Orgarhythm, le test sur PS Vita

Rares sont les véritables Ovnis vidéoludiques japonais à parvenir jusqu’à nous. Orgarhythm fait partie de ces jeux-là. Il s’agit d’un jeu mêlant action, rythme et stratégie, l’environnement sonore ayant une importance majeure. Bien évidemment, son éditeur, XSeed Games, n’a pas pris le risque d’une sortie en boîte. C’est donc sur le PlayStation Store que l’on trouvera, au prix attractif de 14,99 €. Mais attendez de lire le test avant de craquer…

Le concepteur d’Orgarhythm est un certain Tak Hirai, ancien développeur de Sega, qui a déjà œuvré sur des titres tels que Space Channel 5, Rez ou bien encore Meteos (lire notre test Nintendo DS). C’est dire si c’est un habitué des jeux « décalés » dotés d’une forte empreinte musicale. Dans Orgarhythm, le scénario mis en place est basique : le dieu de la lumière entre en guerre contre celui des ténèbres. Pour s’affronter, ils envoient leurs troupes respectives sur le terrain, chaque type représentant un élément : la terre, le feu et l’eau (jaune, rouge, bleu, selon le principe d’un jeu à la pierre/papier/ciseaux). Le héros principal avance automatiquement, tandis que vous devez saisir les commandes pour envoyer vos soldats au casse-pipe.

Sur le papier, les commandes sont simples, elles reposent sur le Tri Tap System inventé par les développeurs : il faut taper – sur l’écran tactile – une fois sur le héros, une fois sur l’armée et une fois sur le type d’unité que vous souhaitez envoyer combattre. Au départ, on ne contrôle que quatre soldats, mais cela peut monter jusqu’à 16. Quelque part, cela nous rappelle la série Patapon, qui a sévit pendant plusieurs années sur PSP (lire notre test du premier opus). Le problème est qu’il faut suivre le tempo musical à la perfection (ou les cercles lumineux qui apparaissent sur l’écran), la marge d’erreur étant ridiculement faible. Pis, la moindre erreur ruine vos efforts de construction de « combos ».

Ajoutons à cela que la gestion des unités par l’intelligence artificielle est catastrophique en matière de path-finding (combien n’arrivent pas à trouver leur chemin…), que l’action peut devenir rapidement confuse lorsqu’il y a trop de monde à l’écran (avec quelques ralentissements de l’animation en bonus !) et que la réalisation graphique est loin de faire des étincelles. Orgarhythm est à l’arrivée un jeu très décevant où le joueur souffre pour progresser. Dommage : la bande-son était assez accrocheuse.

Il devrait y avoir une conclusion ici... bizarre

Orgarhythm

Ennuyeux !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Les meilleures Stockage

Les meilleures Précommandes

Les jeux sûrs et pas cher

Accesoires testés et approuvés

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!