Chroniric, preview du visual novel scientifique à la française

Chroniric, preview du visual novel scientifique à la française

Par Kuk
Chroniric est probablement le jeu qui remporte le prix Gamescom 2018  du titre le plus « difficile à vendre ».
Il s’agit d’une aventure textuelle basée sur une improbable discussion via votre téléphone/tablette entre vous et une scientifique issue d’un XIXe siecle… uchronique…

Vous êtes toujours là ? Oui je sais, ça fait beaucoup. Bon on continue : selon vos réponses, vous suivez trois voies différentes : protecteur, tête brûlée et roublard, qui sont représentées par la couleur de « l’œil » situé dans le haut de l’interface (bleu, rouge et jaune). Vos choix entraîneront trois fins différentes qui impacteront votre interlocutrice et le monde lui-même….

Chroniric repose essentiellement sur des dialogues et une interface assez sobre, compétée par quelques illustrations. Cette aventure a été réalisée par des Français qui se sont inspirés de la vie de Nikola Tesla en partant du postulat que ses travaux sur une source d’énergie inépuisable ont abouti…

Alors, comment on en arrive à vous parler de ce jeu improbable sur un site de jeu vidéo ? Parce qu'il sort sur mobile ? Certes ! Mais surtout parce que le postulat de départ m'a profondément interpellé. Je ne connais rien à Tesla (ce n'est pas une voiture ? pardon à tous les amoureux des sciences !). j'ai donc commencé à me documenter en même temps que la présentation pour comprendre une partie du vocabulaire employé. C'est ce côté initiation à l'histoire de la recherche et des découvertes scientifiques qui m'a le plus intéressé. On entre assez facilement dans cet échange, avec des dialogues plaisants à lire pour ce que j'en ai vu. Indiscutablement, une présentation lors d'un salon ne donne aucune idée réelle de la qualité ou non de ce type de jeu. Mais pour le coup, Chroniric m'a suffisant intéressé pour qu'on lui consacre un futur test. Il est prévu au prix de 2,99€ sur iOS et Android pour fin septembre 2018.

Facebook
Twitter
WhatsApp

Kuk

Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.