Legend of Mana (2021), le test sur PS4

Legend of Mana (2021), le test sur PS4
Par Dova
🖶 Temps de lecture estimée : 3 minutes

Sortie au début des années 2000, le cultissime enfant chéri de chez Square Enix (ex Squaresoft) a le droit à son remaster « next-gen ». Aura-t-on toujours autant de plaisir à y jouer que sur le soft d’origine ? C’est parti pour le test de Legend of Mana !

Lancement du jeu, cinématique époustouflante, comme toujours chez Square Enix. Arrive le moment de choisir son personnage. Houla, ce n’est pas à mon goût. Pourquoi ? Pourquoi avoir laissé les graphismes d’origine ? Autant à l’époque c’était techniquement justifié, autant sur nos grands écrans ce tas de pixels pique aux yeux. Passons… j’ai donc le choix entre plusieurs personnages, et différentes armes (lances, arcs, épées…) qui détermineront probablement la classe dans le jeu. Et si je dis probablement, c’est parce que j’aime autant vous prévenir, RIEN ne vous sera expliqué. Aucun tutoriel, aucune info autre que scénaristique. Mais nous y reviendrons.

Premières heures de jeu : Seuls les plus motivés resteront.

Notre personnage débarque donc dans ce qui semble être sa maison. On constate très vite sur quoi porte le « remaster ». Les décors sont redessinés. Plus beaux, ils jurent néanmoins avec les personnages en pixel. En fait, cela va même plus loin : TOUS les objets mobiles ou avec lesquels interagir sont restés dans les graphismes d’origine. Alors oui, ça aide à savoir où cliquer et où aller, mais au milieu de magnifiques décors trônent des coffres, boîtes aux lettres, portes, personnages et ennemis qui font tache.

Mise à part ce « détail », le gameplay reste inchangé, il était de toutes manières au point à l’époque. Les premières heures de jeu ne seront pas agréables, sachez le. Tout comme son grand frère, Legend of Mana présente deux spécificité : la non-linéarité et l’absence totale d’information. Vos premiers combats, vos premières quêtes, le but même du jeu…Vous devrez vous creuser les méninges. Essayons de décortiquer tout ça sans pour autant que ce test ne devienne une soluce.

Scénario et non linéarité : une révolution dans la douleur.

Vous voilà donc dans un monde régis par la magie. L’arbre mère se meure et il faut lui rendre sa mana. Pour se faire, vous devrez récupérer des artefacts et recréer un monde imaginaire. C’est la partie la plus difficile à assimiler. Pour faire simple, c’est vous qui créez le monde au fur et à mesure que vous avancez dans celui ci. Chaque artefact créera une zone sur la carte du monde, que vous pourrez visiter pour avoir des quêtes. Ainsi, le scénario et les zones à traverser dépendent à 100% de vous. Une fois compris, le jeu devient tout bonnement excellent et la rejouabilite est quasiment infinie. Chaque artefact posé rend un peu de mana à l’arbre mère. Mais attention, on est chez Square Enix. Ce que vous pensez être un scénario basique va très vite devenir une histoire complexe et prenante. Dans ce domaine, Legend of Mana reste un must have, aux côté des ses frères Final Fantasy.

Les combats : le faux but de Legend of Mana.

Exactement comme pour le reste du jeu, aucune indication au moment de vos premiers duels. Vous approchez d’ennemies, et le combat se lance. Dans Legend of Mana, ils ne sont pas au tour par tour, mais en temps réel. Vous pouvez vous déplacer partout sur la zone, comme dans un Tales Of. Une touche pour frapper rapidement, une autre pour frapper fort. Mais à quoi servent les autres boutons ? Allez, je vous donne un tip : allez dans le menu des personnages et équipez vos coups spéciaux et magies. Oui, j’avoue, c’est réellement dommage que ce ne soit pas expliqué en jeu (ça l’était dans le manuel fourni avec le jeu d’origine, mais c’est fini cette belle époque). À l’instar de tous les RPG, gagner un combat vous offrira de l’expérience, puis des niveaux. Vous rendre plus fort ne sera utile que pour les boss, vraiment très sympas à combattre. Le reste du jeu étant si simple que l’on se croit parfois dans un visual novel.

Et après plusieures heures de jeu ?

Si vous passez disons-les 2 heures de jeu, vous aurez compris tout ce qu’il faut savoir. S’offre alors à vous un jeu dingue, au scénario et à la liberté de mouvement hallucinante. Un jeu simple, mais qui vous fera garder la manette plusieurs heures. Pour ma part, j’ai mis 25 heures pour finir Legend of Mana une fois. Mais j’avais déjà joué à l’époque, et je sais que je peux le refaire autant de fois différentes que je veux. Les musiques sont somptueuses, et remixées pour la plupart (le choix des musiques d’origines est disponible dans les options).

Un bon remaster ? Non, dommage.

Mis à part les musiques, et les décors, le jeu n’apporte quasiment rien de plus que l’original. En plus, beaucoup n’apprécieront pas le mélange Pixel/HD du nouveau Legend of Mana. Donner le choix des graphismes comme dans beaucoup d’autres jeux aurait été appréciable. Aucun doute, Legend of Mana est un excellent jeu, mais si vous avez l’occasion de faire un brin de rétrogaming, jouez au culte jeu de l’époque.

Un remaster trop léger qui fait passer un jeu initialement culte à un jeu juste excellent.

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

De mémoire de joueur, aucun autre jeu de l'époque ne présente une pareille non-linéarité, une révolution scénaristique...

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

Dans la même catégorie :

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!