Pocket Rumble, le test sur Switch

Pocket Rumble, le test sur Switch

J’avais pourtant envie d’y croire. Souvenez-vous, je vous parlais de Pocket Rumble il y a déjà 6 ans dans la V1 de Air-Gaming. À l’époque, le Kickstarter était réussi, les promesses faites pour une version Neogeo Pocket Color gratuite, travaillée par Thor (rtb7). 22 personnages prévus, pléthore de DLC et un style Neogeo Pocket Color qui ne pouvait que me plaire. Bon 4 ans plus tard c’est la déconfiture. Une version Steam toujours en Early Access est mort-vivante, une version Switch sortie d’on ne sait où en 2018. 8 personnages sur les 22 prévues, pas de DLC… OK, il y a eu un hold-up.

Dommage, le jeu voulait changer un peu la donne en proposant une barre de vie de 12 points. Des coups spéciaux accessibles comme des coups classiques. Et surtout une grosse nouveauté une barre de frame pour aider les plus mauvais à voir plus clair dans ce principe de jouer à un jeu à la frame près. Dans les faits, bien que le netcode soit bon (on peut jouer en ligne, et il y’a encore du monde aujourd’hui). On obtient un jeu bancal, pas équilibré, mignon, mais pas inspiré. On voit même des vidéos de combo létales sans que le gars en face ait pu faire quelque chose.

Par Manoloben

Pocket Rumble, le test sur Switch

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Résultat, mon côté chevaleresque voulait vous prévenir. Oubliez Pocket Rumble, il n'avancera jamais, oublié par ses propres créateurs. D'ailleurs même la version de rtb7 n'est plus de ce monde. Tout au plus, un POC a été proposé et le retrouver sur la toile n'est pas évident. On se penchera plus sur Samurai Shodown! ou Gals Fighters qui viennent de sortir si l'on a vraiment une fringale de Neogeo Pocket sur Switch.

Note: