The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV, le test Nintendo Switch

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV, le test Nintendo Switch
Par Kuk

Payer un Carambar au Rédacteur

Préposé à la série The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel depuis la PSVita, je repars à l’aventure avec ce quatrième opus de JRPG au tour par tour désormais sur Nintendo Switch.

Alors qu’on pouvait encore (et ça se discute) conseiller le troisième opus pour ceux qui ne connaissaient pas la série, ce n’est absolument plus possible pour le quatrième. The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV est la suite directe du III que nous avons testé ici même. Les sombres machinations de certains dirigeants emmènent (trèèèès) doucement l’empire d’Erebonian vers une guerre contre la république de Calvard. Je ne rentrerais pas dans les détails du scénario pour ne rien spoiler (évidemment, ceux qui ont fini Trails of Cold Steel III savent de quoi je parle).
On reprend les commandes de la classe VII de l’école militaire impériale du lion. Vous dirigez d’abord, Juna Kurt et Altina, rejoint assez rapidement par Ash puis Musse. Ryan quant à lui vous rejoindra un peu plus tard.

Le système de jeu est en tout point identique à la série. Il s’agit d’un RPG au tour par tour assez classique. Vous avez diverses possibilités, mais pas de garde. Votre arme donne un coup normal. Vous complétez cette attaque par 2×2 types de coups spéciaux rattachés à deux jauges. Les craft et Scraft qui sont propres à chaque personnage se débloquent avec l’augmentation de niveau. Les arts sont eux liés aux quartz, des pierres, dont vous vous équipez. Les Master quartz et les quartz, vous donnent différents attaque ou sort de soutien basé sur les éléments (eau, feu, terre, temps, etc.).
Cette fois tous les emplacements de pierre sont débloqués sauf que vous devez les améliorer au moins deux fois pour recevoir les pierres les plus puissantes. Ce système est donc encore plus long que ce qui était proposé précédemment.
Les combats sont les mêmes depuis un moment et c’est tant mieux. C’est clairement le point fort de la série, car ils sont vraiment dynamiques et bien pensés. Il vous faudra vraiment faire attention et si vous attaquez sans réfléchir votre équipe finira vite décimée.
Comme tout bon JRPG japonais de multiple mini quêtes et possibilités vous sont offerts : pêche, cuisine, jeu de cartes, etc. En plus des différents niveaux à visiter, plusieurs donjons ont été placés dans le jeu, ainsi que des coffres qui donnent accès à un combat spécial pour certains membres de votre équipe.

Bref vous aurez fort a faire… et c’est la que ça devient compliqué. The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV manque cruellement d’écriture. On arrive à un 4e épisode qui tient sur le même file complotiste que les précédents et qui n’avance pas d’un pouce. Du coup, les développeurs enchaînent les rebondissements les plus improbables les uns avec les autres. Certaines situations sont complément incohérentes. Alors certes on est dans un JRPG, c’est un peu la marque de fabrique du genre, mais au bout de quatre jeux sur le même thème, on s’éternise plus que de raison. D’autant que quasiment tous les personnages des séries précédentes sont de la partie : Vous croiserez évidemment ceux de Trails of Cold Steel III avec des éléments de la classe VIII et IX et évidemment de la classe I, mais aussi, les anciens camarades de Rean de Trails of Cold Steel I & II, et si ça ne suffisait pas on à même droit à certains héros de la série précédente Trails in the Sky… À la fin, ce n’est plus un manuel qu’il aurait fallu, mais un bottin ! Du coup, le plaisir de jeu en prend un sérieux coup. Le fait que les longs dialogues n’ont pas été traduits en français ne facilite pas non plus.

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel pêche par une écriture qui cède à la facilité et aux incohérences et auxquels on a bien du mal à adhérer. Censée clôturer la série en apothéose, la pièce montée s’écroule sous le poids de la meringue et de la guimauve et en devient indigeste. Reste un jeu de rôle possédant un système de combat véritablement parfait et fonctionnel. Vous aurez donc un titre en demi-teinte, mais dans lequel on peut trouver quelques plaisirs dans l’exploration et les combats.

Passe-Temps !

Version testée : 1.02
Offert par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Dans la même catégorie :