Let’s Fish: Hooked On, le test sur PS Vita (2013)

Let’s Fish: Hooked On, le test sur PS Vita (2013)

Let’s Fish: Hooked on est typiquement le genre de jeu que l’on ne s’attend pas à voir débarquer sur PS Vita en Europe. En effet, la console se vend plutôt mal sur le territoire et les jeux de pêche s’adressent, par définition, à un public restreint. Cependant SIMS a tout de même pris le risque de nous le proposer en ce début 2013.

Let’s Fish: Hooked on a été développé par des anciens d’Ape Espace et Sega Bass Fishing. Autant dire que les bonhommes connaissent bien leur métier question vertébrés aquatiques. Les plus anciens d’entre vous se souviennent que, pour un bon de jeu de pêche, il faut comme à l’époque de Dreamcast ou PlayStation 2 une canne à pêche en guise d’accessoire. Sur PS Vita, il est bien évident que ce type d’extension rendrait la console très peu portable. Pour cette raison, les développeurs ont plutôt misé sur l’utilisation de l’écran tactile pour manœuvrer le moulinet ou la canne.

Par Manoloben

Let’s Fish: Hooked On, le test sur PS Vita (2013)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

"Le jeu est japonais et cela se ressent autant dans les noms des compétences de vos personnages (Lancer Maléfique ou Combat Stellaire), que dans les textes"

Ainsi, vous devez gérer le moulinet avec une jauge présentée à gauche sur l’écran. Et, lorsque c’est nécessaire, votre canne, par simple une glissade de doigt sur l’écran dans la bonne direction. Tout ceci fait penser à du QTE (Quick Time Event) et nous ne vous le cachons pas, ça en est ! Après quelques minutes de jeu : première constatation, ces séquences n’ont aucun rapport avec ce qui se passe à l’écran. Pis, ils sont demandés à rythme constant au joueur (toutes les trois secondes une fois le poisson ferré). Une ou deux erreurs dans les QTE et c’est la ligne qui casse avec la perte de l’hameçon.

Passons sur cette digression qui veut rendre le jeu plus arcade et plus amusant. Avant cela, il vous faudra lancer votre hameçon. C’est du classique : vous êtes sur votre barque, vous pouvez la bouger de droite à gauche sur l’étang pour choisir votre « spot », choisir votre hameçon parmi la vingtaine proposée (beaucoup sont bloqués en début de jeu) et le lancer (toujours à l’écran tactile). A ce moment, vous passez en vue aquatique pour mieux étudier la réaction des cibles. Afin de vous aider, la caméra suit le poisson le plus intéressé par le hameçon. Passons sur le clipping prononcé, les poissons qui disparaissent ou ceux qui restent bloqués, hébétés devant l’appât… Après tout nous ne sommes jamais allés sous l’eau pour vérifier !

Une fois ces techniques acquises dans le mode Tutorial, vous pourrez vous lancer au choix dans les modes Défi ou Tournoi Mondial. Le mode Défi est, comme son nom l’indique, composé d’une suite de défis à réaliser sur les onze points d’eau du jeu. Quant au mode Tournoi Mondial, vous commencerez en bas de l’échelle des pêcheurs de bar dénué de toute compétence, pour devenir le maître étalon. Bien entendu, il vous faudra gagner de l’expérience pour débloquer spécialités et nouveaux hameçons. Petite touche amusante : dans ce mode, vous aurez le droit à une histoire entre les divers protagonistes du jeu (trois filles, un garçon, beaucoup de possibilités !). Le jeu est japonais et cela se ressent autant dans les noms des compétences de vos personnages (Lancer Maléfique ou Combat Stellaire), que dans les textes. Textes qui sont traduit en français. Merci pour l’effort ! Notez que la durée de vie du titre est énorme grâce à ces deux modes.

Graphiquement le jeu est très beau. De plus le côté manga n’est pas désagréable. Par contre, nous ne pourrons pas en dire autant de la musique que l’on coupera très rapidement. La maniabilité est bien pensée, mais demandera de l’entraînement. Par défaut, nous vous conseillons d’utiliser l’écran tactile pour le moulinet et les boutons pour les mouvements de canne. C’est cette méthode qui donne les meilleurs résultats. On reste cependant sur notre faim, car une maniabilité avec les capteurs Sixaxis de la console aurait peut être été un plus.

Dans l’ensemble, Let’s Fish: Hooked On est un sympathique jeu de pêche. Contrairement à un Everybody’s Golf, il ne peut être mis entre toutes les mains. Seuls les fans de ce type de jeu pendront plaisir à camper les spots durant des heures pour avoir le plus gros poisson ou le plus de prises. On regrettera cependant le peu d’innovation et de prise de risques des développeurs. Let’s Fish: Hooked On est un hameçon des années 2 000, et tout le monde n’y mordra pas.

Note: