et sur le dĂ©veloppement du jeu. Air-gaming : pourriez-vous prĂ©senter les diffĂ©rents membres composant l’équipe (avec Ă©ventuellement

Lire la suite »
Nintendo Switch versus consoles Nintendo
¶Dossier
Manoloben

Faut-il switcher ? Avis sur la Nintendo Switch (MAJ 5 ans aprĂšs et je m’Ă©tais un peu plantĂ©)

J’ai Ă©crit cet article Ă  la sortie de la Nintendo Switch (le 31 mars 2017), Ă  l’Ă©poque la console subissait un bashing organisĂ© et j’avais voulu avoir un point de vue un peu plus optimiste. J’ai fait de mauvaises prĂ©dictions, des bonnes aussi. C’est amusant de revenir 5 ans plus tard sur un article pour voir ce que l’on pensait

Lire la suite »
✎Interview
VTG

Interview de James, Créateur de Hazelnut Hex

Vous le savez, chez Air-gaming, quand on aime un jeu, on le dit haut et fort. Ce fut le cas lors de mon dernier test du shmup Hazelnut Hex que les retardataires pourront retrouver ici. Nous avons eu l’occasion d’interviewer le crĂ©ateur dudit jeu, James alias Chunderfins qui nous explique son parcours et ses influences pour la crĂ©ation du jeu.

Lire la suite »
A LIRE ABSOLUMENT!
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!