Instant Sports Paradise, le test sur Switch

Instant Sports Paradise, le test sur Switch
Par Manoloben
🖶 Temps de lecture estimée : 5 minute(s)

On sort de l’été, malheureux de ne pas avoir assez profité du soleil. Heureusement Just For Games est là! Il nous propose de retourner sur une île paradisiaque pour pratiquer tous les sports locaux (enfin imaginé comme locaux). Avec Instant Sports Paradise sur Nintendo Switch, c’est douze épreuves sportives et multijoueurs qui vous sont proposées. En route pour une petite gymnastique des doigts et poignets!

Une ile, du sports, et des brouzoufs!

Dans Instant Sports Paradise vous jouerez un des nombreux touristes (tous cousins tant ils se ressemblent) venus sur l’île pour j’imagine devenir riche… comment ça j’invente un pitch? Je ne vois pas d’autres explications. En effet, dans le titre de Just For Games chaque épreuve nous attribuera une monnaie de singe, chaque insecte capturé aussi, chaque poisson pêché, et même les minéraux déterrés. On se retrouve donc catapulté dans cet espèce de Squid Game (sans le côté mort définitive), pour obtenir de l’argent. Puis avec cet argent : on achetera du matériel pour obtenir encore plus d’argent ou des vêtements colorés afin de se démarquer de son cousin.

Mais passons sur l’aspect vénal de Instant Sports Paradise, il n’est qu’une side quest parmi tant d’autres, pas une finalité. Dans Instant Sports Paradise on est là pour s’amuser. S’amuser sur l’une des douze épreuves disponibles et dispatché sur l’île. Que ce soit les plus classique Wakeboard, Jet Ski, Tir à l’arc, Mini-Golf, Bowling et Air-Hockey. Ou les plus étonnantes : Glaces, Wok’n’Roll, WingSuit, Coqui Course, Hydravion, Ping Jongles. A cela s’ajoute la capture d’insecte, la pêche ou encore la recherche de minerai dans les sols de l’île tel un pionnier. Oui, ok, je me répéte… vous comprenez pourquoi?

Un jeu enfantin

Sur le papier, les activités vendent beaucoup de rêve. Qui n’a pas rêvé de rejouer à Wave Race? Et malheureusement, mes attentes étaient surement trop élevées. On n’est très loin dans l’exécution du hit de Nintendo. La raison? La multiplicité des épreuves qui a surement dispatché l’effort de développement, mais aussi l’affichage en filigrane de la population visée. On est sur du jeu pour enfant, du jeu avec une maniabilité simple, jouable via une manette ou un joycon. Mais aussi jouable en mode gyroscopique.

Plusieurs éléments m’ont prouvé que j’avais raison sur la cible de Instant Sports Paradise. Premièrement, l’aspect graphique très cartoon. Ensuite la difficulté qui sauf sur quelques épreuves est assez basse. On peut faire le tour des 12 épreuves sportives en deux heures. S’en suit, l’aspect collection. Collection d’insecte, de minerai, de poisson, mais aussi vestimentaires. Des centaines de vêtements sont disponibles à l’achat contre notre monnaie obtenu en jeu.

Mais surtout, au delà de la maniabilité simple des jeux, c’est leur tolérance. Que ce soit sur les collisions dans les jeux de courses, qui sont une blague littéralement. Ou dans l’attribution de points sur les autres. En plus, on récompense même l’échec par quelques pièces pour ne pas frustrer nos milléniales.

A noter que la chasse aux papillons rapporte tellement d’argent que vous pourrez acheter en quelques minutes un détecteur de minerai qui vous permettra d’engrenger littéralement plusieurs milliers de pièces rapidement. Surtout si vous avez débloqué un des nombreux sites secrets en réussissant une épreuve en difficulté maximale.

Et sinon? Seul c’est pas ça!

Instant Sports Paradise fait donc parti de ces petits jeux multijoueurs comme Les Sisters – Show Devant!. Le genre de jeu qui peut plaire à nos têtes blondes. Cependant Instant Sports Paradise contrairement au jeu cité a une réalisation en deça. Déjà le titre arrive sur la cartouche en version 1.0. Version qui n’aurait même pas dû aller en gold tellement il manque des éléments. Pas de gestion des lumières, textures à la ramasse, et chasse indisponible. Après une mise à jour obligatoire (1Go), si vous avez activé internet sur votre console. Vous arriverez en version 1.0.3. Une version plus accetable d’un point de vue gameplay et graphisme mais qui se paye le luxe de ramer en mode portable.

L’autre point, c’est que globalement votre sauvegarde sera foutue lors du passage de l’un à l’autre. Car visiblement bon nombre de règles auront changées, comme le nombre de pièces obtenues en gain d’épreuve (divisé par au moins 6).

Quelque soit la version du jeu, le fun n’est pas présent sans une bande d’amis pour jouer. En effet, seul on se bat contre des scores ou chrono. Et les jeux sont assez linéaire sur leur difficultés. A cela vous ajoutez des modes gyroscopiques pas toujours bien pensé comme sur le Ping Jongle où le fait de retourner la raquette vous fait faire un mouvement de poignet. Et donc, une fois sur deux, vous fera donner involontairement un coup de raquette à la balle qui partira inlassablement hors de votre zone de jeu.

Le mode manette ne sauve pas toujours la donne, puisque le stick des joycon n’est pas assez précis pour jouer au Bowling ou Mini-Golf à haut niveau…

A plusieurs Instant Sports Paradise devient acceptable

Il vous faudra à minima un ami pour commencer à vous amusez. Mais même là, le jeu n’est pas parfait. Certes il proposera la plus part du temps un écran partagé acceptable dans un environnement assez vide et surtout sans aucun lien avec l’île du mode aventure. Comme si on chargeait un mini-jeu séparé et non une continuité du mode « ouvert ». Ensuite, l’aspect multi-joueurs n’est pas toujours logique. Prenons l’exemple du Air Hockey qui ne mettra pas les joueurs en face à face à deux, mais côte-côte. Mais ça fait le travail, et quelques parties apporteront leur lot de fun.

Les surprises positives sur les mini-jeux de Instant Sports Paradise seront sur Hydravion, même si on ne voit pas bien le rapport entre ce jeu de tir et un hydravion. Et Roll’n’Wok qui aurait mérité de de ressembler plus à un vrai Wok (avec beaucoup plus d’ingrédients et pourquoi pas une sauce) et être moins linéaire sur le temps de chauffe. Le reste est, du point de vue d’un vieux comme moi, classique mais pas inutile (enfin si Glaces est inutile). On retiendra que ça reste plus proche d’un point de vue Gameplay et Réalisation des jeux mobiles quasi free2play que d’un jeu premium.

Instant Sport Paradise est un jeu court, un jeu pour enfant, et un jeu pas assez bien étalonné pour permettre de s'amuser dans de bonne condition seul. Cependant à plusieurs, il gagne un point. De là à le payer 30€... surement pas. Mais en grosse promo (en démat) et si les joueurs ont moins de 10 ans, pourquoi pas!

Moyen !

Version testée : 1.0.3
Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

Dans la même catégorie :

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!