Taito Legends Power Up, le test sur PSP

Voici une nouvelle compilation rétro PSP pleine de promesses. Et, cette fois, c’est Taito qui nous vide ses vieux fonds de tiroirs ! Taito Legends Power Up nous propose pas moins de 21 titres qui retracent 10 ans d’arcade. Le jeu le plus ancien est, bien évidement, Space Invaders (1978) tandis que le plus récent est le moins connu Tube It (1993). Voilà qui ne nous rajeuni pas… Justement, rares sont les jeux de cette compilation qui ont su garder leur saveur d’antan.

Voici la liste complète des titres proposés : Space Invaders (1978), Phoenix (1980), Space Invaders Part 2 (1980), Colony 7 (1981), Electric Yoyo (1982), Jungle Hunt (1982), Zoo Keeper (1982), Elevator Action (1983), Great Swordsman (1984), Return of the Invaders (1985), Bubble Bobble (1986), Gladiator (1986), Tokio (1986), Exzisus (1987), Plump Pop (1987), Operation Wolf (1987), Rainbow Islands (1987), Rastan (1987), Super Qix (1987), The New Zealand Story (1988), Operation Thunderbolt (1988), Battle Shark (1989), Continental Circus (1989), Plotting (1989), Volfied (1989), Ninja Kids (1990), Space Gun (1990), Thunderfox (1990) Tube It (1993).

Niveau habillage, c’est le minimum syndical pour cette compilation. Quatre modes de vue sont proposés (original, zoom, plein écran ou vertical) et quatre titres bénéficient d’un remix : Crazy Balloons, Balloon Bomber, Legend Of Kage et Cameltry. A part la mise à jour graphique – franchement moyenne – on n’y gagne rien.

Si vous aimez les vieux jeux :

A moins d'être un rétrogamer de l'extrême, passez votre chemin.

Taito Legends Power Up

Ennuyeux !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Aucun produit trouvé.


Meilleurs ventes Playstation 4/5

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Aucun produit trouvé.

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!