Crush, le test sur PSP

Sega revient sur le devant de la scène des puzzle game et autres jeux de réflexion avec un titre original, qui exploite à bon escient les capacités techniques de la PSP. Le nom du jeu en question ? Crush. Imaginez un monde de rêves, où 2D et 3D se confondent, un lieu où les limites traditionnelles n’ont plus court : vous allez devoir en sortir !

Le développeur de Crush est une certaine société anglaise répondant au nom surprenant de Zoë Mode. Cela ne vous dit rien ? Et pourtant, ses équipes sont à l’origine de titres tels que EyeToy Play Sports, Eye Toy Astro Zoo ou bien encore Singstar. Autant dire qu’ils sont particulièrement spécialisés dans le social gaming (une expression à la mode) et les jeux accessibles au grand public.

Crush ne déroge pas à cette règle, il est particulièrement facile d’accès. Après un tutorial rapide et complet, on saisit rapidement les subtilités du gameplay. Le jeune (anti-)héros de l’aventure, Danny, est sujet à des troubles du sommeil. Il se voit alors embarqué dans une petite expérience scientifique qui lui permet de pénétrer dans ses rêves grâce à la machine Crush. Son objectif : les maîtriser, en venir à bout, s’en sortir quoi ! Et, accessoirement, ramener autant de petites boules mémorielles. Pour ce faire, il faut constamment passer de l’affichage 3D à l’affichage 2D, et vice versa. En 3D, les formes sont pleines, et au passage 2D, l’image est aplanie, les objets se collent désormais les uns aux autres.

Tout ici est question de point de vue : un endroit, une plate-forme vous parait inaccessible ? Zappez dans l’autre mode, et vous verrez les choses d’une manière complètement différente. Une crevasse infranchissable deviendra l’histoire d’un simple petit saut, tandis qu’un trou de souris deviendra un couloir exploitable en se baissant un peu.

En mode 3D, la caméra peut-être pivotée sur 90° par simple pression d’un bouton. Ainsi, selon l’angle choisi, l’affichage 2D aura un rendu différent. Et croyez nous, il y a là parfois de quoi se creuser les méninges ! Il faut également un bon sens de l’observation. Heureusement, il est possible à tout moment d’avoir une vue d’ensemble du niveau.

Crush propose 50 niveaux de réflexion au design originaux et aux graphismes épurés, mais très lisibles. Le rendu final est plutôt joli, même si le cachet des graphismes est particulier. Pas de textures en pagaille, mais des cubes à gogo. Les temps de chargement sont très rapides, le personnage jouable et la musique particulièrement envoutante : on a vraiment l’impression d’évoluer dans un rêve, et pas n’importe lequel : le nôtre. 

 

Essayez-le, il y a de fortes chances pour que vous soyez happé dans ce monde imaginaire !

Crush

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Aucun produit trouvé.


Meilleurs ventes Playstation 4/5

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Aucun produit trouvé.

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!