Les Gardiens de la Galaxie version cloud, le test sur Switch

Les Gardiens de la Galaxie version cloud, le test sur Switch
Par Flo
🖶 Temps de lecture estimée : 4 minute(s)

Les Gardiens de la Galaxie version cloud sur Switch : de l’action et des rires en cascade grâce aux personnages les plus déjantés de l’univers Marvel !

Si vous lisez cet article, j’ose espérer que vous connaissez Rocket, Quill, Gamorra, Groot et Drax. Si ce n’est pas le cas, faites-moi plaisir, arrêtez de lire ces quelques lignes et courrez regarder les Gardiens de la Galaxie 1 et 2 ! Vous ferez ainsi la connaissance de cette bande de mabouls qui écument l’univers en laissant derrière eux une trainée de catastrophes. Personnellement ce sont mes personnages préférés dans l’univers Marvel. A la fois insupportables et prêts à tout pour faire du fric, mais aussi attachants avec des cœurs en or. Bref, je ne pouvais que foncer sur ma Switch pour jouer aux Gardiens de la Galaxie version cloud.

Commençons donc par le passage sur Switch de mes héros préférés. Est-il réussi ? Respecte-t-il l’esprit des Gardiens de la Galaxie ? Ma réponse sera un grand OUI ! On retrouve tout la mauvaise foi de l’insupportable Rocket, le premier degré de Drax ou encore les entourloupes de Starlord. La qualité des dialogues et de la bande son est vraiment à la hauteur des films, et même en plein combat la petite bande continue de s’insulter copieusement et d’envoyer des vannes aux ennemis. Un régal ! Petit bonus : régulièrement au cours de l’aventure vous pourrez, en tant que Peter Quill, choisir de donner une direction particulière au dialogue (soutenir Gamorra contre Drax ou inversement ? Réconforter l’équipe ou les traiter d’incapables ?) et décider également de certaines actions. Un boîtier de contrôle de l’autre côté d’un ravin ? Peut être que Drax peut projeter Rocket de l’autre côté… Attention ça risque d’énerver le raton-laveur ! Ces interactions renforcent le côté immersif du jeu, et vous avez réellement l’impression de faire partie de l’équipe.

Le jeu en lui-même est une succession de phases de combat, d’exploration et de dialogues. En discutant avec vos copains dans votre vaisseau, le Milano, vous en apprendrez plus sur l’histoire des uns et des autres. Mais pourquoi Rocket est-il aussi méchant ? Discutez un peu avec lui et vous comprendrez !

Lors des phases d’exploration, vous allez devoir tout faire pour atteindre un objectif plus ou moins bien indiqué sur votre scanner de casque. N’oubliez pas, au passage, de vous balader à droite à gauche pour récupérer le matériel nécessaire pour crafter quelques améliorations. Au début évoluer dans les différents mondes-niveaux est simple, au fur et à mesure de l’aventure vous devrez utiliser les capacités des membres de votre équipe pour avancer : Drax peut soulever des charges lourdes et les déplacer pour vous permettre de monter dessus par exemple. Sur certaines séquences, il faudra appuyer au bon moment sur une touche pour sauver Quill d’une mort soudaine. Il faut parfois s’y reprendre à quelques reprises pour bien comprendre la combinaison ou le rythme requis, et malheureusement en cas d’échec il faut attendre un lonnnnnnnnng temps de chargement pour revenir au début de la scène, puis revivre touuuuuuute la scène jusqu’au moment fatidique. Pas possible de skipper les dialogues maheureusement…

A présent, parlons des combats. Au rythme endiablé de la musique et des interventions de vos coéquipiers, vous aurez la chance de contrôler (en 3ème personne) Starlord et ses pistolets. Vous allez courir partout, voler autour des ennemis et les arroser de tirs. Mais ce n’est pas tout, vous allez également pourvoir faire appel aux capacités spéciales de vos alliés pour neutraliser vos ennemis. Je ne vais pas les décrire ici, vous les découvrirez progressivement et pourrez même les faire évoluer en débloquant des points d’expérience. Cerise sur le gâteau, sur certains combats vous aurez l’occasion de faire un discours pour motiver les troupes et augmenter leur pouvoir de destruction. A vous de choisir la bonne réplique en fonction de l’état d’esprit du groupe ! Pour résumer, pendant les combats ça envoie dans tous les sens, et si vous le souhaitez vous pouvez ajuster certains paramètres comme le ralentissement du jeu lorsque vous sélectionner les capacités de vos alliés, histoire de vous rendre l’expérience plus facile.

D’un point de vue graphique, comme toujours sur les versions cloud on a une petite appréhension sur les capacités de la Switch à procurer une expérience de haute qualité. Personnellement j’ai utilisé une connexion wifi sur ma box fibrée, et je n’ai pas noté de gros problèmes. Il m’a semblé que la qualité des graphismes n’était pas toujours la même mais je n’ai pas rencontré de ralentissements particuliers. Peut être grâce aux lonnnnnnnnnnnnngs temps de chargement. Mais bon on n’a rien sans rien !

Pour conclure, Les Gardiens de la Galaxie version cloud sur Switch est un très bon jeu qui ravira les amateurs de Quill, Rocket & co. On ne s’ennuie jamais avec eux, et les interactions avec votre équipe lors des phases de combat et d’exploration vous donneront vraiment l’impression de faire partie de l’équipe !

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

PS : Maltraiter un raton-laveur, aussi agaçant soit-il, est interdit par la convention européenne pour la protection des animaux.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!