Fortress, le test sur Game Boy Advance

Fortress, le test sur Game Boy Advance

Fortress n’avait pas vu une console depuis 1984. C’est en 2001 que Majesco propose à Pipe Dream Interactive de reprendre le flambeau et de changer un peu le titre. On passe d’une vue de dessus, à une vue de profil. Mais le but sera toujours de combattre la forteresse adverse et de construire la votre. Et afin de donner un aspect « puzzle » on y ajoute de gros morceaux de Tetris. Ainsi, si vous associez les bonnes pièces vous créez un mur pour votre forteresse. Dans les faits, le titre est tellement mal fichu qu’il utilise ce système pour faire du scoring, la création de ces « blocs » de murs – en combo en plus – est obligatoire pour tenter de gagner la bataille du premier à atteindre les 11 000 pts.

Le titre propose 3 modes de jeux assez similaires et quatre environnements se déroulant à des époques différentes. Ca change un peu les méthodes d’attaques. Mais ces attaques ne feront que réduire le score adverse vous laissant un peu plus de temps pour atteindre « LE » score. Niveau interactivité sur les attaques c’est le quasi néant sauf quand tombe du ciel le boulet de canon que vous pourrez lancer où bon vous semble. Le reste étant automatisé.

On note un mode deux joueurs (deux consoles, deux cartouches) qui frôle l’ennuie mortel.

Par Manoloben
Offert par l’éditeur : Non

Pipe Dream Interactive n'a pas bossé bien longtemps pour Majesco. Seulement entre 2000 et 2001.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Encore un titre #GameBoyAdvance qui ne brille pas par le gameplay qu'il propose. #Fortress est depuis resté aux oubliettes. C'est peut-être pas plus mal.

A oublier