[Preview] Celsius Heroes à la PGW 2015

CelsiusOnline11

TU LA VOIS MA BOULE ?

Durant la Paris Games Week 2015, une partie de l’événement était dédié aux jeux indépendants français. L’occasion pour nous de découvrir des jeux totalement inconnus. C’est un peu le cas de Celsius Heroes, qui est à ce jour connu des « Facebookeux » les plus atteints par la folie du macht-3. Mais personne ne sait qu’une adaptation Android existe (et un jour si Dieu Apple le veut sur iOS voire même, par erreur, sur le Windows Store). C’est donc un macht-3 que nous offre la team Celsius Online. Mais pas n’importe quel macht-3 : à l’instar de Puzzle Quest ou encore de Puzzle & Dragon, ici on mélangera le genre avec du jeu de rôle et plus précisément le du dungeon crawler. Il s’agit d’un style de jeu où vous enchaînez les étages d’un donjon en vue subjective, le plus connu du genre étant Dungeon Master.

On reprend donc une recette qui se veut gagnante en attribuant des points d’action, de l’expérience, de l’or et du matériel plus ou moins rare. Free-2-play oblige, vous pourrez récupérer tous ces éléments en contrepartie de quelques euros. Ou bien attendre, longuement attendre ! Le jeu n’est pas radin en contenus, mais la limite de PA (points d’action) est frustrante au possible. À peine assez pour nous permettre en début de partie de traverser deux tout petits étages d’un donjon, vous forçant ensuite à attendre des dizaines de minutes pour rejouer.

Résultat, après quelques quêtes, on a abandonné par ennui. Mais on a tout de même pu constater la présence de sortilèges, d’armes, d’armures, de « semi-crafting » vous permettant d’améliorer vos objets et une pseudo-liberté dans les dialogues avec un choix multiple (qui bien souvent amène au même résultat). Pour les jeunes adolescents, Celsius Online a même prévu une ligne de dialogue spécifique à base de « yo », « zyva », « Comment que tu me causes le daron là ! ». Celle-ci est représentée par l’un des protagonistes nommé … Uscule (merci, j’ai des milliers de jeux de mots en tête maintenant). Y’a pas à dire, on vit une époque formidable !

 

{loadposition articles-relies}
{gallery}Android-Celsius-Heroes{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}