Def Jam Fight for NY : the Takeover, le test PSP

Def Jam Fight for NY : the Takeover, le test PSP
Par Olivier B.
🖶 Temps de lecture estimée : 3 minutes

Def Jam Fight for NY : the Takeover est le second titre de la série Def Jam, mais le premier à sortir sur PSP. Et cela se ressent tout de suite, le jeu de combat de rues d’Electronic Arts propose un contenu particulièrement riche. La règle, elle, reste la même : pas de règles !

Au total, ce ne sont pas moins de 68 combattants qui sont alignés. Tous ne sont bien entendu pas disponibles d’entrée de jeu : il faudra les débloquer. Il en va de même pour les différents lieux proposés, au nombre de 24 (ghettos, rues mal famées, port, etc.). Au niveau des techniques de combat, il y en a cinq distinctes : street-fighting, kick-boxing, arts martiaux, catch et soumission. C’est suffisamment varié pour que l’on sente une réelle différence entre les personnages.

Comme nous vous le disions plus haut, il n’y a pas de règles dans Def Jam. L’objectif est de mettre votre adversaire K.O. et ce, par tous les moyens à votre portée ! Piétiner un combattant au sol est ici monnaie courante. Vous pourrez faire preuve d’originalité en utilisant les décors destructibles pour blesser. Ou plus vicieux encore : repousser l’adversaire dans le public, qui ne manquera pas de lui en coller quelques-unes. Enfin, si cela ne suffit pas, vous avez toujours la possibilité de vous saisir d’une bouteille, clef à molette ou autre barre de fer pour faire le ménage.

Def Jam Fight for NY : the Takeover est un titre sauvage, défoulant à souhait et pour ne rien gâcher, très bien réalisé. Vous pourrez d’ailleurs, sous certaines conditions, entrer dans une sorte de « rage » folle, qui sera illustrée par une petite séquence intermédiaire du plus bel effet. Les personnages sont grands, détaillés, on lit aisément leur humeur sur les traits de leur visage. Il y a bien quelques petits bogues d’affichage, mais rien de gênant.

L’animation, si elle n’est pas exceptionnelle, tient parfaitement la route et n’influe en rien sur le gameplay. Les coups les plus spectaculaires s’enchainent à un rythme soutenu. La maniabilité est accessible, en particulier pour les joueurs débutants.

Et, la bande son, parlons-en, puisque qu’un soin tout particulier a été apporté à sa réalisation. Vous y retrouverez des noms connus du hip-hop tels que Busta Rhymes, Ice T, Sean Paul, Snoop Dogg et bien d’autres. Un genre qui colle parfaitement à l’action – si bien que certaines de ces guest stars ont été inclues dans le jeu, en tant que personnages jouables.

 

Et si cela ne vous tente pas, un mode de création de personnage complet est proposé dans le mode Histoire, il permet de configurer l’aspect, la taille de votre champion des rues ou bien encore la quantité de quincaillerie qu’il aura sur lui, afin d’en faire un parfait représentant du style « bling-bling ». Lorsque l’on vous disait que Def Jam Fight for NY : the Takeover est ultra-complet !

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

Dans la même catégorie :

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!