Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons, le test sur Switch

Je vais vous faire une confidence, je ne savais où je mettais les pieds avec Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons. Just4Games nous l’a proposé, en tant que grand fan des Double Dragon (oui, j’aime les mauvais Beat Them Up depuis mon enfance), je ne pouvais qu’accepter. Pourtant j’étais vacciné avec Double Dragon 4, ou Double Dragon Neon – qui a le mérite de m’avoir fait bien rire lors du générique de fin, rien que ça, il faut jouer à ce jeu. Pourtant, je savais que Double Dragon est une série mythique capable du pire (souvent) et du meilleur (rarement, mais Double Dragon 2 sur NES est ouf!). Et quand j’ai lancé Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons, j’étais pas prêt…

Un Beat à un coups

Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons c’est déjà un jeu signé par Secret Base, vous ne les connaissez pas? C’est pourtant les créateurs d’un titre que je n’avais pas apprécié : Streets of Red. À l’époque, l’aspect arène m’avait laissé totalement froid et le titre me faisait penser à un mauvais jeu de mots d’étudiants. Pourtant, il avait été salué par les critiques. Bref, ils ne sont pas à leurs coups d’essai. Et quelque part on retrouve l’aspect Streets of Red dans Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons, le pixel-art déjà, mais surtout la façon de fonctionner par arène. Sauf que là, ils ont été malins, les arènes, on les enchaîne comme un seul et grand niveau d’un Beat Them Up.

L’autre point impressionnant et qui vient de leur passé, c’est la maniabilité. Un bouton pour taper, avec un unique combo possible. La course, qui permet aussi d’effectuer un coup plus puissant. Un saut (ça, c’est nouveau), qui peut se transformer en double saut, mais aussi en attaque. Une chope (c’est nouveau aussi), et pour finir non des moindres, un coup spécial – le cœur du Gameplay de Streets of Red. Ou devrais-je dire des coups spéciaux, puisque selon la direction que vous aurez engagé en appuyant sur le bouton du coup spécial vous ferez l’une des quatre attaques (trois au sol, une en l’air en général). Comme tout est lié dans ce titre, il vous faudra savoir que ces attaques spéciales sont aussi importante dans le gameplay de DDGROTD, je vous explique plus tard.

Un jeu 16-Beat

On vous le disait, on est ici sur un jeu en Pixel-Art inspiré des jeux 16 bits (Super Nintendo plus que Megadrive hein!). Inspiré, car le titre propose bien plus que les bons vieux TileSet de la SuperNes (et ses cartouches 4Mo). On a ici un jeu qui pèse 1.6Go donc autant dire qu’il y a du beau graphisme et des animations à foison. Le soin appliqué aux personnages principaux se voit dans leur posture, mais aussi lors des combats, tous sont animés à la perfection, fluides et laissent toujours l’action compréhensible. Que ce soit pour nos protagonistes, mais aussi pour les demi-boss et les boss qui sont tous inspirés des classiques Double Dragon. On est en terrain connu sans l’être et on rigole à l’idée de voir cet idiot d’Abobo se vautrer en tentant de vous toucher.

Pour l’aspect des niveaux, ils sont tous très variés et proposent vraiment beaucoup de lieu ou d’effet intéressant. Le fait aussi que bon nombre de choses à l’écran soient interactives apporte vraiment une certaine saveur au titre. À noter aussi beaucoup d’éléments qui « POP » pour appuyer l’action, que ce soit des onomatopées, de la poussière qui volent ou de faire trembler les meubles lors d’une prise. De plus, les coups rendent bien la sensation de castagne, et c’est ça que l’on attend d’un Beat Them Up.

On retrouvera aussi beaucoup de clins d’œil dans les animations, principalement pour les coups spéciaux qui s’inspirent largement des jeux de combats (qu’on ne citera pas, mais qui se passent dans la Rue des Combattants ou sur la thématique de la Furie Fatale). Dragon Punch, Piqué de l’aigle, tout est bon pour rendre le combat dynamique, fantastique et excitant. Pour l’aspect musical, là aussi on retrouvera un clin d’œil aux anciens Double Dragon en reprenant les classiques tout en les remettant au goût du jour.

Un Beat Republicain

Alors là, vous ne voyez sûrement pas où je veux en venir… et j’avoue que ça me fait rire de l’écrire ainsi. L’un des éléments fondateur de notre république de Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons, c’est le « contrôle de la foule ». Ce terme est utilisé quand vous arrivez à gérer et mettre KO 3 ennemis ou plus d’un coup. Lorsque vous arriverez à faire cela (ça peut être plus ou moins difficile, je vous en parle après dans Hard Beat), vous obtenez un bonus sous forme de nourriture qui comme à l’accoutumée va vous permettre de reprendre de la vie (ou de l’argent si votre vie est pleine). Mais c’est aussi un moyen de vous enrichir, puisqu’en fin de manche ces « Crowd Control » sont remerciés par de l’argent sonnant et trébuchant.

Attention pour être compté, il faut que le KO soit spécial c’est-à-dire qu’il doit être fait par l’utilisation d’un coup spécial, ou via une arme disponible dans les arènes. Pour les armes, vous aurez du choix, le jeu ne lésine pas : couteau, dynamite, barre de fer, lance, hallebarde, vase ou pourquoi pas bidon explosif. Certains personnages viennent déjà avec leur arme comme un pistolet, un fusil d’assaut ou des tonfas. Il faut savoir que tous les protagonistes ne peuvent pas porter toutes les armes. Mais sachez que c’est super jouissif de casser un vase sur la tête d’un boss, et que rien que pour ça, il vous faudra jouer avec Uncle Matin qui est gros, lent, mais qui peut lancer des gros objets.

Un Beat Tag-RPG à mission et objectifs

Je vous disais dans le paragraphe précédent que Uncle Matin est lent, mais il est aussi un sac de points de vie pour compenser. En effet, Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons propose des caractéristiques pour chaque personnage jouable. Certains sont lents, d’autres rapides, ils peuvent aussi avoir un nombre différent de points de vie. Et certains peuvent utiliser les armes de mêlée disponible, d’autres viennent avec la leur (voir même un fusil d’assaut). À cela va s’ajouter à chaque fin de niveau la possibilité d’améliorer votre personnage avec une des caractéristiques proposées aléatoirement et contre quelques pièces. Ça va de la régénération de point de vie à l’amélioration de vos coups en passage par des capacités spéciales plus puissantes. Vous pouvez aussi décider de ne rien acheter et au contraire profiter de monnaies supplémentaires. Car tout est affaire de monnaie dans ce jeu, revivre coûte de l’argent, acheter des améliorations coûte de l’argent, récupérer des tokens pour débloquer des éléments dans le menu Collection demande de l’argent (voir Beat Bonus).

Pour obtenir cet argent, il vous faudra pour sûr démolir tout ce qui se trouve sur votre passage : ennemis ou éléments de décors. Tous proposent à minima quelques pièces. Mais vous avez aussi la possibilité d’enchaîner les combos, les Spécial KO Chain ou … de réussir des missions secondaires lors de votre run. Chaque mission apporte sa rétribution. Elles sont données aléatoirement en début de niveau, à vous de l’exécuter. C’est souvent basé sur le nombre de Spécial KO, nombre de combos, etc., etc.

Pour finir, le titre vous propose de jouer quatre personnages sur un Run, mais seulement à deux joueurs. En effet, il fait la part belle au système de combat Tag, qui permet de changer de personnage à la volée (sous condition) et qui permet d’enchaîner quelque peu les ennemis avec des coups supplémentaires ou des spéciales supplémentaires. Cela peut aussi servir de parade, car votre ami arrive toujours en frappant dans le tas, vous libérant par exemple de l’emprise d’un adversaire.

Un Hard Beat

Un des derniers points qui pour moi fait tout le « sel » de Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons, c’est sa difficulté. En normal, le titre va vous permettre d’aller avec un peu de chance jusqu’à l’avant-dernier niveau. Vous allez galérer, mais c’est faisable. Le vrai souci va être le boss de fin qui est un véritable avaleur de pièces comme nous disions dans les salles d’arcade. Le jeu vous mettra face à un dilemme, abandonner et encaisser l’argent acquis (échangé contre des tokens) ou tenter de sauver le monde en battant (avec un peu de chance) le dernier boss? L’autre point, c’est que le jeu est en Rogue-Lite, c’est-à-dire qu’une fois que vous n’avez plus d’argent (qui sert à revivre entre autre), c’est « adios » la sauvegarde, elle se supprime, vous devez recommencer. Heureusement le titre propose quatre sauvegardes en parallèle, vous permettant aussi d’essayer les différents protagonistes disponibles.

Heureusement la difficulté est totalement customisable, points de vie disponible, continue possible, agressivité des ennemis, etc.. Cependant cela va changer la quantité de Tokens que vous obtiendrez en transformant le taux de change Argent/Jetons. C’est très malin, et ça permet à tous de bien s’amuser.

Dernier point, le jeu propose une véritable Replay-Value via un système très malin. La trame principale, vous demandent d’attaquer quatre gangs. Lors de votre premier assaut, le niveau ne possédera qu’un seul secteur (et plusieurs arènes), lors des assauts sur les gangs suivants, ces derniers se seront préparés, et les niveaux seront plus grands. Déjà ça force à faire au moins 4 run pour découvrir tous les niveaux, mais ça ne change pas que cela. Lors d’un Run à 3 ou 4 niveaux, le boss de fin sera d’autant plus épique (et les boss intermédiaires sympathiques aussi, ne les oublions pas). Ça donne des combats contre des entités plus grosse ou forte, ou pourquoi pas contre un hélicoptère. C’est vraiment surkiffant!

Un Beat Bonus

Afin de couronner le tout, le titre de Secret Base propose sont lots d’éléments à débloquer. Que ce soit de nouveaux personnages jouables portant le nombre total à 13, mais aussi des astuces en jeu, des musiques ou encore des esquisses et croquis. Ces éléments se débloquent avec l’utilisation de Jetons que vous aurez échangé précédemment en jeu. Impliquant une grosse dose de Run. Heureusement pour nous, on peut à minima faire 4 à 5 parties sans jouer totalement les mêmes zones. Résultat, relancer une partie se fera avec plaisir.

J’aurais tellement de choses à vous dire sur la saveur toute particulière qui émane de ce Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons. Le titre m’a littéralement scotché, surpris et de manière positive. Pour moi, même s’il ne joue pas dans la même catégorie que Streets of Rage 4, il est une prouesse. Juste, amusant, long, varié, il a tant de qualités. Il a réveillé une IP que l’on croyait morte, et fait encore plus étonnant, basé sur une mécanique que je trouvais un peu ennuyeuse dans Streets of Red, il a su se réinventer pour proposer un titre parfait. (ou quasi)


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Avis sur Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons

Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons c'est l'incroyable renaissance d'un Beat Them Up des années 90. Alors que le titre s'enfermait dans ses propres erreurs (Double Dragon 4), Arc System Works et Secret Base ont fait un tour de maître en rendant le titre nerveux, jouissif et bourré de merveilles à débloquer. Un Must Have pour peu que l'on apprécie les Beat Them Up.

Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons

★Culte★ !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

J'ai relancé Streets of Red pour voir un peu les mécaniques à l'origine de Double Dragon Gaiden. Je confirme que le titre ne m'a pas autant amusé que ce dernier. On retrouve bien les fameux, les super coups, KO Spécial, l'argent, les tokens, les gros boss d'arènes. Mais y'a rien à faire, la choucroute ne prend pas. Et pourtant la thématique "horreur" devrait me plaire!

Trailer de Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons

Images de Double Dragon Gaiden: Rise of the Dragons

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 30,10 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!