198X, le test années 80 sur Switch

198X, le test années 80 sur Switch
Par ROMgamb

Payer un Carambar au Rédacteur

198X est un jeu indépendant financé par Kickstater qui se veut un hommage aux jeux vidéo rétro des années 80 (vous l’aurez deviné !). Le soft est une épopée, l’histoire du passage à l’âge adulte raconté au travers de cinq jeux d’arcade, où votre nouvelle vie est seulement à 1 crédit. Nous suivons le parcours de « Kid » en 198X, ce jeune homme découvre la salle d’arcade locale et se renforce à chaque jeu découvert. La frontière entre le jeu et la réalité commence alors à s’estomper…

Hommage aux Beat-Them-Up

La première borne que Kid découvrira dans 198X est un hommage aux Street Of Rage, Final Fight ou Double Dragon. Ce Beat-Them-Up se distingue par des graphismes de qualité et une animation convaincante, mais il proposera un gameplay peu étoffé et une vitesse de déplacement du personnage beaucoup trop lente. C’est bien dommage, car quelques ajustements auraient pu régler le problème facilement.

Hommage aux SHMUP

Le crédit suivant amènera notre protagoniste dans le monde des Shoot-Them-Up qui toute proportion gardée proposera une expérience convaincante. Si les durs de dur du genre s’ennuieront probablement, les plus néophytes prendront du plaisir et le recommenceront deux ou trois fois avant de venir à bout de cette borne.

Hommage aux jeux de course

Grand classique des salles d’arcade en 80′ ce jeu de course s’inspire très largement de Outrun. C’est comme toujours très beau mais beaucoup trop facile et particulièrement court.

Hommage aux Ninja-Games

Si vous avez aimé Shinobi ou Ninja Gaiden, je parie que le prochain jeu vous ravira. Il propose un runner inspiré de ces dernières références. C’est de loin la plus belle réussite de 198X. C’est beau, c’est fluide et très agréable à parcourir. Une petite difficulté vous obligera à apprendre certains passages par cœur pour en venir à bout, mais rien de bien méchant non plus.

Pour les collectionneurs il existe 198X : DAY ZERO EDITION – une édition très limitée du jeu qui restera une exclusivité de précommande, comprenant une boîte collector, un livret, des autocollants, la version CD de la bande sonore et un code de téléchargement du jeu pour le format de votre choix ( :'( ).

Vu sur Kickstarter

Hommage aux RPG

C’est finalement sur un RPG que Kid finira sa quête. On reste sur une constante, beau, facile et court. 

198X ne propose aucune difficulté et si la recette fonctionne bien dans un jeu narratif on la regrettera pour un hommage aux salles d’arcade. Il ne vous faudra pas plus de 2 heures pour finir le titre et même si les jeux pourront être refaits à foison il faudra se retaper toutes les cinématiques à chaque fois.

198X propose une réalisation et des gameplays vraiment convainquant, du bon boulot qui ne tiendra pas la longueur malheureusement. A faire à prix mini tout de même !

Malgré son petit prix (10€) 198X déçoit par son manque de difficulté et de durée de vie. À faire si vous avez l'occasion (prêt, humble bundle etc.) ou à acheter lors d'une promo, car il reste plaisant à parcourir.

Moyen !

Offert par l’éditeur : Non

En 1978 au Japon éclate la première polémique sur l'abrutissement causé par les jeux vidéo. En cause: Space Invaders. Le jeu est de plus accusé d'avoir provoqué une rupture de pièces de monnaie !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype