Night Book, le test sur Xbox Series X

Night Book, le test sur Xbox Series X
Par Manoloben
🖶 Temps de lecture estimée : 3 minutes

Un nouveau Wales Interactive vient de tomber sur notre boite mail. Vous imaginez bien que j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir un nouveau film interactif. Certes Night Book n’est pas fait par mes chouchous (Dr. Dekker, The ShapeShifting Detective), mais est-ce qu’il démérite pour autant? On se lance dans cette petite nuit angoissante avec nos pantins d’un soir.

Night Book ne flaire pas le gros budget et il n’est pas traduit comme beaucoup de FMV (si vous voyez ce que je veux dire). Tout commence devant cet écran d’ordinateur, un pop-up s’ouvre et vous découvrez une femme dans sa cuisine, et un homme dans la chambre. Vous comprendrez bien vite qu’il s’agit de caméra de sécurité bien placée dans un seul et unique appartement. Ce PC sera votre seul élément pour « voir » ce qui se passe. Mais comme Night Book n’a pas beaucoup de moyens, ça sera plus suggéré qu’autre chose.

De fil en aiguille, vous découvrirez qui est notre hôte, son métier, son fiancé, son père etc. Vous découvrirez sa vie en tant que traductrice aussi, point essentiel de l’histoire (que je ne dévoile pas tant elle tient sur 1 heure). Mais toujours en restant devant ce PC (un peu comme dans Her Story) – Sauf quand le titre s’autorise sans raison à vous montrer les discussions par téléphone. A l’instar d’un Night Trap, l’épisode continue à tourner sans vous (NDR : une option est disponible pour mettre en pause les choix), puisque vos choix sont à faire en un temps imparti.

Certains n’ont qu’un impact mineur, voir même ils vous montreront de faux raccords (je pense aux clés sur la porte par exemple). La preuve qu’ils n’ont aucune importance. D’autres vous amèneront à l’une des 6 fins du titre. Mais je n’ai pas eu le courage d’en faire plus de deux. Non pas que le titre est totalement mauvais, mais c’est convenu et sans aucun artifice visuel. Et la possibilité de passer les scènes déjà vues ne m’avait pas l’air de fonctionner pour certaines scènes qui j’imagine avait une ou deux phrases différentes.

Cependant on félicitera certains acteurs qui tentent vraiment de jouer le jeu dans ce petit « conte de la crypte » qu’est Night Book. Ce n’est pas le cas de tous malheureusement.

Petit plaisir supplémentaire, certaines scènes sont en français, puisque les protagonistes jouent des personnages parlant français \o/

Très convenu, très court aussi. Night Book propose un moment de douce horreur. Rien de bien effrayant, juste une ambiance pas trop mal rendu. A faire si vous en avez l'occasion, la question est plus du prix qui est bien plus cher qu'une séance de cinéma.

Plaisant !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!