Gunstar Heroes, le test sur 3DS

Gunstar3

UN JEU PLEIN D’AMOUR, D’ACTION, ET DE BOSS DEBILE! 

Le mot décalé définit le mieux selon moi Gunstar Heroes, pas dans le mauvais sens du terme loin de là. Ce jeu sorti dans les années 90 uniquement sur console MegaDrive était une perle. Alors que tout le monde bavait sur Metal Slug, ses nombreux sprites, ses animations, son humour (raaaahhhh Metal Slug). Treasure lui oeuvrait tranquillement à son titre. Un véritable cadeau fait aux possesseurs de la console de Sega. Un jeu d’action qui n’aurait rien à envier au titre de SNK. Coup double! Le jeu par des astuces de programmation était capable d’afficher de la 3D aussi bien que la console de Nintendo. Autant vous dire qu’en tant qu’heureux possesseur du titre et de la console, je faisais ma star dans la cour de récré.

Mais au-delà de l’aspect technique, Gunstar Heroes c’est un jeu d’action bourré de clichés (certains peuvent être un peu trop localisés pour être compris par le peuple occidental). Des militaires un peu précieux, de gentils méchants, et même les antihéros de Nadia et le Secret de l’eau bleue (Gladys, Titus, Caius). L’aspect scénaristique est classique, mais les personnages rencontrés sont tellement barrés que lors des premières parties on est intrigué. S’ajoute à cela un système intelligent de gestion des armes. Aux nombres de quatre, ces armes peuvent se combiner pour profiter de la capacité de chacune et avoir un effet dévastateur. Fait notable, les armes sont plus proches des classiques du Shoot-Them-Up (Rayon laser, tir conventionnel, Boule de feu, ou à tête chercheuse) que d’un jeu de guerre à la Contra/Metal Slug (Bazooka, Mitraillette, Canon, Grenade). Résultat, le rythme est sacrément accéléré et les « bullets » partent dans tous les sens par centaines.

Pour ce qui est de la version 3DS, aucune surprise, on retrouvera les mêmes musiques, le choix entre la version japonaise ou internationale, la possibilité de mettre en 3D le jeu (mais étonnamment il m’a rendu plus malade qu’à l’accoutumée), des modes MegaShoot ou MegaLife pour les débutants, et Gunslinger permettant de changer d’arme à la volée. Le minimum vital dites-vous?

Lire la suite

Gal*Gun: Double Peace, les phéromones bientôt en vente libre sur PS Vita

PKG
 

Gal*Gun: Double Peace sur PS Vita reprend le scénario d’un premier opus paru sous le nom de GalGun développé sur PlayStation et Xbox 360 par le studio Inti Creates. Vous n’en aviez pas entendu parler ? C’est normal, il était resté cantonné au Japon. Sur la console portable de Sony (et PlayStation 4), il est question d’un remake. Et ô joie, il arrive cette année en Europe grâce aux efforts de l’éditeur anglais PQube.

Le pitch de Gal*Gun: Double Peace ? Un lycéen obscur nommé Hodai Kudoki va devenir soudainement irrésistible aux yeux de toutes les filles du lycée, et ceci suite à une erreur d’un cupidon pas très performant… Votre mission ; en une journée, vous devez trouver l’élue de votre cœur tout en luttant contre des ordes de filles en transe. Le jeu se déroule alors sous forme de rail shooter où vous devez asperger de phéromones (oui, oui, ne posez pas trop de questions) toutes les filles, les faisant, au sens propre, s’évanouir de plaisir…

Plusieurs modes de jeu sont proposés :
« Story » : vous devez déclarer vos sentiments à la fille de vos rêves sachant que plusieurs choix de filles sont possibles, ce qui changera le cours de l’histoire et le chemin à emprunter.
« Score Attack » : jouez des niveaux spécifiques pour dépasser les meilleurs scores.
« Collection » : visualisez vos performances, galerie d’images et informations sur toutes les jolies jeunes filles.
« Doki-Doki » : en utilisant la technique « Double Peace », avec je cite le communiqué de presse, « cette effusion d’amour aura le même effet qu’une bombe, en éloignant toutes les jeunes filles alentour »…

On nous annonce également un vestiaire pour changer les tenues des jeunes filles dans le jeu, dont 450 variations de sous-vêtements à découvrir…

Bref, l’adolescent boutonneux qui est en moi a déjà hâte de mettre la main sur ce Gal*Gun: Double Peace… En espérant qu’il ne soit pas trop censuré !

 

Lire la suite