SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh, le test sur Switch

SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh, le test sur Switch

Par Kuk

Le studio Image&form nous revient avec sa nouvelle production: SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh, un jeu de rôle basé sur l’utilisation de cartes.

On avait apprécié les productions précédentes, notamment Steamworld Heist (aussi bien la version PSVita que la version Switch) et plus récemment Steam World Dig 2. On s’est donc précipité pour tester ce jeu .

Assez sympa dans le genre il pourra plaire aux utilisateurs occasionnels, ou servir d’initiation pour les plus jeunes.

Image&Form conserve l’univers SteamWorld qui fait appel à des personnages mécaniques, dans un esprit Steampunk. Après la science-fiction (Steamworld Heist), et le Western (Steam World Dig 2) voici que les robots évoluent dans un monde d’heroic fantasy.

Trois amis d’enfance quittent leur village pour sauver le monde d’une armée démoniaque. Comme toujours avec le studio suédois, le scénario n’a qu’un faible intérêt, et n’est qu’un prétexte à enchaîner les combats dans divers environnements (campagne, grotte, académie de magie, etc.).

Chacun des personnages dispose d’une arme et d’un (très petit) inventaire. La particularité du titre vient de l’utilisation d’un deck de cartes pour les combats.

Le fonctionnement du gameplay de SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh est finalement assez simple, même s’il est bien évidemment un peu plus laborieux à décrire. Vous pouvez jouer jusqu’à trois personnages en même temps, ceux disponibles au début rejoints par deux autres en cours d’aventure. Chacun des héros dispose d’actions spécifiques qui sont matérialisées avec des cartes. A chaque tour, votre main est composée de six cartes qui vous sont données au hasard.

La complexité vient de la combinaison des cartes. Les coups de base vous permettent d’engranger des points d’action. Ces cerniez vous permettent d’utiliser des cartes plus fortes qui sont autant de coups spéciaux. Il vous faudra donc trouver un équilibre dans votre jeu, car vous ne pouvez attribuer que huit cartes à chacun des héros.

Vous pouvez très bien attribuer des coups de base à un personnage et n’utiliser que les coups spéciaux d’un autre, mais le jeu favorise une chaîne de cartes issue d’un même personnage en vous octroyant un coup bonus que vous lui avez attribué via son arme.

Le rendu graphique est toujours aussi sympathique, peut être un peu moins détaillé que dans Steam World Heist, ce qui donne un aspect livre pour enfant (type pop-up).

Cette combinaison mêlant jeu de rôle et jeu de cartes est assez intéressante même si elle ne révolutionne en rien le genre. SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh vous incite à l’exploration des différents niveaux pour trouver des cartes spécifiques et à accumuler les combats pour amasser suffisamment d’or et des objets qui vous permettront d’améliorer vos cartes.

On notera un aspect assez répétitif du fait même du moteur de SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh : une vue de coté avec une assez faible profondeur de déplacement. Il est de fait assez délicat d’éviter les combats. De plus, votre exploration se résume a circuler de manière linéaire de gauche à droite et inversement…

On regrettera également une difficulté assez mal dosé en mode normal (dite Chevalier), car un peu trop simple. Une fois la combinaison de carte la plus efficace trouvée après le premier tiers du jeu, on ne la modifie que de manière marginale.

Après avoir terminé SteamWorld Quest Hand of Gilgamesh en mode normal, mon impression est un peu en demi-teinte. Assez sympa dans le genre, le jeu pourra plaire aux joueurs occasionnels, ou servir d’initiation pour les plus jeunes. Pour les joueurs plus chevronnés, attaquez directement dans le mode de difficulté maximum (dit Légende) pour espérer avoir un vrai challenge et faites en sorte d’explorer les niveaux à 100%. Vous aurez également une arène qui se débloque dans le dernier tiers du jeu et qui vous propose dix défis comprenant cinq combats de monstres à enchaîner.
Après quoi quand vous aurez fini le jeu vous aurez accès à une galerie d'images et aux musiques ainsi qu'a une nouvelle difficulté dite légende remixée.

Note:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp