(GamesCom 2017) Skyrim sur Switch, vous n’allez pas en croire vos yeux!

NIK 2811 DxO

MOI ET MON SKYRIM ! 

La Gamescom révèle toujours son lot de surprises. Une des surprises pour moi était Skyrim Switch jouable en mode portable. Le stand Nintendo était énorme, mais pourtant Skyrim n’était pas des plus visibles. Il n’y avait qu’une file d’attente quasi-vide au bout de laquelle Skyrim m’attendait. Let’s Go !

Autant vous dire que je l’attendais au tournant. Je l’ai sur PC, j’ai installé les différents patchs de textures HD. Pour moi, Skyrim avant d’être un jeu énorme, c’est une claque graphique. Incroyable, le jeu sur Switch est très très correct. Regardez les photos dans la galerie pour vous en convaincre. J’ai tenté durant mes 10 minutes de jeu de me balader dans de nombreux lieux : la forêt, la ville, la montagne. Verdict, ils sont tous très bien rendus ! Les combats sont toujours bourrins, les sorts magnifiques. Vraiment, aucune mauvaise surprise, c’est une version que je souhaiterai avoir avec moi dans les transports. J’y passerai bien 100 heures de nouveau tant le jeu est gigantesque, épique et propose de nombreux choix. À moi la possibilité de me transformer en loup-garou dans la ligne 13, ou encore en vampire la nuit venue… Un doux rêve bientôt réalité ! Amazon annonçait initialement une date de sortie au 23 octobre, puis au 30 novembre… Et puis a tout retiré. La Fnac elle annonce décembre 2017 (tout comme Play-Asia). Ce qui est sûr, c’est qu’il ne loupera surement pas Noël.

 

{youtube}_7980ZPK8Dg{/youtube}

{loadposition articles-relies}
{gallery}Switch-Skyrim{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}

 

Manoloben

Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC (4 couleurs), puis des consoles de salon (Nes, Megadrive, PlayStation). C'est dans les années 2000 avec la découverte de Dreamcast, puis la Neogeo Pocket l'a fait sombrer chez SNK. Pire, il a eu une GP32... Manoloben a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-Gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, liberté d'expression et discussion ouverte sont ses leitmotivs.