Le stand Made in France à la PGW2018 : The Call of Cthulhu, Wizama, Frankenstein : Birth of a Myth

Le stand Made in France à la PGW2018 : The Call of Cthulhu, Wizama, Frankenstein : Birth of a Myth

Le stand Made in France à la PGW2018 : The Call of Cthulhu, Wizama, Frankenstein : Birth of a Myth

Et si vous arrêtiez de faire semblant de jouer!

Par La Team

Frankenstein: Birth Of A Myth

Cette PGW2018 commençait bien, j’ai réussi à retrouver Cédric et Laurent pour qu’ils me parlent de leur jeu prequel Frankenstein.

Et après une bonne discussion avec Laurent, je me suis rendu compte à quel point je connaissais mal la naissance du mythe de Frankenstein. Nous avons tous inconsciemment gardé cette vision du film de 1933, de cette créature monstrueuse sans âme ni coeur (ou pire, vous avez peut être la vision Van Helsing en tête 🙂 ). Or c’est tout autre chose.

C’est justement ce que veut nous raconter le titre Frankenstein : Birth of a Myth racontant comment Mary Shelley et ses amis alors bloqués dans une maison au bord du lac Léman durant l’année sans été (on parle de 1816 pour vous situer). Il y a tout un tas de bonne raison qui a amené à cela (une éruption volcanique digne de la fin du monde, libération de sulfate dans l’atmosphère, baisse des températures, etc.).

Bref, Mary Shelley et ses amis sont bloqués, ils vont donc devoir s’occuper au coin du feu. Les discussions sont diverses, et c’est ce que veut nous faire vivre le jeu ce lien entre les discussions qu’a pu avoir Mary Shelley et la créature de Frankenstein qu’elle va créer durant cet été. On vivra donc sous forme de « tableau » les prémices de la vie de Frankenstein, ses découvertes, ses sentiments. La particularité du titre est d’être très ouvert dans votre appréhension du tableau proposé. Mais aussi très fermé, avec des actions limitées dans chaque monde. La créature découvrant le bien ou le mal pour chaque action. Élément qui a son importance, le tableau se colore en fonction de vos actions pour que vous puissiez ressentir visuellement ce que peut ressentir la créature. C’est assez binaire, mais pas inintéressant.

Ce prequel va sortir d’ici quelques semaines et sera entièrement gratuit sur internet.

 

The Call of Cthulhu

Je vous le dis de suite, je suis un grand fan des univers lovecraftien, ce qui pourrait influencer mon avis. 

Déjà, dès le lancement, les graphismes sont magnifiques. L’ambiance est glauque à souhait, le personnage principal, un détective privé sur le déclin a une personnalité criante de réalisme. Sans spoiler, une des premières scènes, dans son bureau, vous avez un verre un verre de whisky que vous avez le choix de boire un peu ou entièrement ce qui aura pour effet de vous saouler. 

Les phases d’enquêtes semblent intéressantes même si on est guidé, ce qui pour les puristes pourrait être un défaut, pour les débutants, le titre devient plus abordable. Parlons un peu de l’enquête, vous êtes envoyé sur une île, Dark Water pour enquêter sur la mystérieuse mort de la famille Hawkins. Au vu de ce que l’on vous donne comme info de départ, plusieurs éléments ne collent pas. À vous, de résoudre les mystères de cette île reculée. 

Après 20 minutes de jeu, il est difficile de donner un avis sur un jeu d’enquêtes, en tout cas, il est très prometteur. Je suis impatient d’aller plus loin.

Noara : The Conspiracy

J’ai eu la chance dans la zone made in France de tester un jeu en alpha, Noara. Noara, qu’est-ce que c’est ? 

C’est une sorte de mélange entre le MOBA et le jeu tactique au tour par tour. Pour le moment, il n’y a pas de didacticiel, vous êtes un peu lâché au milieu de la carte avec une demi-douzaine d’unités différentes qui possède des compétences diverses et variées. J’ai trouvé le jeu assez brouillon, j’avais beaucoup de mal à lire l’action, de plus, je n’avais pas la connaissance de mes unités, du coup, je me suis fait corriger et je n’ai rien compris… dommage ?

Pour le moment, je suis peu convaincu.

"Une peinture animée, impressionant!"

La Console Wizama

Les non testés malheureusement

Loin de nous l’idée de dire qu’on ne les aime pas. Non, juste la Paris Games Week c’est un salon qu’on doit parcourir en général en 1 jour et une soirée. Et forcément, il faut faire un choix. Donc on a une petite pensée pour :

  • Young Souls
  •  Monster Boy
  • A Fisherman Tales
  • A Hero
  • Unruly Heroes
  • Fear Effect Reinvented
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Par La Team