Omega Labyrinth Life, le test sur Switch

Omega Labyrinth Life, le test sur Switch

La série Omega Labyrinth s’est surtout fait connaître en Occident grâce à la pudibonderie subite de Sony qui a refusé à Pqube l’édition européenne de Omega Labyrinth Z sur PS Vita. Il n’en fallait pas moins pour qu’on s’intéresse à sa suite étonnamment publiée – sans problème – sur Nintendo Switch.

Par Kuk

Omega Labyrinth Life, le test sur Switch

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

"L’aspect graphique de Omega Labyrinth Life est assez simpliste [...] Les représentations des personnages féminins en 2D sont par contre très réussies"

Omega Labyrinth Life est un jeu de rôle japonais où plusieurs personnages féminins devront explorer des donjons infestés de monstre situés sous leur école. Vous pourrez partir avec une ou deux des sept protagonistes disponibles dans le dédale de labyrinthes générés aléatoirement.

La particularité du titre vient de ce qu’aucune progression d’expérience n’est conservée en dehors d’un donjon. L’autre particularité, grivoise celle-là, est qu’a certains paliers d’évolution de votre personnage, il augmente aussi de taille de… poitrine ! Soit quatre modifications de bonnet…

À chaque exploration, vous commencez donc au niveau UN… En revanche, si vous finissez en vie, vous pouvez conserver l’argent ainsi que les objets et armes ramassés au cours de la partie.

Taille de bonnet M
Cliquez ici
Taille de bonnet L
Cliquez ici
Taille de bonnet LL
Cliquez ici
Taille de bonnet Z
Cliquez ici
Précédent
Suivant

L’aspect graphique de Omega Labyrinth Life est assez simpliste, avec une 3D agrémentée de textures assez pauvres, on dirait tout juste une reprise du moteur à peine amélioré des versions PS Vita.

Les représentations des personnages féminins en 2D sont par contre très réussies. Tout n’est que prétexte à développer des mini-séquences coquines qu’on vous laissera découvrir, entre source d’eau chaude et caresses sur de jeunes filles habillées d’une sélection de plusieurs types d’uniformes, mais qui finissent tous inexplicablement déchirés…

Omega Labyrinth Life est plutôt intéressant. Les donjons sont truffés de pièges et d’ennemis, et vous devrez gérer au mieux la nécessité de monter en niveau tout en arrivant au plus vite à la fin avant que votre endurance ne s’épuise.

Aucun échec n’est fatal, mais vous perdez tout votre équipement et la monnaie récupérée au cours de votre expédition.

Les niveaux sont différents à chaque partie, car générés aléatoirement. De plus, on vous propose de réaliser plusieurs objectifs pour obtenir un maximum de récompenses. Du coup, la durée de vie, un peu factice il faut le reconnaître, est assurée.

Au mode aventure qu’on vient de décrire, le jeu vous propose deux autres modes :

  • Sage’s trials qui est en fait une sorte de mode puzzle, puisque vous devez réussir à sortir d’un niveau en trouvant les actions à réaliser dans un certain ordre.
  • Challenge qui est un mode survie, puisque vous aurez a vous échapper d’un labyrinthe.
  • On ajoutera que Omega Labyrinth Life propose également un jeu de jardinage, avec gestion des plantations de fleurs et de la décoration.

Là où Omega Labyrinth Life pêche véritablement c’est au niveau de son prix : presque 60€ en version dématérialisée, avec des DLC proposés à des prix prohibitifs (1,49 € pour un costume spécifique pour une des protagonistes, ou 7,99 € pour l’ensemble du groupe, 6,99 € pour des chansons, 2,99 € pour un donjon supplémentaire. Bref, le jeu complet est la version Deluxe proposée à 79,99 €… Bien trop cher et c’est dommage. Pour rappel, ce type de jeu était vendu 40 € sur PS Vita.

Omega Labyrinth Life est plutôt un RPG sympa, qui se conjugue à un aspect coquin où le mauvais goût est assez assumé. Les phases de donjon fonctionnent plutôt bien même si la réalisation est plutôt faiblarde notamment concernant les graphismes 3D. A tester pour les amateurs. Son vrai problème reste son prix de lancement bien trop élevé, on vous le conseille donc quand il sera en promotion sur l'eshop, car malheureusement aucune version boite n'est prévue sur le sol européen.

Note: