Spacebase Startopia, le test sur Xbox Series X

Spacebase Startopia, le test sur Xbox Series X
Par Manoloben

Payer un Carambar au Rédacteur

« Excellent choix commandant, je ne vois pas comment cela pourrait mal tourner ». C’était la phrase qui résonnait dans ma tête quand j’ai choisi de tester Startopia sur Xbox Series X. après tout Spacebase Startopia était une valeur sûr des années 2000. Fils spirituel de Theme Park et de Babylon 5, des mots qui à mon oreille ont sifflée juste. Cette simulation de gestion de station spatiale loufoque avait plu à l’époque à beaucoup de joueurs PC. Puis j’ai mis le jeu dans la console. Premier déboire, impossible de le lancer avant le jour J sur Xbox Series X. C’est ballot pour un testeur qui doit remettre son article rapidement ^_^

Ahhh, le 26 mars arriva, et avec cette date l’impatience du débutant. Vous savez celui qui veut faire ses preuves en tant que grand commander de la base Spacebase Startopia. Mais pourquoi n’ai-je pas de son? Hum curieux… bon continuons, un titre de gestion de station spatiale n’a que faire du son. Nota : D’ailleurs pour l’avoir récupéré par la suite, je confirme, on pouvait s’en passer, mais j’y reviendrai.

Quel plaisir de retrouver ses bons aliens corvéables à merci ! On remarque l’apparition d’un tutoriel! Très bon choix, puisque j’ai beau avoir 3 cartes postales dans la boite, je n’ai pas de notice pour autant. Et Startopia propose des « bases » simples, qui se complexifient vite. Oh, il y a une campagne aussi, chouette. Il y a même une « histoire » enfin un prétexte plutôt. Pareil, la campagne servira de tutoriel… allez comprendre pourquoi on nous propose les deux. Enfin, durant la campagne vous aurez la grande joie de vous faire humilier par une voix « Text2Speech » – robotisée pour ceux qui ne comprennent pas – assez insupportable. Mais surtout, cette campagne est absolument mal montée. Les objectifs sont longs à obtenir, pour ne pas dire aléatoire. Résultat on passe une heure ou deux à tenter de valider des objectifs et non de créer une base spatiale. Enfin, ne soyons pas trop critiques, ce n’est clairement pas l’aspect primordial du jeu.

(Spacebase) Startopia dans l’âme

Non, ce qui est important dans Spacebase Startopia, c’est le mode multijoueur. Ou à minima le mode solo qui vous permettra d’affronter des IA à défaut d’amis. Dans cette confrontation vous partagez la même Station Spatiale. Elle est segmentée en compartiment, et vous devrez réussir à « conquérir » ces parts de marché. Tous les coups sont permis, sabotage, légère invasion, etc., etc.. Cet aspect n’est pas totalement nouveau pour les vieux joueurs qui ont pu aussi mettre leurs mains sur un Airline Tycoon. Et c’est bien le sel de Spacebase Startopia. Il vous demandera de gérer les trois niveaux de station spatiale, l’extérieur étant pour les besoins primaires (lavage, médecin, construction, recyclage, poste de police, etc.). Celui du milieu est votre soupape de sécurité, là où vos visiteurs et employés peuvent se détendre. En dansant sur de la musique trop forte, en allant dans des restaurants ou un capsule hôtel. Et pourquoi pas une de salle de jeux, etc. Et le dernier, votre seul lieu naturel, le parc pouvant donner naissance à vos matières premières. Ces mêmes matières qui pourront être transformées sur la bordure extérieure afin de fournir votre lieu de « plaisir ». Et oui, rien ne se perd, tout se créer, et vous allez-en gagner du pognon… enfin de l’énergie.

Et rien à dire la mécanique marche bien, elle marchait il y a 20 ans et elle a tenu le coup. Le renouvellement ne saute pas aux yeux mis à part cette mise à jour graphique qui donne un air cartoon à tout cela. Par contre, un défaut de taille est présent. La finition pour la version console. Tout sur console laisse à penser que la maniabilité n’a pas été réfléchie. On nous demandera de connaitre un nombre incalculable de raccourcis à base de deux boutons. Pour faire une ligne/chemin, on a besoin de laisser enfoncer A et de tourner en même temps le joystick droit. Essayez, vous allez voir c’est assez fameux. Votre main gauche doit prendre la manette à droite… Attendez ce n’est pas fini avec la maniabilité, souvent dans le jeu on doit sélectionner un petit objet/personnage pour le récupérer et le planter ou le déplacer. Un truc qui à la souris est facile, mais avec un stick devient votre croix (en cette période de Pâques). On se sent obligé de se mettre à ras du sol, proche de l’objet pour enfin réussir à le sélectionner.

Continuons avec la partie graphique, sur Xbox Series X : Spacebase Startopia se paye le luxe de ramer dès qu’on a 3 segments de la station débloqués. On ne parle pas des finitions graphiques avec des trous dans les modélisations, décalage d’objets, ou les personnages qui passent à travers quasi tout.

Afin de suivre la trace de ses ancêtres, il possède aussi le syndrome Theme Park/Theme Hospital avec des personnages qui vont avoir tendance à rester là où ils sont. Même si vous avez recruté 15 personnes pour aller récupérer des ressources dans quatre segments. Vous les verrez flâner dans le premier éventuellement le second. Alors oui, c’est vrai, il y a beaucoup de choses à gérer et énormément d’autres qui peuvent être modifiés ou déplacer selon votre bon vouloir, et forcement ça peut pas être bon du premier coup. Mais est-ce qu’on a envie de jouer tout de suite à un titre qui a besoin de trois mois de patch? (je ne dis rien, je l’ai fait pour Cyberpunk 2077… ne me jugez pas!)

La copie est intérressante, cependant elle aurait mérité un coup de polish avant d'être livrée sur console. Si vous avez le choix, pensez PC!

Passe-Temps !

Version testée : 1.1.0.182
Offert par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Dans la même catégorie :