Super Slime Rush, le test sur iOS

Super Slime Rush, le test sur iOS
Par Dova

Payer un Carambar au Rédacteur

Devenu un habitué des jeux iOS de chez Crescent Moon Games, après mes tests de Ears and Burgers (ici) et de One Escape! (ici) notamment, je m’attelle aujourd’hui à un soft qui promet du fun : Super Slime Rush. À première vue, il semblerait que ce soit un jeu se rapprochant du concept maintes fois récupéré de Ninja Warrior et MenuW9, à savoir du « parkour fun ». Voyons si le mot « fun » est celui qui nous viendra à l’esprit.

Description : Du potentiel en vue.

Le but de Super Slime Rush est très simple. Nous contrôlons une bille (dont le skin pourra être changé en en gagnant d’autres) qui devra aller d’un point A à un point B, en un temps donné, et en traversant une zone remplie d’obstacles. Ces derniers iront du simple trou, au rouleau compresseur, en passant par les marteaux suspendus… Le tout dans une 3D proche de celle de Super Mario 3DS. Les contrôles sont donc très simples : un joystick virtuel à gauche pour le déplacement et une zone tactile à droite pour sauter. Un double saut souvent salvateur est présent.

Graphisme : Vous avez dit baveux ?

Disons-le-nous tout de go, c’est moche. Mais vraiment ! Les couleurs sont certes flashy et appropriées au style de jeu, elles n’ont aucune nuance, aucune ombre, les lignes sont crénelées, les traits grossiers. La bille n’est pas toujours visible par manque de contraste entre elle et son support… Bref, ce n’est pas visuellement plaisant à jouer.

Gameplay : Dommage…

Malgré les graphismes un peu désagréables, le concept de Super Slime Rush me plait bien. Je peux lancer un run rapide, et vaquer à mes occupations. Les contrôles souffrent d’un souci bien connu des joueurs smartphone : le doigt gauche voyage sur l’écran lors des déplacements et finit par masquer l’action. J’ai donc décidé de connecter une manette, et ce fut ma meilleure idée. Ça devient beaucoup plus agréable à jouer, et pulvériser les temps devient un vrai jeu d’enfant. Je regrette néanmoins l’absence de vibration haptique, qui auraient été vraiment intéressante, surtout quand on voit la qualité de celles que Crescent Moon Games a intégrées à Ears and Burgers (testé ici).

Conclusion : Pas si fun que ça finalement.

Le fait de voir des couleurs si peu, de ne pas comprendre où est la bille, et de presque devoir jouer à la manette pour profiter de Super Slime Rush, le rend tout juste moyen. De plus, sans mode multijoueurs ça devient assez vite répétitif.

Crescent Moon Games est capable de très bonnes choses, mais signe ici un jeu tout juste moyen.

Moyen !

Version testée : 1.03
Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!