L’avis de Kuk

La Switch pro /new était presque notre nouveau marronnier ou serpent de mer. On en parlait souvent dans l’équipe sans rien voir venir. À la rédaction on écoutait, comme vous, les gens « bien informés », qui nous promettaient mont et merveille. Du coup, on avait fini par croire en cette petite musique. On attendait cette nouvelle Switch plus puissante qui allait enfin fournir une alternative intéressante au jeu portable…

Le problème finalement n’est pas tant dans Nintendo que dans nos propres attentes. On espérait une console un peu plus puissante. Je l’avoue humblement, j’attendais une offre qui me bluffe, comme la PSP ou la PSVita en son temps. Évidemment cet espoir irréaliste et qui relève plus de la psychologie que de la réalité commerciale des consoles a été profondément déçut par l’annonce de Big N.

Comme souvent l’offre de Nintendo est (pour le moment) assez chiche. Avec le recule, on est face à une évidence, Nintendo propose ce qu’il a toujours fait depuis longtemps, une version recarrossée de sa console avec un nouvel écran et quelques fonctionnalités supplémentaires, le tout pour le 8 octobre 2021.

Les innovations notables sont au nombre de trois :

Quelques petits apports cométique font également leur apparition:

L’offre n’est pas inintéressante et pourra très clairement intéresser ceux qui n’ont pas encore franchi le pas. Pour tous ceux qui ont déjà une Switch, l’intérêt est discutable.

L’avis de Manoloben

J’ai bien lu la prose de mon copain Kuk, je ne vous ferai pas l’affront de faire mon prophète du passé. J’étais comme tout le monde, j’ai suivi la masse, et j’ai pensé que Nintendo proposerait à l’instar de la 3DS et New 3DS une version plus puissante. C’était naturel, la console inspirée de la NVidia Shield accuse l’âge de ses processeurs. Et cela même si en matière de portable/mobile elle dépote sévère.

Mais comment ne pas penser qu’ils peuvent faire mieux, il y a déjà 7 ans NVidia vendait la capacité de ses puces K1 à surenchérir par pallier de 2 ans. Et puis, la console on l’a depuis le début, on connait ses défauts. Défauts associés à l’incapacité des développeurs de faire facilement du downgrade avec des moteurs simplifiés du marché (Unity par exemple). Alors oui, on a des contre-exemples comme The Witcher 3. Mais tellement d’autres qui ne vont pas sur la console de Nintendo. (Rime, Abzu etc.)

Alors forcement, proposer une console similaire, ça nous parait aberrant, et pourtant! Est-ce que Nintendo n’aurait pas appris de ses erreurs? Revenez quelques années en arrière, la 3DS, la New 3DS… la console était pourtant leader du marché tuant sans vergogne notre belle PS Vita. Vendu à des dizaines de millions d’exemplaires. Et Nintendo ose, il propose une version améliorée. Plus de puissance, plus de stick. Combien ont adhéré et ont proposé un titre réellement optimisé New 3DS (ne cherchez pas, ça se compte sur les doigts de quelques mains).

Et la sortie des PlayStation 5, pire de la Xbox One Series X n’ont-ils pas prouvé que s’il n’y avait pas une véritable cassure technologique, les développeurs/éditeurs se contentaient du minimum syndical? Résultat, est-ce que Nintendo n’a tout simplement pas été normalement intelligent? Ils restent sur le même système, les développeurs se sont habitués et portent en masse leur titre sur la console du marché avec la plus grosse base installée face à la Next-Gen. Parce que tous les titres véritablement Next-Gen ne vont-ils pas arriver avant au moins deux ans en raison du temps de développement? Mais aussi du retour sur investissement qui ne commencera pas avant que les parcs soient bien installés. Ça va être long le temps que les constructeurs sortent de cette boucle de pénuries hardware. Et de fait… pourquoi se presser?

Ce qui est assez triste avec cette annonce de Switch Oled, c’est qu’elle aurait dû être la première version de la console, et non son amélioration…