Saviors of Sapphire Wings & Stranger of Sword City Revisited, le double test sur Switch

Deux jeux pour le prix d’un ! c’est globalement la proposition de NIS America, avec une compilation regroupant deux titres un peu anciens, mais remis au goût du jour : Entaku no Seito: Students of Round, et Stranger of Sword City. Deux jeux de rôle basé sur l’exploration de donjon en case par case, il était inévitable que je vous propose un test.

Saviors of Sapphire Wings est une refonte d’Entaku no Seito: Students of Round un jeu PC / Xbox 360 de 2010 uniquement édité au japon. Vous dirigez un héros mort 100 plus tôt, qui se réincarne pour lutter de nouveau contre le seigneur des ténèbres. Vous enchaînez bien évidemment les donjons, épaulés par quelques alliés qui vous rejoindront progressivement. Saviors of Sapphire Wings est un donjon RPG classique, notamment dans son thème d’heroic-fantasy.
Vous vous servez d’un château volant comme base arrière. Vous y stocker et renforcer votre équipement. Vous pouvez également « cuisiné ». La nourriture trouvée ou fabriquée peut être consommée, mais aussi servir de pièges pour coincer des monstres dangereux ou furtifs qui vous permettent d’obtenir des objets rares. Vous pouvez également développer des affinités avec vos alliés. Discutez en tête-à-tête avec vos camarades pour écouter leur histoire et leur point de vue.

Stranger of Sword City Revisited est un toilettage de Stranger of Sword City un Donjon RPG qui est sorti en occident et que nous avions testé sur PSvita. La version Revisited inclut plus de classe de personnages, plus d’événements et de quêtes secondaires, ainsi que de nouveaux objets et équipements. Vous y incarnez le seul survivant d’un crash d’avion qui se retrouve dans un monde parallèle. Évidemment, vous devez affronter différents monstres particulièrement coriaces, les Lineages. Ceux-ci vous permettent d’accumuler des cristaux de sang qui, in fine, vont vous permettre de rentrer chez vous, tout en accumulant du pouvoir.

Très vite, on se rend compte que ces deux jeux sont très proches l’un de l’autre. Au vu de la chronologie, Saviors of Sapphire Wings / Entaku no Seito, à donc probablement inspiré Stranger of Sword City. On retrouve ainsi les mêmes types de monstres, mais aussi certaines configurations de donjon très similaire (au hasard le village des Orcs, dans une version verdoyante dans l’un, hivernale dans l’autre). Il s’agit donc de deux adaptations d’un même projet, plutôt que deux jeux véritablement originaux.

Saviors of Sapphire Wings / Entaku no Seito, est de conception très classique et permet une prise en main rapide notamment dans les combats et la gestion des menus. Le titre permet même des sauvegardes au sein des donjons, ce qui lui donne une accessibilité encore accrue. La reprise en main graphique notamment pour les personnages principaux a été plus que salutaire. Les graphismes d’origines sont d’ailleurs encore accessible, et semblent bien terne et générique. Pour autant, le jeu en lui-même reste assez classique, presque trop. Les donjons par contre demeurent assez intéressants avec le lot de passage secret, téléporteur, levier à actionner pour ouvrir des portes, etc.

Stranger of Sword City Revisited, propose-lui un univers assez particulier proche de la Darkfantasy. Les personnages comme certains niveaux sont vraiment intéressants, notamment ceux du début. Ces donjons intègrent des éléments de notre monde comme s’ils avaient été téléportés dans un autre (avion écrasé, bateau échoué ayant déversé ses contenaires, décharge, etc.) Malheureusement, le concept n’a pas été exploité jusqu’au bout. On revient assez rapidement sur des propositions plus classiques: forêt enneigée, ville fantôme, mine, etc.

Graphiquement, il y a clairement du mieux, pour Saviors of Sapphire Wings , comme pour Stranger of Sword City Revisited. Les graphismes des labyrinthes sont plus nets. Pour autant, on est loin des canons des jeux modernes. Pire le moteur est toujours un peu à la traîne. On constate toujours un clipping, cette apparition intempestive des éléments du décor. Un comble dans un jeu remastérisé sur Nintendo Switch et a forcerie sur PS4 et Steam.
Bref, ce n’est toujours pas cette proposition qui détrônera Labyrinth of refrain : Coven Dusk. Ce dernier reste, pour le moment, la meilleure offre de donjon crawler en occident sur la Switch.

Finalement, cette compilation de deux jeux est vendue un peu trop cher, surtout dans sa version dématérialisée. L’apport graphique et scénaristique de ces nouvelles versions a été fait au plus simple et les jeux n’ont toujours pas été traduits en français. Du coup l’ensemble n’est pas suffisamment attractif pour deux titres qui sont assez anciens. Malgré tout, cette offre peut être intéressante quand elle aura un peu baissé de prix. Les novices (anglophones) pourront essayer le genre avec Saviors of Sapphire Wings quand les plus aguerris peuvent se frotter directement à Stranger of Sword City Revisited. Pas exemptes de défauts, notamment une interface austère, il pourra intéressé les amateurs qui n’ont pas essayé sa version PSVita.

Saviors of Sapphire Wings & Stranger of Sword City Revisited 

Passe-Temps !

Version testée : 1.01
Mis à disposition par l’éditeur : Oui

La résurrection de deux jeux , l'un datant de 2010 et l'autre de 2014...

Medias

Les meilleures Stockage

Les meilleures Précommandes

Les jeux sûrs et pas cher

Accesoires testés et approuvés

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!