Buissons, le test sur Switch

Curieux nom que Buissons pour un jeu? D’expérience, je peux vous dire que ce n’était pas très malin d’appeler son jeu par un nom aussi commun, le référencement va être compliqué! Mais bon, comme on dit, l’habit ne fait pas le moine, et ici aussi le titre « sérieux » ne dit rien sur le jeu en lui-même. Et pourtant, sous ce buisson, ils s’en passent des choses, laissez-moi vous expliquer!

Une histoire de guerre et pet

Vous voyez où je veux en venir? Oui, vous le quarantenaire qui avait vécu les années « Les Nuls », vous avez bien compris que je parlais de « Pet », l’élément odorant. Dans Buissons, le pet est l’élément primordial, il est au centre de tout et la seule et unique action qui peut avoir une incidence sur le jeu. Vous ne me croyez pas? Laissez-moi vous expliquer ce principe de fou!

Buissons est un jeu uniquement multijoueur local, de 2 à 4 joueurs vont s’affronter dans une arène de la taille de votre écran. Ici pas de scrolling, pas de 3D (enfin, c’est sûrement de la 2D fait sur de la base 3D, c’est comme ça désormais!). On est dans notre plus simple appareil, du pixel-art mignon qui met en scène des buissons, des arbres, un nain de jardin ou encore un chasseur. Vous, vous jouez un Buisson parmi les buissons. Au début de parti, on vous indiquera gentiment qui vous êtes, retenez le bien, car comme au Bento, ça va bouger! Pour gagner, simple, il faudra être le dernier Buisson vivant.

Mais c’est quand qu’on parle de pet?

Maintenant, on est dans le paragraphe foireux, source d’inspiration pour les scatophiles en puissance. Dans Buissons, votre seule arme est le pet. Il va falloir péter au sens littéral(mais virtuellement, on n’est pas des sauvages) sur vos amis qui jouent avec vous dans la même pièce. C’est déroutant, heureusement le pet est limité à un par jour/nuit. Ça le rend d’autant plus important, un pet mal engagé, et c’est l’accident! Bref…

Bien évidemment le pet nécessite d’être au corps à corps pour être efficace, mais comment savoir qui est qui dans une forêt de buissons? Certains sont aventureux et osent se déplacer à découvert le jour. Afin de tenter, on imagine, de débusquer le buisson qui ne bouge pas. D’autres attendront la nuit, au risque de ne plus savoir qui ils sont au lever du soleil, sachant que le pet nocturne est aussi très aléatoire et souvent peu efficace. Faut-il jouer à découvert, à couvert, être un campeur, un coureur, un péteur? Tant de question sans réponse. Mais ce n’est pas fini… il y a encore quelques règles pour rajouter un peu de sauce piquante au gameplay.

Le bon chasseur et le mauvais chasseur

Vous connaissez bien sûr la différence, dans Buissons on est plutôt sur un mauvais chasseur. Cet homme à tendance rester camper au milieu de la map en tournant sur lui-même. Mais il a la gâchette facile, le moindre pet le fera tirer droit devant, et si par malheur un de vos amis était là, et bien c’en est fini de lui. Il aime aussi capturer les buissons qui le collent un peu trop, ce qui rend les mouvements quelques fois compliqués. Et oubliez tout de suite de tenter de prendre position façon Dust dans Counter Strike, les oiseaux vous dénonceront aussitôt. Reste la météo qui pourra jouer avec vos nerfs, en mettant le feu aux buissons.

Mais est-ce que ça marche?

Buissons fonctionne bien, les règles s’expliquent en 35 secondes, la maniabilité est crème, ce n’est pas compliqué. Par contre il n’est pas adapté à tous les joueurs. Il faut un minimum de mémoire photographique et surtout ressentir son déplacement, car lors des phases de nuit alors qu’on ne voit rien, ça peut devenir vite compliqué. Pour les joueurs qui en sont dépourvus, Buissons donnera l’impression d’être inaccessible. Dans le cas contraire, c’est un bon petit jeu apéro qui se relancera facilement pour une revanche bien méritée.

PromoMeilleure Vente n° 1
Wargame : European escalation
  • Classification PEGI : ages_16_and_over
  • Plate-forme : Windows Vista
  • Editeur : Focus
  • Date de sortie : 2012-02-23
PromoMeilleure Vente n° 2
Orb Gaming- Système de Jeu vidéo, 1002186, Beige, Rot
  • Retournez dans les années 80 avec cette merveilleuse console de jeu rétro. Il a l’apparence et la convivialité de nos consoles de jeu d’autrefois. La console rétro se connecte à votre téléviseur moderne via le câble RCA et vous pouvez choisir parmi plus de 400 jeux 8-bit. Avec les 2 commandes manuelles, il y a aussi beaucoup de plaisir en mode multijoueur pour de nombreuses heures d’action. Préparez-vous pour de grands jeux de tir, d’arcade, de puzzle et de sport. C’est un jeu nostalgique à son meilleur. Le câble de connexion TV (RCA) et le câble d’alimentation sont inclus.
  • plus de 401x jeux 8-bit
  • Contrôleur 2 pour le mode multijoueur
  • Câble RCA pour le raccordement direct à votre téléviseur
  • Design nostalgique

D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Mis à disposition par l’éditeur : Non
Picture of Manoloben

Manoloben

Enfant des années 80, joueur jusqu'au bout des doigts. Si vous retrouvez du Julien Clerc dans ce texte? Bravo! Amateur de RPG (tout type) et clairement fan de Sega. Manoloben reste un touche à tout. GP32, NeoGeo Pocket, N-Gage et aujourdhui Evercade sont passées dans ses mains.

Disponibilité

Age conseillé

Nombre de joueurs

Thèmes

Testé Sur

Editeurs/Auteurs

Buissons a demandé 1 an de développement pour une personne pour le développer. Au dernière nouvelle, il n'était pas rentré dans ses frais :'( quelle tristesse! (3400 Copies vendues sur Steam+Switch)

Avis sur
Buissons

★Excellent★

Un jeu uniquement multijoueur à posséder dans un coin de sa Switch. Il pourra être sorti à toutes les bonnes occasions, même si malheureusement il ne peut pas plaire à tout le monde.