Blackwind, le test sur Switch

Développé par le studio Drakkar Dev, édité par Blowfish Studios et Gamera Game, Blackwind vous place aux commandes d’une armure mécha armée entre autres de sabres lasers et d’un canon. Lors d’un voyage interstellaire, le vaisseau du Dr Hawkins subit une attaque et commence à se crasher vers la planète Medusa-42…

War au pays d’Evangelion

…Son fils James étant à bord du vaisseau, le Dr Hawkins prend la décision de l’enfermer dans la surpuissante armure « Battle Frame » et de l’expédier sur la planète. Sain et sauf, James va cependant vite découvrir que la planète Medusa-42 subit de plein fouet une invasion Aliens. Et ainsi commence l’aventure de Blackwind.

Bien qu’à la fois l’univers et le point de vue du joueur en soient totalement différents, l’expérience offerte par Blackwind rappelle fortement celle d’un autre jeu célèbre : Darksiders, et le premier épisode en particulier. Traverser le monde Blackwind consiste ainsi à alterner des phases de plateforme ou puzzle jamais très compliquées, et des combats en masse en utilisant des combos et autres fatalities.

Que quelqu’un lui prenne le micro !

A la fois acérée, stylée et plutôt agressive, même la patte graphique du jeu rappelle le bébé de THQ Nordic. Au niveau de la narration et de l’ambiance, par contre, c’est une autre histoire. D’un côté, l’atmosphère spatiale et alienesque au possible est directement accrocheuse. Les différents effets sonores sont plutôt réussis, la voix artificielle de l’IA de l’armure (rappelant les beaux jours de Starcraft) en tête.

De l’autre, le scénario est assez plat et franchement pas passionnant. L’un des principaux problèmes du titre vient sans aucun doute de son protagoniste principal : un ado aussi inintéressant que caricatural, à la langue aussi pendue que répétitive. Béni le programmeur ayant intégré l’option de mettre le volume de ces dialogues à zéro, et maudit le scénariste ayant jeté à la poubelle l’idée d’une armure muette. La qualité des musiques alterne entre le reposant ou l’épique, et les thèmes des combats vite agaçant, la faute à des boucles de gimmicks beaucoup trop courte.

Toi tu découpes, et moi je regarde ?

Blackwind propose trois modes de difficulté, assez bien dosés. Originalité : il intègre un mode coop. Enfin, c’est vite dit. Assez tôt dans le jeu, vous découvrez qu’un drone (la tête) peut se détacher de l’armure. Ce drone fait office de petit vaisseau volant pouvant tirer des projectiles et explorer certains passages étriqués. L’armure, de son côté, se retrouve alors amputée de certaines capacités telles que le double saut et le tir de projectiles.

Cette séparation en deux éléments vient nourrir le fonctionnement de certains casse-têtes, et constitue surtout la base du mode deux joueurs. Le premier contrôle alors l’armure, et le second le drone. Très franchement, on se retrouve alors face à un mode coopératif similaire à celui de Mario Odyssey ou Mario Galaxy, quand le premier joueur contrôle Mario et l’autre fait voler Cappy la casquette ou tire sur des étoiles. Fun dix minutes, mais surtout anecdotique, notamment pour le second participant. Autant considérer que Blackwind se parcourt en solo.

A la recherche du bouton Zoom

Le jeu intègre également un arbre de performances plutôt bien conçu, et séparé en plusieurs sections. Tout d’abord, les améliorations directement liées à votre armure, telles que sa résistance ou ses possibilités de déplacement. Ensuite, celles relatives aux armes (nombre de tirs simultanés, puissance des épées laser, pose de bombe…) et aux combats (coups spéciaux supplémentaires), et ce à la fois pour le corps de l’armure mais aussi le drone détachable. Enfin, le dernier onglet concerne les capacités spéciales, telles que le Black mode – la possibilité de contrôler l’espace-temps et surtout d’être temporairement surpuissant, littéralement le mode rage de Darksiders.

Le moteur 3D du jeu est assez basique pour ne pas dire un peu vieillot. Il fait le job, et la direction artistique est plutôt réussie. Par contre, il impacte aussi la jouabilité avec des défauts d’un autre temps, à savoir divers bugs de texture et une réactivité approximative, sources d’imprécision et de frustration. Par exemple, les sauts plus longs juste après un rush sont un vrai calvaire en terme de timing. Dans le même ordre d’idée, il est impossible au joueur de gérer la caméra. Souvent ça marche, parfois les angles de caméra sont agaçants et le point de vue choisi dessert l’action.

Le côté défouloir de Blackwind fonctionne franchement bien. On peut regretter une certaine répétitivité des combats et le fait parfois de se retrouver très vite submergé d’ennemis. Malgré tout, le titre intègre des phases de pause efficaces, et offre régulièrement des combats de « demi-boss » assez mémorables. Toutefois, il ne propose pas de système de carte à proprement parler. A l’extérieur, il n’y en a d’ailleurs aucune. A l’intérieur des bâtiments, seule une vue partielle de la carte est visible, en fonction de votre emplacement. Les environnements étant plutôt simples, ce point est rarement gênant.

D’autres bonus sympathiques sont également présents, telles que la possibilité de collecter de nombreuses apparences d’armures différentes. Et terme de durée de vie, le jeu se veut plutôt équilibré, autour de huit heures. Comme d’habitude pour ce genre de jeu, vous pouvez en enlever deux en ligne droite, ou en ajouter trois si vous souhaitez découvrir tous les secrets de Blackwind. Un titre qui reste sympathique en tous points et à prix très correct, même s’il n’innove en rien.

Avis sur Blackwind

Amateur de mechas, de labyrinthes jamais trop compliqués et de combats un tantinet bourrins ? Alors Blackwind vous offrira une expérience satisfaisante même s’il n’innove en rien. Pour les autres néanmoins, le titre sera sûrement plus dispensable.

Blackwind

Plaisant !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Trailer de Blackwind

Images de Blackwind

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 31,03 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!