Gurumin : une Aventure Monstrueuse, le test surPSP

Gurumin, une aventure monstrueusement… sympa ! Voici que débarque sur PSP un jeu d’action-RPG complètement inattendu. Maquillée sous les traits d’un jeu à la Zelda pour les petits, le studio de développement japonais Falcom nous propose une aventure réellement dépaysante. Un titre sans doute unique dans la logithèque PSP européenne.

Palin, une jeune fille rousse aux nattes virevoltantes et au caractère bien trempé est en vacances chez son Grand Père. Ses parents, explorateurs, sont affairés ailleurs. Et la gamine s’ennuie, s’ennuie… Jusqu’au moment où elle découvre une bande de monstres qui hantent les abords de sa petite ville. Des monstres gentils, qui ne demandent qu’à vivre en paix. Oui mais voilà, tout ne se passe bien évidemment pas comme cela. Une armée de spectres dévaste les habitations de ces fantômes et sème le chaos dans la région entière. Des changements invisibles aux yeux des adultes, qui ne se doutent pas encore du danger qui les guette.

N’écoutant que son courage, Palin décide de restaurer l’ordre des choses toute seule. Eh bien, oui, non contents d’être gentils, les fantômes du village sont en plus de belles poules mouillées ! Ces derniers lui permettent tout de même d’accéder à une arme dévastatrice, genre d’Excalibur local : une foreuse ! Ne riez pas, l’arme est efficace à souhait et, en plus, vous aurez tout loisir de la « booster ».

Notre amie Palin est extrêmement agile. En plus de courir et de sauter gracieusement dans tous les sens (elle court sur les murs façon Matrix, s’accroche aux parois à la Lara Croft), elle dispose d’un sens de l’art du combat inné. Vous pourrez effectuer des coups spéciaux tous plus impressionnants les uns que les autres (on se croirait parfois dans Soulcalibur !) et, rapidement, on constate que Gurumin : une Aventure Monstrueuse est un titre qui ne s’adresse pas qu’aux enfants. Dites vous que la seconde attaque spéciale apprise nécessite d’exécuter une combinaison de type Carré, cercle complet avec le pavé directionnel et Croix !

Autre indice qui laisse supposer que le jeu peut convenir à un public plus adulte que l’habillage général ne le laisse supposer : les dialogues. Non pas qu’ils soient vulgaires, loin de là. Mais certains d’entre eux sont savoureux et l’effronterie de Palin ne manquera pas de décocher quelques sourires. Les répliques et les comportements de certains monstres et spectres, profondément débiles, valent eux aussi le détour. A noter que les dialogues, justement, sont intégralement en français, aussi bien pour les textes que pour les voix.

Classique ? Moins qu’on ne le pense !
Le déroulement de Gurumin : une Aventure Monstrueuse se fait de manière on ne peut plus classique. Votre progression générale se fait sur une carte du monde en 3D et de nouveaux lieux se déloquent régulièrement, lorsque vous avez battu le bon boss, parlé au bon monstre, etc. L’exploration de donjons, elle non plus, ne révèle aucune grande surprise. Les niveaux sont bien construits et il vous faudra être bien attentifs aux moindres détails dans les décors. Certains d’entres eux sont destructibles et peuvent cacher argent, objets ou, plus important encore, leviers de porte.

Chaque fin de niveau est sanctionnée par un boss ou sous-boss. Vos performances sont notées, en fonction du nombre de trésors trouvés, d’ennemis tués, etc. On est incité à refaire les donjons pour obtenir la plus grosse médaille (qui pourra être par la suite échangée contre d’autres choses) et toujours plus de « bidules » : ce sont des objets laissés par les spectres et qui vous permettront de façonner les vôtres. A collecter, aussi, de la monnaie sonante et trébuchante : elle vous permettra d’acheter des objets aux village ou des améliorations pour votre équipement. Et c’est là qu’on viendra chercher un peu d’originalité.

Par exemple, vos oreilles de chat vous permettront, au niveau 1, d’indiquer les coffres dans le donjon. Au niveau 4, elles multiplieront par 1,2 vos points de dégâts. Déjà plus intéressant ! Vos lunettes, quant à elles, vous permettront de nager sans risques dans les eaux les plus profondes dès le niveau 2. Le Kit Vampire proposera, dès le niveau 1, de vous restaurer des points de vie en cas de coup critique. Et, en niveau 4, de réduire de 50 % vos dommages encaissés. Mais vous aurez bien du chemin à faire avant d’en arriver là. Il y a ainsi 14 objets uniques « upgradables » du niveau 1 au niveau 5. Ce, sans compter les objets courants, les costumes et, enfin, les éléments (feu, électricité…) qui viennent améliorer le potentiel de destruction de votre foreuse.

Nous avons gardé le meilleur pour la fin : la réalisation technique, qui est d’excellente facture sur PSP. C’est beau, c’est propre (à noter tout de même, un aliasing prononcé à certains endroits), la 3D est colorée, l’ambiance sonore guillerette et les voix on ne peut plus convaincantes. C’est simple, parfois on a l’impression de se retrouver devant un dessin animé à la télévision. A ce propos, l’aventure est entrecoupée de scènes animées bien sympathiques. Il y a bien quelques bogues ça et là, mais rien de rédhibitoire. Les plus grincheux pointeront du doigt la répétitivité de certains décors ou quelques angles de caméra peu judicieux. Rassurez-vous, concernant le dernier point cela n’arrive pratiquement que dans les couloirs étroits. Vous pouvez d’ailleurs manipuler la caméra à votre guise à l’aide des boutons L et R.

Gurumin : une Aventure Monstrueuse

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Les meilleures Stockage

Les meilleures Précommandes

Les jeux sûrs et pas cher

Accesoires testés et approuvés

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!