Asphalt : Urban GT 2, le test sur N-Gage

Quelques semaines après la sortie d’Asphalt : Urban GT, Gameloft annonçait déjà son intention de développer une suite. Pas étonnant à vrai dire. Si le premier opus s’était montré très plaisant, on sentait bien que les développeurs n’avaient pu mettre toutes leurs idées en pratique dans la première cartouche. Ajoutons à cela le carton de la version Nintendo DS (Nokia n’a jamais dévoilé les chiffres de vente de ses jeux N-Gage), le gros chéquier du géant de la téléphonie, et l’affaire était entendue.

Asphalt : Urban GT 2 est d’une richesse exemplaire. Le titre propose une sélection de bolides de marques Aston Martin, Cadillac, Chevrolet, Dodge, Hummer, Infiniti, Lamborghini, Mercedes, Mini Cooper, Mitsubishi, Nissan, Pontiac, Saleen, Shelby, Subaru, TVR, Volkswagen, Confederate, Ducati, ECOSSE, Husqvarna, Kawasaki et Triumph. Il y a de quoi faire ! Eh oui, vous avez bien lu : les motos font leur entrée dans le jeu. Dommage qu’elles soient si peu maniables. Et ne parlons même pas des wheelings ! A noter qu’il est possible de « customiser » ses bolides dans les moindres détails. Toujours plus classe pour mettre dans le vent les forces de police qui tenteront de vous arrêter – hélicoptères inclus.

Avec son expérience du développement N-Gage, l’équipe de Gameloft se lance donc dans un second épisode, plus proche des attentes des joueurs – en théorie du moins. L’action d’Asphalt : Urban GT 2 est particulièrement musclée, encore plus que dans le premier épisode. Vous pourrez monter à plus de 400 Km/h, cumuler trois boosts spéciaux… C’est de l’arcade pure et dure. Et il faut croire que la N-Gage donne tout ce qu’elle a dans le ventre, avec des décors toujours plus détaillés et de nouveaux effets visuels. Malheureusement, ceci a un coût : l’animation est loin d’être toujours fluide. Aussi, le principal reproche qui avait été fait à Asphalt 1 était son système de collision, peu précis et souvent agaçant. Il a été amélioré, mais n’est toujours pas parfait, d’autant plus que le jeu est beaucoup plus rapide qu’avant. Souvent, on se retrouve plus à faire du « flipper » contre les murs que de la vraies conduite. Mais cela reste jouissif ! Chose agréable, Asphalt : Urban GT 2 a été soigné dans les moindres petits détails. Les musiques sont sympas, les menus sont soignés et les célèbres Pussycat Dolls ont été conviées à la partie, sous la forme d’images et d’écrans intermédiaires. Certains apprécieront, d’autres trouveront cela bien cheap et totalement superflu.

La durée de vie du titre est assurée, plus que nécessaire même. En solo, comptez sur les modes Single Race, Quick Race, Time Attack, Cop Chase, Bandit Chase, et Elimination Race. En multi-joueurs (mode exclusif à la version N-Gage), jusqu’à quatre joueurs peuvent prendre part à la partie par la connexion Bluetooth, tandis que deux personnes peuvent se tirer la bourre en Cop Chase (poursuites de police).

 

 

Pour les petits défauts cités, Asphalt : Urban GT 2 ne peut pas prétendre à la note maximale. Toutefois, à 30 € - voir beaucoup moins puisque le jeu est déjà en liquidation à certains endroits quelques semaines à peine après avoir été commercialisé - on aurait tord de faire la fine bouche !

Asphalt : Urban GT 2

Excellent !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Medias

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Aucun produit trouvé.


Meilleurs ventes Playstation 4/5

Aucun produit trouvé.

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Aucun produit trouvé.

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!