Ridge Racers, le test sur PSP

Ridge Racers, le test sur PSP
Par Manoloben

Sony nous avait déjà fait le coup avec la PS1, et proposait avec l’aide de Namco un épisode de Ridge Racer comme maitre étalon des capacités de sa console. La PSP n’échappe pas à la tradition. Introduction en image de synthèse pour nous mettre en appétit puis …

Arrive ce menu : World Tour, Single Race, Time Attack et Wireless Battle. Ça me change de mon dernier voyage sur Ridge Racer (c’était sur PS1). World Tour est bien sûr un mode carrière pour débloquer les voitures, les pistes, ou les circuits supplémentaires. Plus de 70 « étapes » sont proposées. Certains circuits sont (pour ceux que j’ai pu constater) des reprises des anciens épisodes. Côté voiture on aura du choix aussi avec quelques versions spéciales comme une Pac-Man.

Rigde Racer se joue un peu à l’ancienne avec ce fameux Drift qui vous permettra de gagner quelques secondes dans les tournants, et puis il y a ce boost aussi qui à l’instar d’un Burnout se charge lors des dérapages. Attention, on reste sur de l’arcade pure, donc rien de bien complexe. Le plaisir avant tout. D’ailleurs le titre n’est pas très difficile.

Vous aurez le droit à cette sensation grisante lorsque vous enchainerez un boost après plusieurs virages bien négociés, et le jeu vous remerciera en vous en mettant plein les mirettes avec de jolis effets « motion ».

Techniquement au top

C’est une énorme claque graphique sur PSP, enfin pour l’époque nous sommes d’accord. Cependant la vitesse aidant, c’est superbe. Vue interne – avec rétroviseur – et externe – avec de jolies réflexions sont proposées. L’impression de vitesse est bluffante, et la console ne fait jamais défaut. La bande son est usuelle de la licence, techno, techno, techno… on est très loin d’un Wipeout, mais bon… on dira que les voix digitalisées aident à oublier (ou pas).

Je veux aller plus vite :

Une très bonne expérience Ridge Racer jouable facilement en multijoueur jusqu'à 8. Même aujourd'hui il ne fait pas défaut!

Amusant !

Offert par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Dans la même catégorie :