Sydney Hunter and Curse of the Mayan, le test retro sur Switch

Sydney Hunter and Curse of the Mayan, le test retro sur Switch

Tiens tien comme on se retrouve Sydney, oui, on s’est déjà rencontré. Pendant une RGC, tu étais sur Super Nintendo je crois, et puis surement adapté sur plein d’autres machines rétro. Je ne comprends pas bien de quel monde tu proviens, mais cette version Switch me parait bien loin de tes standards. Pas graphiquement certes, mais ce gameplay me semble plus proche de Shovel Knight que de tes origines Rick Dangerous.

Alors c’est bien beau de vouloir s’adapter à la nouvelle ère, mais faudrait-il être plus souple sur tes genoux. Ce qui pour un jeu très orienté plateforme est quand même handicapant. On ne peut pas dire que tu pardonnes les faux pas, mais pire encore tes boss qui ont l’air si gros et marrants sont vraiment très chiants. Oui, j’avoue me faire « one shot » par un boss ça me fait « chier ». Je n’ai pas d’autre mot, tu ne l’aimes pas mon mot? Bah je te le dis, tu m’as fait chier Sydney, je me paye des coeurs en plus, ce n’est pas pour crever sur une fausse manipulation. Après pour le reste tu es très sympa, un peu vieillot, mais sympa. Il y a plein de recoins cachés, des clés à trouver, des objets « spéciaux », des crânes à collectionner et bon nombre de niveaux à parcourir. Vraiment tu assures, et mérite de trouver quelqu’un de patient.

Donc je te le dis, bien que tu ne sois pas avare sur le contenu, je suis désolé, je vais te quitter, parce que bon tu vois, j’ai de bons jeux à jouer quoi… genre les DLC de Shovel Knight par exemple. Tcho!

Par Manoloben

Sydney Hunter and Curse of the Mayan, le test retro sur Switch

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Je suis ennuyé par Sydney, un bon bougre, il fait des blagues presque drôle. Propose une contenu vraiment complet, un jeu de plateforme bourré de secrets à découvrir. Mais j'ai pas envie de me prendre la tête sur un faux Die&Retry, les boss ont des attaques extrêmement violentes, et le jeu possède une maniabilité peu souple (il y'a pire, je pense à un jeu avec barbare sur Switch et Dreamcast... j'ai préféré en oublier le nom). Résultat, il n'y a pas de place pour l'erreur, et ma patience à des limites très limitées.

Note: