Fobia, le test sur Switch

Fobia, le test sur Switch

Donner accès à tout un chacun à un moteur 3D/2D pour qu’il puisse réaliser son rêve d’être développeur de jeux vidéo n’est pas une bonne idée. Fobia fait parti de ces titres qui doivent revenir à la planche à dessin. En l’état même à 2 euros on peut considérer que c’est une insulte pour le joueur que de proposer ce titre ainsi.

En effet, Fobia proposera un Limbo-Like, sorte de monde horrible fait de casse-têtes qui en cas d’échec vous amène à une mort certaine. Sauf que Fobia, c’est une maniabilité désatreuse – à un bouton faut le faire. Une physique aléatoire – un cailloux ne roulera pas deux fois à la même vitesse, dans un des cas s’en échapper est impossible. Un environnement sonore glauque – le même « crac » est utilisé PARTOUT. Mais ce n’est pas fini, pour vous achever, vous avez une histoire qui s’évapore dans les trentes premières secondes et une durée de vie d’une heure vous crachant au visage. Bon en même temps, je n’aurais pas voulu y jouer plus longtemps.

Par Manoloben
Version testée : 1.0.0
Offert par l’éditeur : Non

C'est le premier jeu de TapTeek, une équipe composée de deux personnes. Aucun des deux ne doit être Game Designer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

#Fobia c'est 2 euros mal dépensé. Autant économiser et acheter #Limbo ou #Inside. Au moins vous aurez des vrais jeux.

A oublier