Poop Slinger, la blague du 1er avril qui rend fou Ebay

Poop Slinger, la blague du 1er avril qui rend fou Ebay

Et si vous arrêtiez de faire semblant de jouer!

Par Manoloben

Quand tu as trop confiance ...

Car tout commence par un trop plein de confiance de la part du membre fondateur de LimitedRun le site des éditions limités sur PS4, PS Vita, Nintendo Switch. Josh prépare une grosse blague depuis 6 mois. En effet, sur Twitter il se vante de mettre en place une April Fool que personne ne verra comme une blague avant qu’il ne soit trop tard. Et c’est bien la preuve que Josh n’a pas compris ce qu’était une blague…

Vous ne voyez pas de quoi je parle? Mais de la sortie de Poops Slinger sur PS4 en édition physique. Ce 1er Avril, un site sorti de nul part nommé Limited Rare Games et reprenant la typo de Limited Run Games (puis celle de Super Rare Games) propose d’acquérir Poop Slinger un jeu sorti un 1 an plus tôt sur le PS Store. Le site est volontairement fini à la truelle, il propose un unique jeu, des conditions générales de vente louche, et un Twitter associé. Twitter qui sera le fil conducteur de cette histoire délirant et navrante à la fois.

En effet, après quelques minutes, l’information de ce jeu disponible sur un site inconnu circule, les groupes Facebook en parlent, Twitter aussi. Mais tous pensent à une blague et donc personne ne commande le jeu. En tout après 1 journée de disponibilité du titre, 84 jeux seront envoyés sur les 1000 mis à disposition. La plus part de ceux qui ont commandé après avoir accepté toutes les conditions du site : Paiement par Paypal hors site vers un gmail, acceptation de clause d’utilisation de toutes vos données à des fins externes (écrite en russe), etc. etc. Autrement dit, digne du fameux prince héritier qui vous demande 2 millions par email.

 

On ajoutera à la grosse blague, le prix fluctuant dans la journée, en raison des faibles ventes.

Bref, après ce parcourt du combattant que certains avec trop d’argent ont pu accepter par goût du risque. Les commandes sont fermées. C’est ensuite sur Twitter que la folie se passe. Les gens crient à l’arnaque, à la blague du 1er avril. Le compte Twitter du « représentant » du site part en « sucette », il s’énerve dans un anglais approximatif. Prétextant qu’il a perdu sa maison, sa femme, son chien et que sais-je encore. Que son site est « out of Business » et que les 900 autres copies du jeu ont été reprises par un revendeur et/ou ses créanciers. Alors bien évidemment, la toile n’est pas stupide, mais Josh a l’air de croire que son « roleplay » est parfait… 

On lui expliquera que Sony n’édite pas n’importe qui, et qu’il faut montrer patte blanche pour obtenir un droit de pressage.

57350475_10216482873642797_7951017705178398720_n

"Quelques jours plus tard un autre cofondateur valide l'idée d'avoir une version physique de Poop Slinger... tout ceci est bien préparé depuis des mois."

 

Il y a quelques jours, le compte Twitter ferme, le site est « down ». Entre temps, les premières copies sont reçues par simple pli.

 

Quelques fois les gens ont eu plus de jeux que commandés, et tout fait penser à de l’amateurisme ou un cadeau déguisé à des copains/acheteurs de premier choix. Mais c’est vraiment qu’à partir du moment où le jeu est officiellement présenté par les acheteurs que la folie commence. La folie Ebay bien sûr. On apprend que seul 84 jeux sont sortis des stocks, et on voit des enchères monter à plus de 500€ pour un jeu de « merde ».

Mais pourquoi faisons nous un article sur ça aujourd’hui? Et bien on est partagé, déjà parce que visiblement tout le monde savait que c’était une blague, mais la blague est bien réelle. De mon point de vue, cette blague n’est pas drôle, elle met encore une fois en exergue les scammers, ces gars qui achètent pour revendre, et surtout ça n’a « remercié » que ceux qui ont été soi assez collectionneur, soi assez stupide pour acheter sur un site non sécurisé. Ça aurait tellement pu être une arnaque!

L’autre aspect dérangeant, c’est que Josh et sa team en ont fait des caisses. A imiter une personne qui aurait tout perdu dans ce deal, se moquer des gens qui ont tout de suite compris leur petit manège, et tout cela pour quoi? Pour flatter leur ego ou s’enfoncer encore plus dans leur mauvaise blague? Était-ce bien raisonnable? Et pour finir, peut-on vraiment vendre de la merde sous prétexte de rareté? Parce que pour couronner le tout, le jeu est une merde.

Maintenant, il ne reste plus qu’à espérer que Josh et sa team vont relâcher les copies restantes pour pourrir un peu les petits revendeurs. Mais à mon avis le mal est déjà fait.

PS : Se pose la question de comment financièrement une entreprise peut acheter des droits, imprimer 1000 exemplaires, se moquer du jeu acheté pendant un 1er avril, et à la fin en distribuer plus que de vendu. Il n’y a pas de comptabilité aux Etats-Unis?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp