Dragon’s Crown, le test sur PS Vita

N’y allons pas par quatre chemins : Dragon’s Crown est l’un des meilleurs jeux de l’année à paraître sur PS Vita. C’est peut-être même le meilleur. Qui aurait crû, en 2013, qu’un beat’em all à l’ancienne puisse encore se hisser aussi haut dans le cœur des joueurs ? Pour cela, le studio Vanillaware a su trouver la bonne alchimie, avec un savant mélange de combats musclés et de jeu de rôle. Mais pour y parvenir, il aura fallu quatre années de développement, des changements de plates-formes (Dragon’s Crown devait être à l’origine un jeu Dreamcast), d’éditeur et des dépenses folles vu le genre abordé.

Passons rapidement sur le scénario de Dragon’s Crown, assez anecdotique. Un mercenaire, un trône en péril, un complot… Et vous voilà embarqué dans diverses missions. Mais avant cela, il faut choisir votre personnage parmi six classes, du guerrier humain au nain « sévèrement burné » en passant par la sorcière ultra sexy. De son côté, l’amazone se bat fièrement avec son arme à deux mains. Force brute, ondes de choc, contres violents… Pour amateurs de femmes bodybuildées et tatouées. L’elfe se battra à distance de préférence, avec son arc. C’est un personnage de soutient, rapide, capable d’effectuer des power shots. L’enchanteur, enfin, dompte les éléments et inflige des dégâts de zone. Technique et nécessite d’avoir de la bouteille ! De votre choix dépendra le niveau de difficulté de l’aventure. Il est vivement recommandé de débuter avec l’un des deux personnages les plus simples, le temps de comprendre toutes les mécaniques de jeu, le système de leveling, de pouvoirs, d’équipement, de loot, de scoring, d’allers et retours sur la carte, etc.

Un jeu qui vous prend par la main et dévoile ses subtilités

Car, comme nous vous le disions en préambule, Dragon’s Crown n’a rien d’un beat’em all classique. Il offre des possibilités d’évolution tout à fait surprenantes et étalées dans le temps et les accès aux différents bâtiments de la ville qui vous servira de base se débloquent eux aussi progressivement. Le jeu terminé, on accèdera à de nouveaux modes de jeu mais surtout on sera fortement tenté de recommencer avec un autre héros. Malheureusement, il n’y a qu’un seul scénario. On trompera l’ennui de la répétitivité en jouant alors à plusieurs en ligne, jusqu’à quatre. Il est aussi possible – c’est d’ailleurs vivement conseillé ! – de recruter d’autres héros à la taverne qui vous assisteront off-line. Ils seront contrôlés par l’intelligence artificielle. Le résultat n’est pas toujours excellent et l’on peste lorsqu’ils vont tous se transformer en brochettes lorsque le décor prend feu… Mais cela fait l’affaire dans le feu de l’action. A noter que l’on peut débloquer des dizaines de compagnons de ce type en récupérant, au cours des missions, des ossements de héros tombés au combat : un petit passage au temple chez le prête et hop, les voilà à nouveau fringants et opérationnels.

D’un point de vue technique, [/i]Dragon’s Crown est une véritable claque. Les dessins sont, souvent, d’une beauté à couper le souffle. Le jeu, bien qu’en 2D, propose un effet 3D absolument saisissant. Du coup, on se demande ce qu’aurait donné [i]Dragon’s Crown s’il était aussi sorti sur Nintendo 3DS, avec son effet de 3D en relief… Un bémol concernant la PS Vita du jeu par contre, qui semble moins aboutie que la version PlayStation 3 : lorsque l’écran est plein d’ennemis, d’importants ralentissements gâchent un peu le spectacle. On sent que la console est à genou. On se force à ne plus voir cela… Et on se console en se disant que le rendu visuel du titre, sur l’écran OLED de la PS Vita, écrase tout, même une télévision HD. Question ambiance musicale, Vanillaware fait dans l’exceptionnel, avec des mélodies qui vous transporteront loin… Les voix digitalisées anglaises sont d’un bon niveau et les puristes se réjouiront d’apprendre que les pistes originales en japonais sont aussi proposées.

La résurrection du beat’em all

Au début, les contrôles de Dragon’s Crown surprennent, car ils sont bien plus complets qu’un beat’em all classique. Il y a une panoplie de coups assez riche, la possibilité d’effectuer des combos au sol et dans les airs, de ramasser des armes, de chevaucher une monture (hommage à Golden Axe avec quelques dinosaures !), mais aussi d’utiliser des objets (avez-vous fait votre stock de potions ?) et de « fouiller » les décors à l’aide d’un curseur que l’on promène sur l’écran avec le stick droit de la console. L’intérêt ? Dégoter des tonnes de trésors cachés. Cette fonction sert aussi à envoyer un compagnon/voleur crocheter des serrures de portes ou de coffres.

Dragon’s Crown est jouissif, il est difficile de décrocher lorsqu’on se lance dans une partie. Il est aussi anormalement long pour un beat’em all. Outre le côté RPG qui rallonge évidemment la sauce, il y a aussi une vingtaine de boss à abattre (chacun étant disponible en des versions différentes), 50 quêtes annexes, des versions alternatives de niveaux à parcourir, des passages secrets à gogo… Tout a été fait pour éviter la répétitivité et donc l’ennui du joueur. Objectif presque réussi. Si vous voulez vraiment tout faire, comptez au bas mot plus de soixante heures de jeu. Nous pourrions encore écrire des pages au sujet de Dragon’s Crown, mais nous allons en rester là. Le jeu n’est pas parfait, mais la note reflète une claque générale et les efforts consentis par un développeur qui a voulu aller au bout d’un rêve, au risque de mettre la clé sous la porte. Car c’est bien de cela dont il s’agit, une idée folle, un projet démesuré pour un genre tombé depuis longtemps en disgrâce auprès de l’ensemble des éditeurs de jeux vidéo de ce monde.

Alors, nous n’aurons qu’un seul mort d’ordre : foncez acheter le jeu chez votre revendeur le plus proche, votre PS Vita vous remerciera mille fois. Alors, nous n’aurons qu’un seul mort d’ordre : foncez acheter le jeu chez votre revendeur le plus proche, votre PS Vita vous remerciera mille fois.

Dragon’s Crown

Parfait !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Aucun produit trouvé.


Meilleurs ventes Playstation 4/5

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Aucun produit trouvé.

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!