Guardian Force, le test Switch

En ce moment, les fans de shoot them up rétro et en particulier ceux de la série Cotton sont particulièrement gâtés. De nombreux titres plus ou moins anciens se voient en effet portés sur Nintendo Switch, inclus la tryptique Cotton Guardian Force Saturn Tribute. Cette dernière rassemble les jeux Cotton 2, Cotton Boomerang et Guardian Force. C’est sur ce dernier, à l’époque développé et édité par le studio Success, que nous allons nous attarder ici.

Worlds of Tanks avant l’heure !

Guardian Force est un shoot them up initialement sorti en arcade puis sur Sega Saturn, et vous permettant de diriger un tank, seul ou à deux joueurs. Le genre en tant que tel, bien que pas totalement nouveau (Aurail, Trax, Assault…), est assez original. L’attrait principal tout comme le challenge du titre proviennent donc de son gameplay : deux touches pour faire pivoter la tourelle dans un sens ou dans l’autre, et une autre pour tirer.

Cette dernière déclenche à la fois la mitrailleuse du tank, toujours orientée dans le sens du scrolling, et l’arme évolutive de la tourelle. Une pression simultanée des deux touches de rotation de la tourelle déclenche le lancement d’une arme spéciale, la « bombe » en quelque sorte – à la différence près qu’elle varie ici en fonction de l’attirail équipé.

La tradition avant l’heure…

Car oui, en fonction de options ramassées, le type de tir de la tourelle pourra varier. De ce point de vue, la diversité est de mise : tir multidirectionnel, boule de puissance absorbant les tirs ennemis, laser à spectre réduit mais surpuissant, missiles additionnels… Il faut donc compter quelques parties avant de pouvoir manier le tank correctement. Mais une fois la bête en main et l’affectation de touches configurée de la manière la plus efficace, notamment via les gâchettes, ça se passe plutôt bien.

Le détail qui fait mal, tout de même, est l’absence de possibilité de jouer façon twin stick (un stick pour la direction, l’autre pour le tir de la tourelle). Certes, le jeu d’origine n’a pas été conçu de cette façon. Mais réaliser ce test juste après celui du portage Gleylancer qui avait justement intégré cette mise à jour de gameplay, ça fait mal.

Le néo 16-bit avant l’heure…

Au niveau de la réalisation, Guardian Force appartient à cette catégorie des « super titres 16-bit », comme il y en a eu plusieurs sur Saturn et Playstation 1ère du nom. A savoir des graphismes en 2D typée Megadrive, mais exploitant la puissance de son nouveau super avec des sprites imposants et des effets de lumière ou de zoom en pagaille. Le scrolling est réellement multidirectionnel : vers le haut, vers la droite, en diagonale, vers le bas…

Ce point apporte une variété agréable manette en main, et force à changer directement la direction de la tourelle. Là encore, le fait de diriger un tank impacte le gameplay de façon significative. L’environnement ne fait pas seulement office de décor sous les combats. Vous devrez régulièrement slalomer entre les différents bâtiments et autres obstacles au sol, inclus les carcasses de certains ennemis.

Le recyclage avant l’heure !

La direction artistique demeure très militaire, très robotique et surtout très classique. Guardian Force exécute bien mais ne réinvente rien. Sorti à la même période que des titres tels que R-Type Delta ou Radiant Silvergun, le jeu est même clairement un cran en-dessous des standards de l’époque. Certains boss semblent directement issus de Raiden, tels que les Mecha polymorphes.

Sur le plan sonore, c’est un peu la même chose. Les musiques oscillent entre l’épique inspirant et d’autres choix plus étranges, telle que la reprise éhontée (Remix ? Inspiration ?) du titre Misrilou (oui oui, le thème principal du film Pulp Fiction). Il semble que les gardiens du Copyright n’aient pas été conviés aux festivités.

Le spleen avant l’heure…

En terme de scénario (ça vous intéresse vraiment ?), l’empire malfaisant Hammerbolt a mis en place des armes de destruction massive mélangeant technologies et paranormal. Vous appartenez au groupuscule rebelle chargé de les en empêcher, à bord de votre char transformable M22. Là encore, ça fonctionne mais ça ne va pas chercher bien loin non plus.

Le sentiment que l’on éprouve en jouant à Guardian Force est ainsi partagé. D’un côté, on a la sensation de se retrouver face à un titre certes pas extraordinaire mais plaisant et original, ce qui peut en l’état constituer un très sérieux atout. Mais de l’autre et au fil des parties, on se rend finalement compte que sa construction consiste à compiler divers éléments d’autres jeux ou d’autres séries, qui plus est sans réel moment d’éclat.

Le moindre effort avant l’heure ?

Si l’objectif de ce test est de vous donner une idée de Guardian Force en général, celui-ci doit également inclure l’évaluation du portage en particulier. Et de ce point de vue, le constat est un peu… fainéant. Possibilité d’élargir l’affichage, filtre anti-aliasing basique, retour en arrière (limité dans le temps), scores en ligne et sauvegarde à tout moment. Et c’est à peu près tout.

La difficulté est réglable. Le jeu propose jusqu’à neuf Continues mais pas de Freeplay. Dans un sens, vous aurez le plaisir de retrouver voire de découvrir un titre finalement pas si répandu car uniquement sorti au Japon, dans son jus originel. Mais si vous en attendiez plus, le titre étant vendu seul au prix de quinze euros ou à environ quarante euros via la compilation Cotton Guardian Force Saturn Tribute, l’addition pourrait sembler un peu salée. A moins, peut-être, que votre coeur ne chavire pour les superbes éditions physiques disponibles chez Strictly Limited Games, et notamment celle-ci.

Avis sur Guardian Force

Guardian Force est un titre qui commence par surprendre avec son gameplay original, son ambiance plutôt unique et son challenge relevé. Mais ce vent de fraîcheur s'estompe rapidement, une fois ses marques prises et les inspirations identifiées. Un bon jeu, donc, ni plus ni moins.

Guardian Force

Plaisant !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Trailer de Guardian Force

Images de Guardian Force

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 31,03 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!