Clayfighter, le test sur EverCade

Clayfighter, le test sur EverCade

Tester ClayFighter a été pour moi une révélation, oui après avoir fait quelques recherches sur sa date de sortie, ses tips, ou encore tout simplement tenter de retrouver un listing des coups spéciaux (indisponible en jeu et dans la documentation). J’ai fait un constat, le constat qu’on lisait de la merde dans nos Magazines des années 90. En effet, bon nombre ne sont pas foutus de donner correctement le type de jeu. D’autres mettent des notes absolument incroyables à un titre qui même de loin ne sentait pas la perfection, à tel point que je vous en parlais dans un autre test, je salivais devant ce jeu. Mais après tout le premier Street Fighter (ou Fighters Street) n’était pas non plus une tuerie.

Mais ClayFighter fait fort, 25 ans après, j’ai l’impression que le titre n’avait tout simplement pas vu de QA. Comment pouvait-on laisser sortir un titre avec de pareilles inégalités entre les personnages, mais même entre les coups. C’est simple, le coup sauté vos tous les coups spéciaux ou coups forts. Il est capable de toucher lors de l’élévation, mais aussi lors de la chute, résultat double coup facile et double peine pour l’adversaire. Et puis ces hitbox de l’enfer, elles sont plus grandes que le personnage, mais beaucoup plus grandes. On peut quasiment se toucher d’un bout à l’autre de l’écran…

Pour le reste, le titre sur Evercade propose une gestion de la vitesse de jeu, de la difficulté, une histoire et 2 joueurs (impossible à jouer sur Evercade pour le moment). Clayfighter offre 8 personnages jouables seulement. Et pour finir sur une bonne nouvelle, on a ici le droit à la version Super Nintendo. Parce que bon la version Megadrive, j’ai beau être fan de la console de Sega, elle était affreuse.

Par Manoloben

Clayfighter, le test sur EverCade

On va vite oublier #Clayfighters et les magazines qui ont osé lui mettre plus de 90% à l'époque. Non je ne dénoncerai pas. #Evercade

A oublier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp