Street Power Football, le test sur Xbox Series X [Retrocompatibilité]

Street Power Football, le test sur Xbox Series X [Retrocompatibilité]

Street Power Football, le test sur Xbox Series X [Retrocompatibilité]

Si vous êtes ici, c’est que vous avez cherché sur Google Street Power Football. Et vous avez bien fait de venir, car cette page entière est une mise en garde contre ce titre qui sous ses airs de « funny » game façon feu NBA Jam, cache un tristre titre, aussi tristre que Ransome. Mais surtout titre qui a bouffé le pognon du CNC (mais… mais… pourquoi?) et d’autres organismes d’aide au développement de jeu vidéo.

Alors comme je n’ai pas envie de perdre mon temps à faire un long test et puisque les développeurs ont fait l’effort minimum pour proposer un jeu, je vais assumer et copier une grande partie de la FAQ de Street Power Football.

Sous ce titre se cache non pas un Adidas Power Soccer et encore moins un Super Mario Striker, mais une compilation de mini-jeux qui auraient pu voir le jour sur téléphone portable. Rien d’étonnant, car les développeurs sont connus pour leur non-succès sur ces systèmes.

Street Power Football vous propose 5 ou 6 modes de jeux (j’avoue je n’ai pas bien compris la différence entre certains). Un peu plus de skins de personnage (vu qu’il n’y a pas de statistiques), et autant de terrain de jeu. Dans ces modes de jeux, nous trouvons : 

// ATTENTION COPIER COLLER DE LA FAQ

Dans le mode Freestyle vous allez pouvoir exprimer votre style et réaliser des figures (tricks) extraordinaires. Le Freestyle peut se jouer en solo ou contre un ami dans une battle incroyable. Vous devez réaliser les gestes les plus spectaculaires en un temps record. Rythme, style, originalité, créativité sont les secrets de la réussite en Freestyle. Il faudra tenter des mouvements incroyables pour devenir un des meilleurs freestylers du monde. Pour cela, plus de 90 mouvements disponibles.

Pour réaliser ces figures, effectuez la bonne combinaison de touches au bon moment et restez dans le rythme. Plus la figure est difficile, plus elle rapporte de points.

// Dans les faits, une fois toutes les 15 secondes il faudra enchainer le bon combo de touche… passionnant.

Le trickshot est une discipline qui requiert de la précision et de la stratégie. Il faut atteindre les cibles réparties aux 4 coins du playground ou cachées dans le playground. Il faut aussi trouver le bon dosage de puissance, de hauteur et mettre le bon effet au ballon. Attention le chrono tourne, il vous faudra être précis et rapide.

// Dans les faits, il faut diriger votre tir haut, bas, gauche, droite, effet courbe ou non, et tenter pendant 15 tirs de toucher l’objet.

Le Street Power Match peut se jouer en 2v2 ou 3v3, en solo ou contre un ami. Vous avez 5 minutes pour marquer 5 buts. Pour remporter la victoire, à vous de créer la meilleure équipe pour le match. Réalisez des tricks de folie et des retournées acrobatiques incroyables pour mystifier votre adversaire et enflammer le terrain. Pour vous aider, vous avez deux atouts :
– Les 2 supers pouvoirs spécifiques à chaque personnage que vous choisissez : balle enflammée, téléportation, super saut…
– Des consommables qui apparaissent aléatoirement sur le terrain et qui ont chacun un effet différent : électrifier l’adversaire, boost d’énergie, augmenter la vitesse de course…

// Dans les faits, on court comme un débile d’un bout à l’autre du terrain et une fois proche des buts, il suffit 4 fois sur 5 de tirer.

Le panna en Surinamien veut dire « petit-pont ».
Ce mode de jeu consiste à réussir un petit-pont aux dépens de son adversaire, sur un petit terrain appelé la « Cage ». Le match dure 5 minutes, en 5 points. Il peut être remporté de deux façons :
– Marquez des buts, ça vous rapporte 1 point
– Mettez un Panna à votre adversaire, vous gagnez alors deux points

// Dans les faits, on préfére jouer les buts que le petit pont parce qu’on ne comprend rien

Le mode élimination se joue sur une moitié de playground, en 1v1, avec deux coéquipiers sur le banc de touche.
C’est simple : à chaque fois que vous marquez un but, le joueur adverse sur le terrain est éliminé et doit sortir du terrain. Un de ses coéquipiers le remplace et ainsi de suite jusqu’à que l’équipe adverse n’aie plus joueurs et se retrouve « Game Over ».

// Dans les faits, on fait exactement pareil que sur les deux derniers modes de jeu


Quoi en conclure? Que globalement, le titre est fini à la pisse, les personnages glissent sur le terrain, les graphismes « BD » sont dépassés (et optimisés Xbox One X… blague …), et les gameplay proposés sont ennuyeux, sans vie, sans rythme. En match, il se passe à peu près n’importe quoi puisque l’IA est aux fraises. On ne comprend pas comment on vole la balle, ou comment on nous l’a volé. Les Items sont ridicules, les effets inutiles. La partie « Style » ressemble à un jeu de rythme d’étudiant d’Epita, et la partie « je casse tout avec mon ballon » ridicule tant on ne maitrise rien. Vraiment, ne touchez pas à cette merde (à part pour faire un stream drôle), je soupçonne un gros placement produit en plus! Pour vous dire Soccer sur NES est plus amusant et pourtant je ne le porte pas dans mon coeur.

Bonus, il faut une connexion internet, j’imagine pour que leur Big Data puisse savoir qu’on a joué à peu près 10 minutes à leur « expérience ».

Par La Team

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Ca faisait longtemps que je n'avais pas joué à une si grosse merde. #StreetPowerFootball ravive la flamme de testeur d'utilité publique en moi!

A éviter