Blazing Chrome, le test Switch

Blazing Chrome est un run and gun pixelisé, un véritable hommage à ce type de jeux qui a connu son heure de gloire dans les années 1990. Il fait partie des titres qu’on avait repérés à la Gamescom 2018. À l’heure où la licence  Contra connaît une seconde vie avec des jeux comme Contra Anniversary Collection, qui regroupe une bonne partie des jeux de la licence, et une vraie suite, Contra Rogue Corps, on se devait de regarder d’un peu plus près ce jeu hommage.

Par Kuk

Blazing Chrome, le test Switch

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

"Indiscutablement Blazing Chrome est dans la veine des Contra et sera donc plaire aux amateurs du genre : des graphismes en beau pixel, une musique bien pêchue, et surtout un gameplay (...) suffisamment inventif et diversifié. ​"

Blazing Chrome est donc ce qu’on appelle un run and gun, c’est-à-dire : on y court de gauche à droite en dézinguant tout ce qui bouge. D’un point de vue technique, il s’est arrêté à une époque, celle des années 1990, et en reprend tous les codes…
Graphiquement tout d’abord, on a de gros pixels avec des dominances chromatiques saturées (rouge, jaune, violet, etc.), de la musique style soundchips, avec un scrolling ou défilement latéral. Le studio brésilien JoyMasher rend ici parfaitement hommage aux jeux Mega Drive, et c’est du plus bel effet.

Les quatre premiers niveaux sont sélectionnables (la ville en ruine, la ligne de train sur un lac, une usine dans le désert, une tour de communication) et sont suivis de deux niveaux supplémentaires. Je trouve ça un peu court, mais ils sont très bien pensés, avec souvent beaucoup de propositions de gameplay assez variées, notamment avec des phases de plates-formes et des phases de « véhicules » (type exosquelette, moto ou jetpack).

Les ennemis sont eux assez nombreux et disposent de comportement spécifique. Il en est de même pour les boss qui sont vraiment bien pensés et doivent être vaincus en plusieurs phases.

Pour vous aider, vous pouvez compter sur un tir de base et jusqu’à trois types d’armes complémentaires (laser, lance-grenade, et enfin un rayon « flexible » façon Turrican, etc.). Là aussi je trouve que c’est un peu court, mais ça passe. En mode facile, vous avez des drones de soutien qui ajoutent aux choix : un bonus de vitesse, de protection ou de tir.

On regrettera que seul un mode arcade soit proposé. Aucune modification des touches de contrôle disponible, ce qui est dommage. En revanche graphiquement, on note quatre rendus d’affichage assez intéressants, notamment deux qui tentent de restituer le rendu de l’époque sur nos TV cathodiques.

Le point important c’est que le challenge est vraiment au rendez-vous. Le mode facile est vraiment là pour que vous preniez vos repères dans les niveaux avant de les réaliser dans la difficulté « normale ». Vous devrez avoir fini ce dernier mode pour avoir accès à la difficulté maximale, mais honnêtement la difficulté « Easy » est déjà sacrément corsée dans les derniers niveaux… Heureusement, les « continues » ne sont pas limitées.

Question contrôles, on doit souligner que les Joycon de base de la switch sont à proscrire. Leur mauvaise précision est particulièrement visible sur un jeu aussi exigeant que celui-là. Si le challenge vous tente, on vous conseille d’investir dans les Joycon Hori ou un pad pro.

De plus, la dimension nomade n’est pas vraiment prise en compte (aucune possibilité de sauvegarde), vous devez donc enchainer les niveaux d’une seule d’une traite. 

Indiscutablement, Blazing Chrome s'inscrit dans la droite lignée des Contra et saura donc plaire aux amateurs du genre : des graphismes avec de beaux pixels, une musique bien pêchue, et surtout un gameplay qui, sans être nouveau, est suffisamment inventif et diversifié. La version Switch n’est cependant pas la meilleure des versions notamment en raison de la console elle-même et de la faible qualité des sticks. Pis, rien n’a été prévu pour le jeu nomade. Donc on conseille fortement ce jeu, mais plutôt sur d'autres supports Xbox/PS4/PC.

Note: