ADORE, le test sur Switch

ADORE sur Switch, un RPG façon Pokemon, dans lequel vous allez capturer puis envoyer au combat des créatures !

Dans ADORE sur Switch, vous incarnez Lukas, un jeune apprenti au sein de la secte des adorateurs (adorer en anglais, d’où le nom du jeu 😉 ) du dieu des créatures : Draknar. A la mort de celui-ci, Lukas reçoit la dernière étincelle de vie du dieu déchu et devient ainsi le seul espoir de résurrection pour Draknar. Mais pour cela, il va falloir lutter et libérer votre monde, Gaterdrik, de la malédiction qui l’envahit. J’ai trouvé l’histoire simple, mais efficace dans les grandes lignes.

Pour vous aider dans votre quête, vous allez devoir capturer puis invoquer ces créatures, qui seront vos meilleurs amis dans ADORE. Vous pourrez ainsi au fur et à mesure vous constituer un beau bestiaire et choisir vos petits alliés en fonction de leur puissance, de la mission ou de votre style de jeu. Attention, vous ne pourrez pas en emmener plus de quatre à la fois, les autres vous attendront au chaud à la maison 😊 Certaines commandes de jeu sont assez peu intuitives (les boutons d’accès au menu et le bouton d’action donnent l’impression d’avoir été choisis un peu au hasard…) mais les commandes de combat sont très basiques. le tutoriel vous permettra rapidement d’envoyer vos créatures à l’attaque dans les différents niveaux du jeu. Là où le tutoriel est nettement plus limité, c’est dans l’explication des concepts du jeu… J’ai par exemple mis du temps à comprendre comment restaurer une créature « maudite ». En effet il est toujours possible de partir à la guerre avec une créature maudite, simplement elle n’a plus de point de vie et toute blessure qui lui est infligée grignotera votre propre barre de vie… En fait pour la restaurer, il faut la laisser un tour au « Sanctuary ». Ok mais c’est quoi ce « Sanctuary » qui n’apparaît nulle part à part dans le tuto ? Et bien il s’agit en réalité du « Shrine of The Adorers » situé dans votre village-camp de base. L’interface du jeu n’est disponible qu’en anglais et en portugais pour information.

Le Soleil de l’été

Accompagné de vos créatures, vous allez partir effectuer des missions qui vous seront données par différents PNJ situés dans votre village-camp de base. Vous rencontrerez ainsi Baldin qui pourra vous vendre des artefacts améliorant vos capacités, Bellina qui vous cuisinera de bons petits plats en fonction des ingrédients que vous récolterez, ou encore Maena, un personnage haut placé dans la secte des Adorers qui vous guidera dans votre quête et vous expliquera comment créer des synergies entre vos créatures. Les missions qu’ils vous donneront sont assez basiques, vous devrez parcourir plusieurs niveaux en envoyant vos bestioles croquer d’autres bestioles. Elles ont différentes caractéristiques, certaines disposent de boucliers qui devront être détruits par des attaques physiques ou de la magie, certaines vous lanceront des sorts que vous pourrez tenter d’esquiver par une roulade ou en rappelant vos créatures en un coup de bouton (A, B, X, Y, un bouton par créature). Ce système de combat en temps réel est simple à comprendre, assez intéressant car il vous force à toujours rester en mouvement pour éviter que Lukas se fasse croquer lui aussi, mais il m’a aussi assez vite lassé. Et pour être sûr que vous soyez toujours sur le qui-vive, étonnamment les monstres que vous invoquez ne restent présents que quelques secondes, vous devez ensuite en invoquer d’autres ou ré-invoquer les mêmes ! Je n’ai pas compris pourquoi nos monstres disparaissaient au lieu de continuer le combat, un détail de l’histoire m’a peut-être échappé… Une fois un niveau nettoyé, vous devrez passer au suivant jusqu’à l’accomplissement de votre mission. Et ainsi de suite jusqu’à la résurrection de Draknar !
Graphiquement ADORE, en mode portable, propose des personnages et leurs informations (barre de vie, etc…) difficilement visibles. C’est dommage car les décors et les monstres m’ont l’air plein de petits détails, mais vraiment dans les niveaux, avec la vue de haut façon Diablo, on ne voit pas grand-chose. Autrement, la petite ambiance musicale qui accompagne les différents mondes est agréable.


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Avis sur ADORE

Pour conclure, ADORE est un jeu assez original, qui combine de façon intéressante la capture de monstres et le RPG, mais le gameplay devient vite répétitif.

ADORE

👍Amusant👍 !

Mis à disposition par l’éditeur : Oui

Pas d'anecdote

Trailer de ADORE

Images de ADORE

Jeux vidéo à moins de 20 euros

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
Meilleure Vente n° 2 Jeux Interdits Jeux Interdits 6,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Poney Aventure 2 Version 3D Poney Aventure 2 Version 3D 12,57 EUR

Meilleurs ventes Jeux Vidéo

Meilleure Vente n° 1 Crash Bandicoot 4 : It's About Time (PS4) Crash Bandicoot 4 : It’s About Time (PS4) 31,03 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 GTA The Trilogy - The Definitive Edition... GTA The Trilogy – The Definitive Edition… 14,99 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 Rise of the Tomb Raider - 20ème anniversaire Rise of the Tomb Raider – 20ème anniversaire 19,93 EUR

Meilleurs ventes Playstation 4/5

Meilleure Vente n° 1 Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) Jumanji : Le Jeu Video (PlayStation 5) 29,99 EUR
Meilleure Vente n° 2 Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) Kingdom Come : Deliverance II ( PlayStation 5 ) 69,99 EUR
Meilleure Vente n° 3 Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) Resident Evil 4 Remake Gold ( PlayStation 5 ) 49,99 EUR

Meilleurs ventes Nintendo Switch

Meilleure Vente n° 1 Minecraft pour Nintendo Switch Minecraft pour Nintendo Switch 22,09 EUR
PromoMeilleure Vente n° 2 Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch Miraculous Rise of the Sphinx Nintendo Switch 24,95 EUR
PromoMeilleure Vente n° 3 EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu Vidéo | Français EA SPORTS FC 24 Standard Edition Switch | Jeu… 30,16 EUR
On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!