CRYSTAR, le test sur Switch

NIS America édite aujourd’hui un action-RPG sur Nintendo Switch, du nom de CRYSTAR et réalisé par la société FURYU CORPORATION. Bien que cette dernière soit assez peu connue en Europe, elle a été remarqué pour ses récents titres dont Monark et surtout Caligula Effect 2, testé ici même. Il est donc normal qu’Air-Gaming se penche sur cette dernière production. Cette fois-ci, vous devez vous frayer un chemin à travers le « Purgatoire » afin de sauver votre sœur. Le tout en utilisant le pouvoir de vos larmes pour vaincre et purger les spectres et les revenants, puis purifiez leurs tourments avant qu’ils ne vous submergent de chagrin.

Un univers de midinette sombre

L’univers de Crystar est assez sombre. Rei et sa sœur se retrouvent aspirées dans un monde parallèle appelé le « Purgatoire ». Attaquée par des monstres, Rei découvre ses pouvoirs cachés. Mais elle en perd le contrôle en plein combat et tue accidentellement sa sœur. Rei est alors recrutée par deux mystérieuses et inquiétantes jeunes filles, qui se présentent comme les « Managers du Purgatoire » . Elle doit désormais servir en tant que « Executor » et débarrasser le Purgatoire des monstres. En échange, on lui promet que sa sœur sera ramenée à la vie.

Globalement, il s’agit d’un action RPG type Ys (notamment Ys IX sur Switch ou Ys VIII sur PsVita). Au départ, vous incarnez donc Rei, mais vous serez progressivement rejointe par trois autres jeunes filles. Les 4 personnages sont sélectionnables en cours de jeu. Chacune ayant une arme et un style de combat particulier, comportant un coup faible et un coup un peu plus fort. Vous aurez accès a quelques coups spéciaux, à sélectionner. Une jauge permet également de faire appel aux gardiens de vos combattantes, soit pour renforcer leurs attaques, soit pour réaliser une attaque encore plus violente.

Globalement, le rendu dramatique de ces combats vient de mini-scènes scénarisées qui dévoilent les épisodes tragiques des quatre protagonistes. Les âmes humaines transformées en monstre ne sont pas en reste non plus, et donnent vraiment une atmosphère tragique au jeu.

Un action RPG répétitif mais plutôt sympathique

Les Donjons sont vraiment superbes (bien que l’un d’entre eux soit très sombre), et offrent le beau rendu d’un monde onirique en pleine déconstruction. On se balade au milieu de blocs de pierre ou de bâtiments qui flottent dans le ciel. Par contre, il s’agit tout de même d’un jeu à couloir. Il vous est impossible de sauter dans le vide, ou d’une passerelle à l’autre.

Vous croiserez plusieurs variétés de monstres qui sont des âmes en peine. Ceux-ci ne sont pas très nombreux, à l’exception de leurs montées en puissance et de leurs changements de couleurs. Mais leurs modes d’attaques et leurs comportements sont suffisamment variés pour générer des combats diversifiés.

Entre chaque série de Donjons, vous retournez dans votre chambre. En pleurant sur les souvenirs des âmes vaincues, vous récupérez des objets que vous pouvez améliorer en les associant entre eux. Dans le même temps, vous pourrez consulter les informations glanées sur ce monde, vos ennemis, etc. Vous avez même la possibilité d’écouter les musiques du jeu, qui sont globalement de très bonne composition.

N’Ys est pas

Plutôt sympathique, le titre est tout de meme un peu trop cher pour ce qu’il propose . De plus cette adaptation Switch souffre pourtant de défauts techniques bien trop visibles. On note un clipping des décors assez présent. La gestion de la caméra est plus problématique, une vraie calamité. On doit continuellement l’ajuster. Pour ne rien arranger, les ennemis ont tendance à disparaître quand on place la caméra de leur côté, tout du moins dans la version portable (ce problème n’est étrangement pas présent quand le jeu est utilisé en version docké).


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Avis sur CRYSTAR

Crystar est un jeu sympathique, mais assez limité techniquement avec ses couloirs à rallonge et sa programmation parfois approximative (aliasing et caméra). Pourtant, grâce à un design des décors particulièrement inspiré, il parvient à l'illusion d'un monde ouvert. Son thème principal est également réussi, parvenant à traiter des sujet finalement assez graves et touchants. Bref, Crystar est jeu qu'on conseille aux amateurs d'action RPG, si les couloirs et la répétition des combats ne les rebutent pas. Peut-être qu'une version sur support techniquement un peu supérieur, PS4 ou Steam par exemple, serait plutôt à conseiller.

CRYSTAR

Passe-Temps !

Version testée : 1.02
Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Trailer de CRYSTAR

Images de CRYSTAR

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 31,03 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!