Jay and Silent Bob: Mall Brawl, le test sur Switch d’un jeu NES

Jay and Silent Bob: Mall Brawl, le test sur Switch d’un jeu NES

Jay et Silent Bob, ça ne vous dit rien? Ou vaguement? C’est pareil pour moi, je ne comprenais pas d’où venaient ces deux noms. Visiblement, ce sont deux personnages ayant à leur actif de très (trop) nombreux films. La plupart n’ont surement pas vu nos devantures de cinéma. La plupart, oui, mais l’un d’eux était une révélation pour beaucoup de monde : Dogma. Et ouia, Dogma est un des films de la série Jay et Silent Bob…

Alors, d’un coup, Jay and Silent Bob: Mall Brawl devenait pour moi beaucoup plus proche. Même si nos protagonistes épousent une vie que personnellement je n’humecte pas (vendeurs de weed), faire un jeu sur eux était culotté. Alors en faire un sur NES… c’est digne d’un délire sous acide. Bon, ayant personnellement loupé la vente Limited Run de la version NES, je me suis rabattu sur une édition numérique fraîchement téléchargée sur la Switch. Ce titre se veut le descendant direct de Double Dragon 2 ou Renegade (River City). Double Dragon 2 sur NES est un de mes jeux favoris sur la console, jouable et appréciable encore aujourd’hui avec une richesse de gameplay juste incroyable pour l’époque. Pour River City, à part un essai trop rapide sur 3DS, je ne le connais pas. Je sais juste que Scott Pilgrim (que j’adore avec son aspect RPG) s’en inspire aussi.

Donc j’avais deux bonnes raisons de passer du temps sur Jay et Silent Bob : Mall Brawl. Bon… comment dire, je dois me faire trop vieux. J’ai l’impression qu’ils ont oublié la phase de QA, ou qu’ils ne s’adressent qu’aux joueurs chevronnés? Pour moi, les développeurs n’ont pas compris que pour qu’on prenne du plaisir, il ne fallait surtout pas que le jeu paraisse déséquilibrer. Ici, on parle de priorité ou de frame mal gérée. Mon pire ennemi a été cet homme en skate, qui une fois tombé au sol, remonte dessus en 1 centième de seconde, et qui dans le centième suivant me met une rouste. (J’exagère peut-être un peu … mais bref c’est rapide)

Alors oui, le titre propose des coups similaires à un Double Dragon 1 (coup de poing ou pied, saut et coup aérien, prise), mais on est loin de la richesse du Double Dragon 2. Résultat, il n’y a pas de finesse. Certes, on a des armes à ramasser, mais on distingue à peine ce que c’est. Et les boss pour certains sont juste pétés (l’homme à cheval rahhh). Comme ils ont voulu nous montrer qu’il était fan de BattleToads et de cette « *%*ù!>$ » de phase sur l’engin volant qui a dégouté tant de monde. Ils se sont dit qu’ils allaient faire la même en caddie… Avec à chaque mort un retour en début de zone… bah oui, pourquoi ne pas aller à fond dans la connerie.

Par contre, je critique, mais le titre offre une panoplie d’ennemis marrants, des décors très jolis à foison, et des boss amusants avec une bande-son 8 bits de qualité. Mais je cherche encore l’aspect Renegade, n’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous le retrouvez, je voudrais bien mourir moins bête.

Par Manoloben

Jay and Silent Bob: Mall Brawl, le test sur Switch d’un jeu NES

Sur le contenu, ils n'ont pas été radins, si vous pouvez passer outre certaines difficultés, ce #JayAndSilentBobMallBrawl devrait vraiment plaire aux fans de #BeatThemUp #8bits.

Amusant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur email