Ash of Gods, le test sur Switch

Ash of Gods, le test sur Switch
Par Flo

Payer un Carambar au Rédacteur

Ash of Gods: Redemption sur Switch : un RPG esthétiquement très réussi, mais un système de combat difficile à appréhender !

L’Histoire

Dans Ash of Gods: Redemption, vous atterrissez dans un monde au bord d’un drame : le grand
Fauchage. Et je ne parle pas du paysan qui va faucher les blés sous un beau soleil d’été, non, on est
plutôt sur du fauchage d’âmes humaines par des anges déchus… Les séquences vidéo, les animations, et
les phases où vous pouvez interagir avec l’environnement pour choisir votre destinée sont simplement
magnifiques. Un peu comme si vous étiez plongé dans un roman d’Heroic Fantasy, avec un fond sonore
parfaitement adapté en plus. Est-ce qu’on est carrément sur du « Un livre dont vous êtes le héros » ? Je
ne suis pas allé assez loin pour vérifier si les choix que vos personnages effectuent ont un réel impact sur
l’histoire globale du jeu, désolé… The Witcher de Andrzej Sapkowski nous avait fait découvrir l’Heroic
Fantasy venue de l’Europe de l’Est, et bien Ash of Gods par Sergey Malitsky est bien dans cette lignée !
Dans cet univers fantastique, vous allez interpréter trois groupes de personnages qui vont tenter de
survivre pour certains, de sauver le monde pour d’autres.

Les combats

Et bah oui quand même, vous ne croyez pas que le Fauchage va s’arrêter par de la négociation et
l’expression de beaux sentiments ? Il va falloir se BATTRE. Et là, c’est le drame… Le tutorial va très très
vite et n’explique pas grand-chose. De mon point de vue et du bout de ma Switch, j’ai trouvé très
compliqué de manipuler les personnages, de les déplacer sur la grille et de maîtriser les multiples classes
de perso à votre disposition. Trop de complexité d’un seul coup, et une maniabilité mal adaptée. A
tester sur PC avec clavier souris peut être…

Au-delà de cet aspect purement matériel et peut être lié au manque de dextérité de mes petits doigts,
j’ai aussi peu apprécié le système de tour par tour. En général votre groupe (« les gentils ») affronte un
autre groupe (« les méchants »). Et au sein de chaque tour vous allez agir avec un de vos gentils, puis un
des méchants va agir, et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les persos aient fait quelque chose dans le
tour. Impossible de bouger deux fois de suite le même, je trouve que ça limite la stratégie car l’AI en
face peut se mettre à faire de drôles de choses d’un perso à l’autre, et c’est compliqué d’encercler le
groupe ennemi par exemple !

Autre élément intéressant d’un côté, mais frustrant de l’autre, un système de carte vous permet de
jouer des jokers pendant la bataille, du type « Ajouter 10 points d’énergie à un perso » ou « Balancer
une boule de feu dans la tête d’un ennemi ». Ça apporte des options en plus, certes, mais attention les
« méchants » aussi ont leurs cartes et peuvent du coup mettre en pièce la tactique que vous avez tenté
de mettre en place…

Pour résumer, je n’ai pas du tout accroché avec les combats dans Ash of Gods : Redemption, j’étais
plutôt soulagé quand ils s’arrêtaient !

Pour conclure, la lourdeur du système de combat m’a quelque peu découragé. Mais je suis accroché par le mode Histoire, posé sur un transat devant ma console, pour profiter de la beauté et de l’esthétisme de Ash of Gods : Redemption sur Switch !

Plaisant !

Offert par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Dans la même catégorie :